Internet, 5G, fibre… Où en est-on ?

La fibre

Notre commune devrait être raccordable courant 2021. L’entreprise CIRCET vient de poser la première armoire de branchement à Chassenet, rue du Puy de Dôme. Celle de Thuret, rue de la Croix Blanche, devrait être posée dans les semaines qui viennent. Une liaison souterraine sera créée entre ces deux armoires dans les trois mois.

Une liaison par fibre existe depuis bientôt 15 ans entre Riom et Thuret. Elle a été mise en place pour augmenter le nombre de clients (téléphone et internet) connectables, les lignes cuivre étant saturées. Mais ce sera une nouvelle liaison fibre entre Randan et Thuret qui nous connectera enfin, normalement d’ici fin 2021. Elle est en cours de déploiement et connectera aussi les communes entre Randan et Thuret.

Lorsque, d’ici fin 2021, les deux armoires précitées seront reliées à la fibre, Orange, propriétaire du réseau, proposera à chacun d’entre nous une ligne fibre jusqu’au domicile. Selon les conditions d’installation proposées, leur gratuité (c’est ce qui est prévu) ou le coût des travaux supplémentaires, mais aussi l’engagement de passer d’une box classique à une box fibre avec un abonnement mensuel souvent plus élevé, chacun acceptera ou non « d’être fibré ». Attention à bien se renseigner, en cas de refus de prendre la fibre si une demande ultérieure sera prise en compte de la même manière, gratuitement. Tous les opérateurs (Orange, SFR, Free, Bouygues) contacteront chaque propriétaire pour placer leurs box fibre et leurs services. A chacun de faire son choix, garder l’opérateur actuel ou en changer ?

Nous devrions pouvoir bénéficier d’une connexion fibre rapide d’ici 2022…

Le dégroupage

Actuellement, où en est le dégroupage permettant de choisir la concurrence en ADSL et téléphonie filaire cuivre ?

L’opérateur historique, France Telecom devenu Orange, possède les liaisons et les matériels de connexion des répartiteurs (celui de la commune est rue St Limin), les chambres, les lignes, les paires de fils cuivre… Le dégroupage permet la concurrence. Actuellement, les opérateurs concurrents ne proposent en général sur la commune qu’une offre « ADSL sec ». Pour proposer une offre en dégroupage total, les opérateurs concurrents s’appuient sur les demandes de leurs clients. Localement, si leurs clients sont, de leur point de vue, suffisamment nombreux à demander à bénéficier d’un dégroupage total, alors ils installent un multiplexeur (DSLAM) dans le répartiteur Orange (location au bénéfice d’Orange). Leurs clients y sont directement connectés et bénéficient alors de tous leurs services. Même avec de nombreuses demandes que vous pouvez faire, seront-ils réceptifs alors que s’annonce la fibre qui changera complètement les technologies utilisées jusqu’alors ?

La 5G

Il s’agit de la téléphonie sans fil, sans rapport avec la fibre.

Free, qui loue des emplacements sur l’antenne Orange du stade depuis quelques années, va installer dans les prochaines semaines la 5G sur cette antenne. Les abonnés en téléphonie mobile Free pourront alors en bénéficier, s’ils ont eux-même un smartphone compatible 5G.

Aucune information à ce jour de la part d’Orange.

Les autres opérateurs de téléphonie mobile n’ont, à ce jour, pas de paraboles sur cette antenne.

En savoir plus

Délai supplémentaire pour déclarer les dégâts dus à la sécheresse sur vos bâtiments en vue d’une éventuelle demande de classement de la commune en catastrophe naturelle

La mairie de Thuret, comme bien d’autres aux alentours, recense les dégâts dus à la sécheresse sur les bâtiments.

Si manifestement, de nombreux propriétaires sont gravement impactés par ces dégâts, la commune pourra entamer une démarche de demande de classement en catastrophe naturelle, permettant aux propriétaires de se faire plus facilement et rapidement indemniser.

La reconnaissance d’état de catastrophe naturelle permet d’être indemnisé par votre assureur pour des sinistres habituellement exclus de votre contrat. Elle permet aussi d’accélérer le processus d’indemnisation et augmente la durée de première déclaration de sinistre. Elle plafonne le montant de la franchise. Mais elle n’augmente pas le montant de l’indemnisation prévu par votre contrat d’assurance (Ex. : valeur à neuf / valeur de remplacement / plafonds / coefficient de vétusté…).

L’obtention d’un classement en catastrophe naturelle a aussi des conséquences pour la commune et les propriétaires, notamment pour les nouvelles constructions qui devront prendre en compte ces risques. Ces zones de risques (inondation, sécheresse, gonflement ou retrait des argiles, glissement de terrain…) seront intégrées au PLU et pourront interdire toute construction sur des terrains pourtant actuellement constructibles.

Si vous avez récemment constaté des fissures importantes, des dégâts… sur un bâtiment vous appartenant, vous pouvez déposer en mairie d’ici la fin du mois de novembre un dossier comprenant un courrier récapitulant les dégâts, leurs dates de constatation, les causes présumées, les sinistres qu’ils ont provoqués et leurs dates de survenue, en joignant un extrait cadastral et toutes les photos que vous jugerez utiles, ainsi que votre déclaration à votre assurance.

Si plusieurs dossiers sont communiqués en mairie avant le 30 novembre 2020 compris, surtout si des zones semblent particulièrement touchées, la commune entamera une démarche de classement.

Pour les personnes concernées, quel que soit votre niveau d’assurance, il est conseillé d’entamer le plus tôt possible auprès de votre assureur la démarche de déclaration de sinistre. Si la commune demande et obtient le classement en catastrophe naturelle (publication d’un arrêté interministériel au Journal officiel), votre assureur reconsidérera le dossier déposé en fonction des règles liées à l’état de catastrophe naturelle avérée.

Quelques liens pour vous aider dans vos démarches

Le planning des démarches

  • Votre constat de dégâts, photos, le plus vite possible, et mieux, au fur et à mesure du constat des dégâts…
  • Votre déclaration à votre assurance, le plus tôt possible
  • la constitution d’un dossier (photos, si possible avant/après, constats, descriptions, évolutions, déclaration à l’assurance, et tout document étayant les faits) à déposer en mairie avant le 15 janvier 2021.
  • vendredi 15 janvier 2021 : fin de la collecte des dossiers en mairie
  • Janvier 2021 : la mairie statuera en fonction des dossiers (nombre, qualité, localisation…) et des conseils de notre assurance. S’ils sont nombreux et recevables, la mairie fera une demande officielle de classement en catastrophe naturelle.
  • 2021 : décision ministérielle. Si reconnaissance de cet état de catastrophe naturelle, alors vous aurez 10 jours à partir de la parution de cet état de reconnaissance au journal officiel (copie aussitôt mise en ligne sur le site de la commune) pour contacter votre assurance qui réorientera son processus d’indemnisations éventuelles.

Rappel

La commune a été classée en catastrophe naturelle pour les événements climatiques sécheresse de l’été 2018. http://thuret.info/?p=493708&

Déclaration de dégâts dus à la sécheresse sur des bâtiments en vue d’une éventuelle demande de classement en catastrophe naturelle

La mairie de Thuret, comme bien d’autres aux alentours, recense les dégâts dus à la sécheresse sur des bâtiments.

Si manifestement, de nombreux propriétaires sont gravement impactés par ces dégâts, la commune pourra entamer une démarche de demande de classement en catastrophe naturelle, permettant aux propriétaires de se faire plus facilement et rapidement indemniser.

La reconnaissance d’état de catastrophe naturelle permet d’être indemnisé par votre assureur pour des sinistres habituellement exclus de votre contrat. Elle permet aussi d’accélérer le processus d’indemnisation et augmente la durée de première déclaration de sinistre. Elle plafonne le montant de la franchise. Mais elle n’augmente pas le montant de l’indemnisation prévu par votre contrat d’assurance (Ex. : valeur à neuf / valeur de remplacement / plafonds / coefficient de vétusté…).

L’obtention d’un classement en catastrophe naturelle a aussi des conséquences pour la commune et les propriétaires, notamment pour les nouvelles constructions qui devront prendre en compte ces risques. Ces zones de risques (inondation, sécheresse, gonflement ou retrait des argiles, glissement de terrain…) seront intégrées au PLU et pourront interdire toute construction sur des terrains pourtant actuellement constructibles.

Si vous avez récemment constaté des fissures importantes, des dégâts… sur un bâtiment vous appartenant, vous pouvez déposer en mairie d’ici la fin du mois de novembre un dossier comprenant un courrier récapitulant les dégâts, leurs dates de constatation, les causes présumées, les sinistres qu’ils ont provoqués et leurs dates de survenue, en joignant un extrait cadastral et toutes les photos que vous jugerez utiles, ainsi que votre déclaration à votre assurance.

Si plusieurs dossiers sont communiqués en mairie avant le 30 novembre 2020 compris, surtout si des zones semblent particulièrement touchées, la commune entamera une démarche de classement.

Pour les personnes concernées, quel que soit votre niveau d’assurance, il est conseillé d’entamer le plus tôt possible auprès de votre assureur la démarche de déclaration de sinistre. Si la commune demande et obtient le classement en catastrophe naturelle (publication d’un arrêté interministériel au Journal officiel), votre assureur reconsidérera le dossier déposé en fonction des règles liées à l’état de catastrophe naturelle avérée.

Quelques liens pour vous aider dans vos démarches

Le planning des démarches

  • Votre constat de dégâts, photos, le plus vite possible, et mieux, au fur et à mesure du constat des dégâts…
  • Votre déclaration à votre assurance, le plus tôt possible
  • la constitution d’un dossier (photos, si possible avant/après, constats, descriptions, évolutions, déclaration à l’assurance, et tout document étayant les faits) à déposer en mairie avant le 30/11/2020.
  • 30 novembre 2020 : fin de la collecte des dossiers en mairie
  • Décembre 2020 : la mairie statuera en fonction des dossiers (nombre, qualité, localisation…) et des conseils de notre assurance. S’ils sont nombreux et recevables, la mairie fera une demande officielle de classement en catastrophe naturelle.
  • 2021 : décision ministérielle. Si reconnaissance de cet état de catastrophe naturelle, alors vous aurez 10 jours à partir de la parution de cet état de reconnaissance au journal officiel (copie aussitôt mise en ligne sur le site de la commune) pour contacter votre assurance qui réorientera son processus d’indemnisations éventuelles.

Rappel

La commune a été classée en catastrophe naturelle pour les événements climatiques sécheresse de l’été 2018. http://thuret.info/?p=493708&

Un nouvel outil de communication instantanée et d’alerte sur smartphone : PanneauPocket

Le conseil municipal a décidé de doter la commune d’un outil d’alerte et d’information simple et instantané sur smartphone : PanneauPocket.

Après avoir téléchargé gratuitement l’application sur votre smartphone, choisissez Thuret en cliquant sur le cœur. Et c’est tout. A chaque alerte, à chaque nouvelle information, vous recevrez immédiatement sur votre téléphone une notification explicite (le titre). A vous de l’ouvrir pour la lire. Où que vous soyez, quand vous le souhaitez, les alertes de la commune sont toujours dans votre poche.

PanneauPocket a été développé en lien étroit avec l’association des maires ruraux de France à laquelle la commune adhère. Coût annuel de l’application pour la commune : 130 €.

Aucune donnée personnelle ne vous est demandée; aucune collecte insidieuse ou cachée. Les statistiques du logiciel ne sont que le nombre de téléchargements de l’application et de l’activation Thuret, et le nombre de consultations par panneau et par jour.

Pour télécharger l’application

Mesures de lutte contre la covid-19 dans le département et donc à Thuret à compter d’aujourd’hui samedi 24 octobre

L’état d’urgence sanitaire est rétabli sur l’ensemble du territoire depuis le samedi 17 octobre. Il prévoit une nouvelle classification des départements touchés par l’épidémie avec des mesures générales applicables directement sur tout le territoire et des mesures ciblées sur certains départements particulièrement vulnérables à l’épidémie. Cette nouvelle classification définit deux catégories :
– les départements en état d’urgence sanitaire ;
– les départements en état d’urgence sanitaire avec couvre-feu, dont le département du Puy-de-Dôme.

Voici l’ensemble des mesures applicables au département du Puy-de-Dôme à compter de ce samedi 24 octobre et donc à Thuret

Déplacements

  • Interdiction des déplacements de 21h à 6h, sans préjudice des activités professionnelles, y compris dans l’espace public, sauf dérogations :
  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation ;
  • Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé ;
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants ;
  • Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant ;
  • Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;
  • Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative ;
  • Déplacements liés à des transferts ou transits vers ou depuis des gares ou aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance ;
  • Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

Les attestations

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/ressources-a-partager

L’attestation en ligne (sur un mobile)

Rassemblements

  • Aucun événement réunissant plus de 1000 personnes simultanément ne peut se tenir.
  • les rassemblements de plus de 6 personnes sont interdits sur la voie publique, sauf dans les cas prévus par le décret :
    • les manifestations à caractère revendicatif qui ont fait l’objet d’une déclaration en préfecture (art. L.211-1 du code de la sécurité intérieure) ;
    • les rassemblements, réunion ou activités à caractère professionnel ;
    • les services de transports de voyageurs ;
    • les établissements recevant du public dans lesquels l’accueil du public est autorisé ;
    • les cérémonies funéraires ;
    • les visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle.
  • les rassemblements dans les ERP de type L (salles polyvalentes, salles des fêtes) ou CTS (chapiteaux, tentes) ne permettant pas de porter le masque en continu, de rester assis et de maintenir un siège libre entre deux personnes sont interdits. Ainsi, les événements festifs qui prévoient de la restauration ou des boissons dans ces établissements sont proscrits. Les cérémonies civiles dans les mairies et les cérémonies religieuses ne sont pas concernées par cette interdiction.

Etablissements recevant du public

  • Interdiction de l’accueil du public dans les ERP de 21h à 6h du matin sauf exceptions prévues dans le décret :
    • Entretien réparation et contrôle techniques de véhicules automobiles, de véhicules, d’engins et matériels agricoles.
    • Fourniture nécessaire aux exploitations agricoles.
    • Distributions alimentaires assurées par des associations caritatives.
    • Commerce de détail de carburants et combustibles en magasin spécialisé.
    • Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé.
    • Commerce de détail d’articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé.
    • Hôtels et hébergement similaire.
    • Location et location-bail de véhicules automobiles.
    • Location et location-bail de machines et équipements agricoles.
    • Location et location-bail de machines et équipements pour la construction.
    • Blanchisserie-teinturerie de gros.
    • Commerce de gros fournissant les biens et services nécessaires aux activités mentionnées dans cette liste.
    • Services publics de santé de sécurité de transports et de solidarité ouverts la nuit.
    • Cliniques vétérinaires et cliniques des écoles vétérinaires.
    • Laboratoires d’analyse.
    • Refuges et fourrières.
    • Services de transport.
    • Toutes activités dans les zones réservées des aéroports.
  • Interdiction de l’accueil du public dans les ERP au sein desquels le public se tient debout et en itinérance (exemples : musées, centres commerciaux, etc.) doivent respecter une jauge permettant de laisser à disposition de chaque personne un espace de 4 m².
  • Les ERP de type plein air accueillent du public en laissant un siège vide entre deux personnes.
  • La règle d’un siège sur deux occupé devra s’appliquer dans tous les lieux.
  • Les établissements sportifs couverts (y compris les piscines en milieu clos) sont fermés, sauf pour :
    • les groupes scolaires et périscolaires et les activités sportives participant à la formation universitaire ;
    • toute activité à destination exclusive des mineurs ;
    • les sportifs professionnels et de haut niveau ;
    • les activités physiques des personnes munies d’une prescription médicale ou présentant un handicap reconnu par la maison départementale des personnes handicapées ;
    • les formations continues ou des entraînements obligatoires pour le maintien des compétences professionnelles ;
    • les épreuves de concours ou d’examens ;
    • les événements indispensables à la gestion d’une crise de sécurité civile ou publique et à la continuité de la vie de la Naation ;
    • les assemblées délibérantes des collectivités et leurs groupements et les réunions des personnes morales ayant un caractire obligatoire ;
    • l’accueil des populations vulnérables et la distribution de repas pour des publics en situation de précarité ;
    • l’organisation de dépistages sanitaires, collectes de produits sanguins et actions de vaccination.
  • Les discothèques sont fermées.
  • Fermeture complète des salles de jeux dont les casinos.
  • Fermeture complète des lieux d’exposition, foire-exposition.
  • Interdiction des fêtes foraines.

Restaurants – Bars – Vente d’alcool

  • Tous les restaurants doivent appliquer un protocole sanitaire strict (limitation à 6 personnes / table au lieu de 10, distance d’un mitre entre les chaises).
  • Les bars sont fermés toute la journée.
  • La vente d’alcool est interdite à partir de 20h00 et jusqu’à 6h00 le lendemain.
  • Sur la métropole, la diffusion de musique amplifiée et toutes les activités musicales pouvant être audibles depuis la voie publique ou depuis les terrasses des restaurants sont interdites à partir de 20h00 et jusqu’à 6h00 le lendemain.

Travail

• Le renforcement du télétravail est recommandé.

EHPAD

  • Les conditions des visites en EPHAD sont durcies avec notamment un accueil qui se fait uniquement sur rendez-vous et dans une salle dédiée, aménagée à cet effet.

Port du masque

  • Le port du masque est obligatoire dans tous les ERP.
  • Le port du masque est recommandé dans tous les espaces publics.
  • Le port du masque est obligatoire sur les marchés de plein air, les brocantes et vide-greniers.
  • Le port du masque est obligatoire aux abords des gares et des arrêts de transport en commun.
  • Sur l’ensemble de la métropole et sur un certain nombre de communes du département, le port du masque sanitaire est obligatoire aux abords des établissements scolaires et de la petite enfance dans un rayon de 100 m, jusqu’au 15 novembre. Pour retrouver l’arrêté : http://www.puy-de- dome.gouv.fr/2020-r2021.html
  • Jusqu’au 15 novembre, le port du masque est obligatoire dans le centre-ville des communes suivantes : Beaumont, Chamalières, Clermont-Ferrand, Durtol, Gerzat, Issoire, Lempdes, Nohanent, Pont-du-Château, Riom, Thiers.

Arrêté préfectoral visant à lutter contre la COVID-19

M. le préfet, Philippe CHOPIN, tient à nous informer des nouvelles mesures de lutte contre la Covid19 prises pour le département, effective à compter de lundi prochain 28 septembre 2020 et pour une durée de 15 jours renouvelable. Ces mesures font suite à l’allocution du ministre de la Santé et aux indicateurs sanitaires du département qui demeurent au dessus des seuils d’alerte.

Pour mémoire, le département a été classé en zone de circulation active du virus le 12 septembre dernier, et relève du premier seuil d’alerte depuis la mise en place de la nouvelle nomenclature. De manière plus préoccupante, le virus circule activement chez les personnes de plus de 65 ans pour lesquelles le risque de contracter une forme grave de la Covid-19 est caractérisé. En résulte une augmentation significative des hospitalisations, notamment en réanimation.

En conséquence, et en se fondant sur l’analyse de l’Agence Régionale de Santé, M. le Préfet du Puy-de-Dôme a pris un arrêté applicable sur l’ensemble du département qui prévoit :

  • la limitation à 30 personnes les rassemblements à caractère privé, festifs, familiaux, amicaux dans tous les établissements recevant du public, notamment les salles des fêtes, les salles polyvalentes et les chapiteaux, tentes et structures ;
  • l’interdiction des rassemblements de type raves party et tecknival ;
  • l’obligation du port du masque aux abords des gares et des arrêts de transport en commun ;
  • l’obligation de respecter les mesures barrières (port du masque, distanciation physique et gel hydroalcoolique) à l’occasion des visites effectuées dans les établissements hébergeant des personnes dépendantes.

M. le Préfet du Puy-de-Dôme souhaite nous adresser l’arrêté en question, que vous trouverez ci-dessous.

Ces mesures valent à cet instant et pourraient être aggravées si les circonstances sanitaires le commandaient.

Mesures sanitaires : les protocoles sanitaires travaillés par les filières professionnelles

Le Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes propose au téléchargement les protocoles sanitaires travaillés par les filières professionnelles, actualisés au fur et à mesure des annonces.

Les protocoles en attente de validation par décret seront prochainement disponibles sur cette page.

La page sur le site du Conseil Régional : http://pro.auvergnerhonealpes-tourisme.com/article/mesures-sanitaires

Confinement – Jour 11 – Les déchets

Les services de collecte du SBA, réorganisés pour maintenir l’évacuation des ordures ménagères (organisation de la sécurité des agents, effectifs réduits, prestataires et fournisseurs en difficulté…) assurent à ce jour leurs missions de collecte.

Merci à eux !

Néanmoins, selon les conditions, fréquence et modalités de collecte pourraient être modifiées. Dans ce cas, nous relayerions l’information.

Attention : prenez des précautions pour ne pas mettre en danger les agents chargés de la collecte !

  • Jetez vos ordures ménagères toujours dans des sacs parfaitement fermés
  • Les mouchoirs en papier sont eux aussi jetés dans un sac poubelle que vous fermerez avant d’être mis dans la poubelle verte. De même les pansements, compresses, gants, masques… sacs bien fermés et poubelle verte.

Les déchetteries sont fermées. Les personnels étant redéployés pour assurer les collectes. Se déplacer vers une déchetterie n’est pas un motif reconnu de déplacement. Il est verbalisable.

Merci de ne pas vous débarrasser de vos encombrants devant les déchetteries (dépôts sauvages). C’est totalement incivique et là aussi verbalisable. Stockez-les chez vous et attendez que la crise soit passée. Y compris vos déchets verts, vos tailles…

Nous verrons, la crise finie, si la mairie peut louer un broyeur professionnel pour vous permettre de venir broyer vos tailles et repartir avec votre broyat à utiliser sur vos massifs, dans le jardin comme paillis…

Pour les professionnels uniquement, la déchetterie pro de Gerzat (Véolia) sera ouverte lundi et mardi prochains de 8h à 15h. Celle de Riom (Suez) fonctionne pour les professionnels du lundi au vendredi en horaires réduits (7h30-12h 12h30-16h). La plateforme de l’entreprise Boilon est fermée aux particuliers mais reste ouverte aux professionnels.

L’accueil téléphonique du SBA reste actif. Mais privilégiez le courriel conseilusager@sba63.fr et le site www.sba.fr .

Aidons les services de collecte de déchets dans leurs tâches, difficiles et indispensables. Merci à vous, merci à eux.

Confinement – jour 10 – Solidarité, trucs et astuces

Vous ne pouvez pas imprimer une attestation de déplacement dérogatoire pour chacune de vos sorties (pas d’imprimante, plus d’encre, plus de papier, plus de…), vous pouvez l’écrire vous-même en respectant le modèle, ou vous pouvez venir en chercher en mairie (frappez au carreau et on vous fera passer les attestations demandées). Nous en laisserons aussi à l’extérieur, en libre accès (merci de vous désinfecter les mains avec votre gel hydroalcoolique avant et après). Nous pouvons aussi les déposer sur le pas de votre porte. Demandez !

Fabriquer son gel, un exemple parmi bien d’autres https://www.grands-meres.net/comment-fabriquer-son-gel-hydroalcoolique/?utm_source=carpediem&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter

Vous chercher à rendre service à vos voisins ? Génial. Le téléphone est bien sûr un bon moyen; un mot pour proposer ses services, ça le fait aussi. Et chacun écrit sur le mot… ou sur

Un appel téléphonique pour papoter, c’est sacrément utile aussi !

Aider ses voisins, c’est aussi aider à réaliser une demande administrative, aider à faire une commande drive et aller la chercher, aller chercher de l’argent, donner une recette…

Le guide des précautions sanitaires à respecter dans le cadre d’une livraison à domicile, notamment de repas (sur le site gouvernemental de l’économie) https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-guide-des-precautions-sanitaires-livraison-repas?xtor=ES-39-[BIP_COVID-19]-20200326-[https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-guide-des-precautions-sanitaires-livraison-repas]

Skype, vidéo messenger, whatsapp, discord, facetime ou autre, c’est génial. Même les plus anciens s’y mettent et apprécient ce contact visuel, les sourires, le lien. Apéro vidéo. c’est sympa; pas tous les soirs… Vous avez besoin d’aide pour installer la même application que celle de la famille, des amis, appelez la mairie qui vous mettra en contact avec quelqu’un qui vous aidera pas à pas.

Vous voulez aider ? la plateforme gouvernementale qui recense propositions d’aide et besoins https://covid19.reserve-civique.gouv.fr/ ou signalez-vous en mairie. Si une demande correspond à votre proposition, nous vous mettrons directement en relation. Chacun appliquant strictement les règles de sécurité ! Voir https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus ou

  • Lavage régulier des mains au savon.
  • On tousse et on éternue dans son coude ou dans un mouchoir papier.
  • On utilise des mouchoirs à usage unique qu’on jette dans les toilettes ou dans un sac poubelle qui sera fermé avant d’être mis dans la poubelle verte.
  • On reste à distance (minimum 1,5 mètres) lors des sorties indispensables, ou à la fenêtre avec ses voisins, ou à la porte lors d’une livraison…
  • On ne se serre plus la main. On ne s’embrasse plus.
  • On limite au maximum tout déplacement. On reste confiné !
  • On appelle le 15 si symptômes (voir .
  • On reste chez soi si on est malade.
  • On ne porte pas de masque si on n’est pas malade.

Bien se laver les mains ! http://players.brightcove.net/610043537001/4k4QmRz5g_default/index.html?videoId=6136960280001

Confinement – Jour 9 – la nouvelle attestation de déplacement

Dans toute la mesure du possible, RESTEZ CHEZ VOUS.