Grève nationale mardi 31 janvier

A l’appel national intersyndical d’une nouvelle journée de grève contre la réforme des retraites ce mardi 31 janvier, la quasi totalité des agents communaux sera gréviste.

Les services périscolaires seront fermés

  • – pas d’accueil périscolaire le matin de 7h30 à 8h20
  • – pas d’accueil périscolaire pendant la pause méridienne
  • – pas de restauration scolaire
  • – pas d’accueil de loisirs après l’école de 16h30 à 18h30.

La mairie est dans l’impossibilité de répondre à la probable demande de l’inspection académique d’assurer pour le compte de l’état un service minimum de garderie en remplacement d’enseignants grévistes durant le temps scolaire.

Nous remercions les familles de leur compréhension

De même, la mairie sera fermée.

Pas de permanence ce mardi 31 janvier

Nuits de la lecture

Les Nuits de la lecture, organisées pour la deuxième année consécutive par le Centre national du livre sur proposition du ministère de la Culture, se tiendront du 19 au 22 janvier 2023 au cours de quatre soirées, avec un temps fort le samedi 21 janvier. Elles seront cette année sur le thème de la peur.

Pour la première fois, une enseignante de l’école publique Marcel Balny organise un événement qui ne concerne que les élèves de sa classe et leurs familles. Il n’est pas ouvert au public.

https://www.nuitsdelalecture.fr/

L’enseignante, Virginie, souhaite profiter des Nuits de la lecture pour mettre à l’honneur le plaisir de lire et de partager le frisson de la lecture au cours d’une soirée à l’école de Thuret.

Comme le dit Sandrine Collette (Romancière française, réputée pour ses polars.) : « la peur est un puits sans fond pour la fiction. Source d’inspiration pour l’auteur, source d’adrénaline et de proximité pour le lecteur: et si c’était moi? Car la réalité nous montre chaque jour que la fiction est possible et que nous ne tenons qu’à un fil« .
Ou Marion Brunet (Autrice française de romans policiers et de littérature d’enfance et jeunesse.) : « sans nécessairement qu’il s’agisse de peur
terrifiante, avoir peur pour un personnage suffit. Elle dit l’attachement. J’aime aussi la peur distillée dans une ambiance. Les monstres dans les placards me font plus peur que les peurs réelles, du coup je les évite! J’aime mieux écrire (et lire) les peurs banales, humaines, du quotidien – la mort, l’abandon, l’exclusion, la violence -, que les peurs terrifiques et surnaturelles. »

Plus concrètement, Virginie donne rendez-vous vendredi 20 janvier 2023 à 19h45 dans la salle de motricité de l’école. Elle essayera (et réussira) (n’étant pas professionnel de lecture ni conteuse!) de plonger son auditoire dans une ambiance de sous bois, avec quelques tapis et couvertures à disposition, et de lire quelques livres sélectionnés dans la BCD de l’école et par les bibliothécaires bénévoles de la bibliothèque de Thuret (qu’elle remercie pour leur aide), sur le thème des monstres et des loups.

Afin de prévoir le nombre de personnes attendues elle demande aux parents d’élèves de sa classe de PS de bien vouloir remplir le message suivant en gardant en tête qu’il s’agit là d’une intervention gratuite et bénévole de sa part. Les enfants resteront sous l’entière responsabilité de leurs parents sur ce temps là. Elle remercie également la mairie de Thuret de lui permettre l’utilisation des locaux en dehors des horaires de classe.

Je soussigné(e)………………………………………….parent de……………………………………,souhaite venir écouter des lectures le vendredi 20 janvier 2023.

Nous serons……………………….adultes et …………………………………..enfants.

PS 1 : les parents et frères et soeurs (petits et grands) sont admis.

PS 2 : les lectures seront adaptées aux élèves de PS/MS (ce qui n’empêche pas de plaire à tout âge!)

PS 3 : la lecture devrait durer environ 30 minutes (sauf si l’attention et le souhait d’écouter davantage le permettent!)

PS 4 : les enfants peuvent venir en pyjama avec doudou et oreiller si ils le souhaitent!!

Au plaisir de se retrouver pour ce moment,

L’éducation nationale recrute un service civique pour l’école publique de Thuret

L’éducation nationale recrute un service civique chargé de contribuer aux activités éducatives, pédagogiques et citoyennes de l’école primaire publique Marcel Balny de THURET

  • Contrat de 10 mois
  • Concerne un ou une jeune entre 18 et 25 ans
  • 24 à 30 heures par semaine
  • Lieu d’exercice : école publique de Thuret
  • 601 € net par mois
  • Avantages liés à la carte Service Civique

Faire acte de candidature auprès de

Madame Corinne SANCIER

Inspectrice de l’Education Nationale

Circonscription de Riom Limagne

 04 43 57 21 50

L’offre d’emploi sur le site SERVICE CIVIQUE : https://www.service-civique.gouv.fr/trouver-ma-mission/contribuer-aux-activites-educatives-pedagogiques-et-citoyennes-de-lecole-primaire-de-thuret-63206e27c07397715f627393

Objectif citoyen

Les volontaires pourront participer à plusieurs types d’actions et de projets liés à l’éducation à la citoyenneté, notamment dans le cadre des mesures de la grande mobilisation de l’école et de ses partenaires pour les valeurs de la République et du parcours citoyen.

Actions au quotidien

  • Participer à l’accueil du matin;
  • Faciliter la transition entre le temps scolaire et les activités périscolaires;
  • Contribuer à l’organisation de l’espace de la classe;
  • Préparer les rencontres avec les parents et enrichir leur information notamment sur les possibilités offertes par les classes de moins de trois ans en maternelle;
  • Contribuer à l’organisation et à l’animation des fêtes d’école;
  • Accompagner une sortie scolaire;
  • Aider à l’animation des temps d’activités de cour de récréation en proposant des activités nouvelles et en assurant des actions de médiation;
  • Assister les enseignants, pendant les temps de classe et notamment lors des activités sportives, artistiques, scientifiques, à la préparation du matériel nécessaire à l’activité puis à la remise en état des locaux et du matériel servant directement aux élèves;
  • Accompagner l’activité d’un petit groupe ou aider un écolier dans une activité;
  • Gérer les bibliothèques (BCD) (entretien des livres, classement, étiquetage).

Formations obligatoires

Pendant sa mission, le volontaire bénéficie de la formation certifiante PSC1 pour acquérir les gestes de premiers secours et d’une formation civique et citoyenne (contenu et format variables selon l’organisme d’accueil : conférence, débat…). Ces deux formations doivent obligatoirement être organisées par l’organisme d’accueil et réalisées pendant la période d’engagement en Service Civique.

Tutorat et accompagnement

Le volontaire est également accompagné par un tuteur référent au sein de l’organisme d’accueil pour mener à bien sa mission. Le tuteur aide également le volontaire à réfléchir à son projet d’avenir à l’issue de son Service Civique et réalise son bilan nominatif.

Capacité d’initiative

Le volontaire en Service Civique peut-être force de proposition et faire évoluer le contenu de sa mission.

Centre de loisirs de THURET. Les documents de rentrée (tarifs, modalités d’inscription, horaires…)

Deux changements de direction, à l’école où Mme Catherine DEGRANDCOURT succède à M. François DELPEUCH et au centre de loisirs où Mme Marie-Eve RISSE succède depuis la rentrée à Mme Pauline BIGOURIE partie début juin.

L’association des Petits Écureuils de Thuret (APE) organise une commande de plants dont les bénéfices aideront au financement des projets de l’école

Bonjour à tous !

L’APE de Thuret vous présente cette année encore une commande de plants pour votre jardin. Tomates, légumes, aromatiques, géraniums ou autres fleurs d’ornement, laissez vous tenter par un large choix de plantes de qualité.

Les bénéfices de cette vente aideront au financement des projets de l’école publique Marcel Balny.

Nouveauté : commandez en ligne en cliquant sur ce lien : https://bit.ly/35wHwTK

Passez votre commande, transmettez-nous votre règlement par chèque dans la boîte aux lettres de l’APE (10 rue des Dômes), et venez récupérer vos plants le samedi 30 avril au matin. Bien sûr, le bon de commande papier est toujours le bienvenu.

Bon surf, bonne commande, et plein de plaisir au jardin !

Le bureau

Association des Petits Écureuils de Thuret (APE)

Image

Préparation de la rentrée scolaire de septembre 2022

Les effectifs prévisionnels que fournissent l’école et la mairie à l’Inspection Académique constituent dès maintenant la base du nombre de classes de l’année scolaire prochaine, 2022-2023.

Si vous venez d’emménager ou pensez emménager en 2022 à Thuret, et votre ou vos enfants fréquenteront l’école, faites vous connaître en téléphonant

L’école primaire publique Marcel Balny accueille tous les enfants de 3 à 11 ans, habitant les communes de Thuret et de Sardon, dans six classes de la petite section au CM2.

D’autres enfants peuvent être scolarisés à Thuret s’ils habitent une commune limitrophe n’ayant pas d’école ou ne pouvant pas les accueillir à 3 ans jusqu’à ce que l’école du domicile le puisse.

A chaque fois, la signature d’une convention entre parents, mairie du domicile et mairie de Thuret précise les conditions particulières et les engagements de chacun.

Les inscriptions se font systématiquement à la mairie de Thuret.

Un transport scolaire midi et soir relie Chassenet et Sardon à l’école.

L’accueil de loisirs périscolaire et la restauration scolaire, respectueux des temps de l’enfant, encadrés par des animateurs tous qualifiés, est ouvert chaque jour de classe de 7h30 le matin à 18h30 le soir.

La pression covid se fait de plus en plus grande

Préservons-nous !

Gardons les gestes barrières !

Rappel (arrêté préfectoral du 26 novembre 2021 et décret n°2021 1521 du 25/11/2021 ci-dessous) :

  • Le port du masque est obligatoire pour toute personne de 11 ans et plus, y compris avec un passe sanitaire valide
    • dans un rayon de 50 mètres aux abords des entrées et sorties des écoles, collèges, lycées, crèches, accueils périscolaires… et aussi des gares…
    • dans les files d’attente de tout établissement recevant du public,
    • dans les marchés en plein air, brocantes, ventes au déballage, marchés de Noël, manifestations diverses
    • dans tout rassemblement regroupant 10 personnes et plus sur la voie publique, y compris lors de manifestations revendicatives

Le port du masque est obligatoire dans tous les espaces clos (mairie, école, accueil de loisirs, église…), y compris pour les personnes présentant un passe sanitaire valide.

Des masques tissus homologués sont encore disponibles en mairie. Les demander au secrétariat.

Les tests PCR et antigéniques sont, depuis le 29 novembre 2021, des preuves constitutives du passe sanitaire uniquement s’ils datent de moins de 24 heures (contre 72 heures auparavant).

A compter du 15 décembre 2021, le passe sanitaire des plus de 65 ans ne sera plus actif si le rappel (3ème dose) n’a pas été fait dans un délai de 7 mois à compter de la dernière injection ou de la dernière infection au covid.

Le schéma vaccinal et donc le passe sanitaire devient complet et valide 7 jours après l’injection de rappel.

A l’école et en périscolaire, les enseignants et les animateurs mettent en place et respectent l’ensemble du protocole sanitaire en vigueur : masques, respect des gestes barrière, nettoyage scrupuleux des mains, respect des groupes classe dans chaque temps de la journée, y compris en salle de restauration scolaire, en TAP, en activités périscolaires, en extérieur, à la piscine… Le nettoyage avec toujours le même virucide homologué est de rigueur, chaque jour, sur toutes les surfaces horizontales, les portes, les toilettes et toutes les surfaces régulièrement touchées par les enfants…

Source : Décret n° 2021-1521 du 25 novembre 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021

Fermeture de la classe de CE1 de l’école publique Marcel Balny

La préfecture du Puy de Dôme, l’inspection académique, l’ARS et la caisse primaire d’assurance maladie ont décidé de la fermeture temporaire de la classe de CE1 à compter de ce lundi 22 novembre suite à un test positif au virus du covid d’un élève de la classe pour la durée de la période d’isolement nécessaire (en général 7 jours pleins) qui sera précisée dans l’arrêté de fermeture temporaire pris par la préfecture.

Toutes les règles sanitaires ont été scrupuleusement respectées dans l’école, et continuent de l’être, aussi bien pendant le temps scolaire qu’en périscolaire et restauration, dont le nettoyage quotidien de chacune des salles de classe, toilettes, espaces divers, salle de restauration, salles d’activités périscolaires… avec un virucide homologué, conformément au protocole sanitaire en vigueur.

RAPPELS

Source : https://www.education.gouv.fr/annee-scolaire-2021-2022-protocole-sanitaire-et-mesures-de-fonctionnement-324257

Les parents d’élèves jouent un rôle essentiel. Ils s’engagent à ne pas mettre leurs enfants à l’école ou à l’accueil de loisirs en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la COVID-19 chez l’élève ou dans sa famille. De même, les élèves ayant été testés positivement au SARS-Cov2, ou dont un membre du foyer a été testé positivement, ou encore identifiés comme contact à risque ne doivent pas se rendre dans l’école ou l’établissement scolaire (sauf exceptions prévues par les autorités sanitaires pour les contacts à risque). Ils en informent le directeur de l’école et la directrice de l’ALSH.

Les personnels doivent s’appliquer les mêmes règles.

L’accès des accompagnateurs aux bâtiments scolaires doit se limiter au strict nécessaire et se faire après nettoyage et désinfection des mains. Le port du masque est requis selon les mêmes modalités que celles applicables aux personnels (gestes barrières).

A ce jour, 22 novembre 2021, la graduation covid est de niveau 2, jaune pour le département du Puy de Dôme.

Ce qui implique :

  • un accueil toujours en présentiel de tous les élèves
  • un respect à tout moment de la journée, aussi bien en temps scolaire que périscolaire y compris en salle de restauration, dans la cours… des groupes classes.
  • Les activités physiques et sportives se déroulent en principe à l’extérieur. Mais lorsque la pratique en intérieur est indispensable (intempéries, disponibilité des installations…) elle se fait dans le respect des règles de distanciation adaptées à l’activité, sans contacts.

L’application des gestes barrières

Les gestes barrières rappelés ci-après, doivent être appliqués en permanence, partout, et par tout le monde. Ce sont des mesures de prévention particulièrement efficaces contre la propagation du virus.

Le lavage des mains

Le lavage des mains est essentiel. Il consiste à laver à l’eau et au savon toutes les parties des mains pendant 30 secondes. Le séchage doit être soigneux si possible en utilisant une serviette en papier jetable. Les serviettes à usage collectif sont proscrites. À défaut, l’utilisation d’une solution hydroalcoolique peut être envisagée. Elle se fait sous l’étroite surveillance d’un adulte à l’école primaire. Le lavage des mains doit être réalisé, a minima :

  • à l’arrivée dans l’école ou l’établissement ;
  • avant et après chaque repas ;
  • avant et après les récréations ;
  • après être allé aux toilettes ;
  • le soir avant de rentrer chez soi ou dès l’arrivée au domicile.

Le lavage des mains aux lavabos peut se réaliser sans mesure de distance physique entre les élèves d’une même classe ou d’un même groupe.

Le lavage des mains à plusieurs reprises tout au long de la journée de l’enfant, avec des températures extérieures fraîches voire froides, peut provoquer, surtout en cas de séchage imparfait, des irritations qu’il convient de traiter selon les recommandations de votre médecin.

Le savon utilisé dans tous les espaces scolaires et un savon homologué, choisi pour sa faible agressivité, distribué par un mousseur pour en réduire la quantité.

L’aération et la ventilation des classes et autres locaux

L’aération fréquente des locaux est une des principales mesures collectives de réduction du risque de transmission du SARS-CoV-2. Les salles de classe ainsi que tous les autres locaux occupés pendant la journée sont aérés au moins 15 minutes le matin avant l’arrivée des élèves, pendant chaque récréation, pendant les intercours, au moment du déjeuner et pendant le nettoyage des locaux. Une aération d’au moins 5 minutes doit également avoir lieu toutes les heures. Lorsque le renouvellement de l’air est assuré par une ventilation, son bon fonctionnement doit être vérifié et son entretien régulier doit être réalisé (ce n’est actuellement le cas que pour la salle de restauration).

La mesure de la concentration en CO2 à l’aide de capteurs permet d’évaluer facilement le niveau de renouvellement d’air. Il est recommandé d’équiper les écoles et établissements scolaires de capteurs mobiles afin de déterminer la fréquence d’aération nécessaire pour chaque local ou pour contrôler le bon fonctionnement de la ventilation mécanique dans les bâtiments où l’ouverture des ouvrants est déconseillée voire impossible.

La mairie vient d’acquérir un purificateur d’air destiné à assurer une qualité d’air la plus irréprochable possible en salle de restauration. Il sera installé rapidement.

Le port du masque

Lorsque qu’il est requis, le masque doit assurer une filtration supérieure à 90 % (masque « grand public » relevant anciennement de la catégorie 1 ou masque chirurgical par exemple).

Niveau jaune, le port du masque est obligatoire dans les espaces clos et les règles relatives au port du masque en extérieur en population générale sont respectées.
L’éducation nationale fournit aux enseignants deux asques par jour de classe.

La mairie fournit des masques chirurgicaux homologués à ses agents autant que de besoin.

Les parents fournissent en masques leurs enfants sauf en maternelle où le masque est actuellement proscrit. En cas d’oubli, l’école comme l’ALSH pourvoit à l’absence de masque.

La limitation du brassage des élèves

Dès le niveau « vert », la journée et les activités scolaires sont organisées de manière à limiter, dans la mesure du possible, les regroupements et les croisements importants entre groupes (en particulier au moment de l’arrivée et du départ des élèves).

  • niveau 2 / niveau jaune : la limitation du brassage entre élèves de groupes différents (classe, groupes de classes ou niveau) est requise. Cette limitation est d’autant plus nécessaire lorsque la distanciation entre élèves d’un même groupe peut difficilement être respectée (en particulier à l’école maternelle). Lorsque le non brassage entre classes n’est pas possible (notamment au lycée), la limitation du brassage s’applique par niveau ;
  • l’arrivée et le départ des élèves dans l’établissement peuvent être étalés dans le temps. Cette organisation dépend évidemment du nombre d’élèves accueillis, des personnels présents et des possibilités d’adaptation du transport scolaire, y compris celui des élèves en situation de handicap.
  • la circulation des élèves dans les bâtiments : les déplacements des élèves doivent être limités, organisés et encadrés. Pour cette raison, il est recommandé d’attribuer une salle à chaque classe (en dehors des salles spécialisées et des ateliers).
  • les récréations sont organisées par groupes à compter du niveau jaune, en tenant compte des recommandations relatives aux gestes barrières ; en cas de difficultés importantes d’organisation, elles peuvent être remplacées par des temps de pause en classe.

Les règles de distanciation physique

Visuel - distance sociale d'un mètre

À l’école maternelle, la distanciation ne s’impose pas entre les élèves d’un même groupe (classe, groupe de classes ou niveaux), que ce soit dans les espaces clos (salle de classe, couloirs, etc.) ou dans les espaces extérieurs.

Dans les écoles élémentaires, les collèges, et les lycées, le principe est la distanciation physique d’au moins un mètre lorsqu’elle est matériellement possible, dans les espaces clos (dont la salle de classe), entre l’enseignant et les élèves ainsi qu’entre les élèves quand ils sont côte à côte ou face à face. Elle ne s’applique pas dans les espaces extérieurs entre élèves d’une même classe ou d’un même groupe. Tous les espaces peuvent être mobilisés (CDI, salles informatiques, gymnases…). Si la configuration des salles de classe (surface, mobilier, etc.) ne permet absolument pas de respecter la distanciation physique d’au moins un mètre, alors l’espace est organisé de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les élèves.

A compter du niveau jaune, la distanciation physique doit être maintenue entre les élèves de groupes différents (classes, groupes de classes ou niveaux).

L’école et l’accueil de loisirs, ont décidé dès le début de l’année scolaire d’instaurer (de poursuivre) un respect strict des groupes classes tout au long de la journée bien que cela ne soit pas exigé par le protocole sanitaire de rentrée. Ce non brassage des élèves est exigé au niveau 2, jaune.

Le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels

Le nettoyage et la désinfection des locaux et des équipements sont une composante essentielle de la lutte contre la propagation du virus. Les agents municipaux ont la responsabilité de cette charge au quotidien :

Un nettoyage des sols et des grandes surfaces (tables, bureaux) est réalisé au minimum une fois par jour.

Un nettoyage désinfectant des surfaces les plus fréquemment touchées par les élèves et personnels dans les salles, ateliers et autres espaces communs (comme les poignées de portes) est réalisé selon les modalités suivantes : 

  • niveau 2 / niveau jaune : au moins une fois par jour et, selon les situations, plusieurs fois par jour. Les tables du réfectoire sont nettoyées et désinfectées, a minima, après chaque service ;

La désinfection quotidienne des objets partagés ou le respect d’un isolement de 24 heures avant réutilisation (ballons, jouets, livres, jeux, journaux, dépliants réutilisables, crayons, etc.) est recommandée.

La restauration scolaire

La restauration scolaire joue un rôle fondamental en revêtant des dimensions sociales et éducatives et en contribuant à la réussite des élèves. Le déjeuner à la cantine constitue la garantie d’un repas complet et équilibré quotidien. Il est donc essentiel de maintenir au mieux son fonctionnement, au besoin avec le recours à des adaptations temporaires, tout en garantissant la sécurité des élèves et des agents.

Les plages horaires et le nombre de services sont adaptés de manière à limiter les flux et la densité d’occupation et à permettre la limitation du brassage. Dans la mesure du possible, les entrées et les sorties sont dissociées. Les assises sont disposées de manière à éviter d’être face à face voire côte à côte (par exemple en quinconce) lorsque cela est matériellement possible.

Les mesures spécifiques aux différents niveaux sont les suivantes :

  • niveau 2 / niveau jaune : les espaces sont aménagés et l’organisation conçue de manière à rechercher la plus grande distanciation possible entre les élèves ; la stabilité des groupes est recherchée et, dans la mesure du possible, les mêmes élèves déjeunent tous les jours à la même table dans le premier degré. Les agents municipaux organisent un service individuel (couverts, eau, dressage à l’assiette… Le prestataire utilise des fromages emballés individuellement…) ;

Les parents

Ils sont informés clairement (liste non exhaustive à compléter selon les conditions d’organisation) :

  • des conditions de fonctionnement de l’école ou de l’établissement et de l’évolution des mesures prises ;
  • de leur rôle dans le respect des gestes barrières (explication à leur enfant, fourniture de mouchoirs en papier jetables, utilisation des poubelles, etc.) ;
  • de la surveillance d’éventuels symptômes chez leur enfant avant qu’il ne parte à l’école, au collège ou au lycée (la température doit être inférieure à 38°C) ;
  • de la nécessité de déclarer la survenue d’un cas confirmé au sein du foyer en précisant si c’est l’élève qui est concerné ;
  • des moyens mis en œuvre en cas d’apparition de symptômes chez un élève ou un personnel ;
  • de la procédure lors de la survenue d’un cas, qu’il concerne son enfant ou un autre élève ;
  • des numéros de téléphone utiles pour obtenir des renseignements et les coordonnées des personnels de santé, médecins et infirmiers, travaillant auprès de l’établissement ;
  • des points et horaires d’accueil et de sortie des élèves ;
  • des horaires à respecter pour éviter les rassemblements aux temps d’accueil et de sortie ;
  • de l’organisation de la restauration et des temps périscolaires.

Les élèves

Les élèves bénéficient d’une information pratique sur la distanciation physique, les gestes barrières dont l’hygiène des mains, le port du masque ainsi que d’une explication concernant l’actualisation des différentes mesures. Celle-ci est adaptée à l’âge des élèves. Une attention particulière doit être apportée aux élèves en situation de handicap pour leur permettre, en fonction de leur âge, de réaliser les gestes barrières et de distanciation par une pédagogie, des supports ou, le cas échéant, un accompagnement adapté.

L’éducation à l’hygiène et à la santé fait l’objet d’une attention particulière dans le cadre des cours.

Source : https://www.education.gouv.fr/annee-scolaire-2021-2022-protocole-sanitaire-et-mesures-de-fonctionnement-324257

Dès que l’arrêté préfectoral de fermeture parviendra à l’école et à la mairie, il sera téléchargeable en ligne et fourni aux familles qui le demanderont pour communication à leur employeur.
Plus d’informations : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15141

Demain vendredi 19 novembre tous les services périscolaires et de restauration scolaire seront fermés

Une partie importante des agents communaux en charge de l’animation sera en grève demain vendredi dans le cadre d’une journée nationale d’actions pour défendre et faire valoir les métiers de l’animation*.

La mairie n’est plus en capacité d’organiser les services périscolaires et de restauration.

  • Pas d’accueil le matin entre 7h30 et 8h20,
  • Pas de service de restauration scolaire entre 11h30 et 13h20, seuls les enfants pour lesquels les parents n’auront pas pu trouver de solution de garde seront accueillis par un agent non gréviste dans des conditions de garderie, avec un repas préparé par leurs parents et tiré du sac .
  • Pas de TAP de 15h30 à 16h30,
  • Pas d’accueil périscolaire du soir de 16h30 à 18h30.

Nous comptons sur la compréhension et les efforts de chacun d’entre vous et nous vous en remercions.

Pour information, les revendications du syndicat appelant à la grève du 19 novembre :

  • un salaire minimum de 1800 € brut pour un temps plein
  • la fin des temps partiels subis
  • la reconnaissance des métiers
  • la mise en place d’un système limitant les coupures (journée entière)
  • des formations diplômantes
  • des moyens pédagogiques supplémentaires
  • la mise en place d’un service public de l’enfance
  • le retour à un système de rémunération plus égalitaire pour un même emploi
  • l’amélioration des conditions de travail
  • un taux d’encadrement permettant de travailler dans de bonnes conditions
  • une pénalité pour les employeurs utilisant des contrats courts
  • la sécurité sociale professionnelle qui garantisse un revenu de remplacement
  • un droit syndical adapté aux métiers de l’animation