La mairie recrute un agent de maîtrise catégorie C

Pour remplacer l’un de ses agents techniques, la mairie de Thuret recrute par mutation ou stagiairisation un agent de maîtrise catégorie C (titulaire ou sur liste d’aptitude) polyvalent en milieu rural, à temps plein, pour un début d’emploi si possible au 1er février 2022.

Candidature à adresser à la Mairie de Thuret (lettre de motivation et CV) avant vendredi 31 décembre minuit :

Les candidats retenus seront convoqués à un entretien jeudi 6 janvier 2022.

Profil/fiche de poste

agent de maîtrise polyvalent en milieu rural – services techniques

  • Missions et activités techniques
    • Entretien général de la commune et mise en valeur des espaces verts, des espaces naturels, du cimetière, des ruelles et rues, des places, du petit patrimoine…
    • Entretien des chemins ruraux et de la voirie communale
    • Réalisation de petits travaux, maintenance de premier niveau des bâtiments
    • Gestion et suivi des locations de salles
  • Encadrement d’une petite équipe technique de 2 à 3 personnes
    • Planifier, organiser, mettre en œuvre et suivre les tâches récurrentes et gérer les interventions à caractère urgent
    • Mettre en œuvre les règles de sécurité au travail, le port de la tenue du travail et des EPI
    • Relations avec les usagers, les élus, les agents et le secrétariat de mairie ainsi que les prestataires, les institutions…
    • Capacité à communiquer avec simplicité, régularité et rigueur
    • Capacité à rendre compte
    • Sens des responsabilités et du service public
    • Respect des obligations de discrétion et de confidentialité
  • Savoir faire
    • Nettoyer les voies et espaces publics : balayage, ramassage des déchets, nettoyage regards d’eau pluviale, entretien des trottoirs, places…
    • Repérer et signaler les dégradations
    • Fleurir, embellir dans la dynamique des villes et villages fleuris – ma commune au naturel
    • Désherber manuellement les massifs
    • Tondre les surfaces enherbées
    • Tailler, entretenir les arbres et arbustes
    • Broyer les bas-côtés
    • Entretenir et embellir le cimetière
    • Identifier et signaler des dysfonctionnements dans les bâtiments publics
    • Petits travaux d’entretien et de maintenance
    • Petites réparations de premier niveau
  • Savoir utiliser et entretenir des moyens techniques
    • Véhicule léger, camion-benne
    • Tracteur, remorque, broyeur
    • Matériels et engins de coupe (débrousailleuse, tondeuse, tracteur-tondeuse, souffleur)
    • Outillages divers, manuels ou motorisés
  • Horaires, rémunération et conditions d’exercice
    • 35 heures.
    • Rémunération selon grille salariale de la Fonction Publique Territoriale
    • Travail en équipe de deux à trois personnes
  • Permis B ; permis poids lourd ou Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité de tracteur agricole apprécié (CACES R482 catégorie A ou équivalent)
  • PSC1 fortement apprécié

Offre d’emploi sur le site emploi territorial

CALENDRIER DES POMPIERS : pas de porte à porte cette année

L’Amicale des Sapeurs-Pompiers de THURET-SARDON nous communique :

Mesdames Messieurs,

Les années passent et se ressemblent, malheureusement.

La pandémie s’invite à nouveau dans notre territoire à l’approche des fêtes.

Afin de ne pas vous/nous mettre en danger, il a été décidé comme l’an dernier de ne pas procéder à la distribution du calendrier en présentiel.

Vous le trouverez donc dans vos boites aux lettres

accompagné d’une enveloppe timbrée pour ceux d’entre vous qui souhaiterez faire un don à l’aide de l’enveloppe fournie prétimbrée, de préférence par chèque libellé à l’ordre de « l’Amicale des sapeurs-pompiers Thuret-Sardon ».

Nous vous souhaitons à tous de joyeuses fêtes de fin d’année

La fibre arrive réellement à Thuret

Mais pas encore partout : ni rue de Malbourget, ni au nord de la place de la Marmite, ni à Chassenet. Incertitude pour les écarts. Il faudra encore attendre les derniers tests, les dernières vérifications… C’est l’affaire de quelques semaines…

Pour tous les autres, vous êtes immédiatement connectable. Les premiers rendez-vous d’installation sont pour fin décembre.

Un commercial, Monsieur METAIS Benjamin, démarche depuis aujourd’hui les particuliers, artisans, entreprises éligibles.

Il est habilité par Orange pour ce travail. Vous pouvez lui demander sa carte professionnelle partenaire Orange pour vous en assurer.

Un autre de ses collègues de la même entreprise peut aussi intervenir : Monsieur Adam REZGUI.

Si vous avez un doute, contactez immédiatement la mairie au 04 73 97 91 58.

Le raccordement fibre est gratuit.

Mais votre contrat, même reconduit à l’identique, évolue : la box ADSL est remplacée par une box fibre… Les tarifs sont le plus souvent très comparables à ceux que vous avez actuellement notamment chez Orange. Mais augmentent au bout d’un an.

Si vous n’êtes pas chez Orange, il peut vous proposer de migrer chez Orange. A vous de voir, de poser toutes les questions possibles… Vous n’êtes évidemment pas obligé !

Même chose si vous désirez faire évoluer votre contrat.

N’hésitez pas à chercher à l’optimiser !

Une fois signé, votre contrat vous engage pour un an reconductible. Ne le signez pas s’il ne vous convient pas !

Vous avez aussi la possibilité de refuser de migrer vers la fibre. Vous garderez alors la connexion que vous avez actuellement, téléphonique ou/et Internet. Sachez simplement que si dans quelques mois ou années vous la demandez, vous aurez très probablement à votre charge les frais de connexion, actuellement environ 150€.

Les autres opérateurs démarchent directement leurs clients. Et probablement d’autres.

D’autres partenaires d’Orange comme ATS Communication peuvent contacter directement entreprises, commerces, artisans.

Vous êtes dans l’incertitude ? L’aide de votre entourage ne suffit pas et vous avez besoin d’une aide extérieure ? Appelez la mairie au 04 73 97 91 58. Si besoin un élu pourra vous accompagner dans votre réflexion et si besoin dans vos démarches.

Rappel toujours utile : ne fournissez jamais de facture à un démarcheur dont vous n’êtes pas certain de la fiabilité ! Ni une facture de téléphonie, ni une facture d’électricité ou de gaz !

Influenza aviaire : passage de la France au niveau de risque « élevé »

Le Préfet du Puy de Dôme nous communique :

Au regard de la progression rapide du virus de l’influenza aviaire en Europe, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a placé, depuis le 5 novembre 2021, l’ensemble du territoire métropolitain en risque « élevé ».

Des mesures de prévention renforcées s’appliquent donc afin de protéger les élevages de volailles, y compris dans le département du Puy-de-Dôme :
• mise à l’abri des volailles des élevages commerciaux
• claustration ou mise sous filet des volailles détenues dans les basses-cours (cas de particuliers) ;
• conditions renforcées pour le transport, l’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et l’utilisation d’appelants ;
• interdiction de l’organisation de rassemblements des volailles ;
• interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l’arrivée de la France jusqu’au 31 mars ;
• vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

Ces mesures sont accompagnées d’une surveillance clinique quotidienne dans tous les élevages (commerciaux et non-commerciaux).

À cet effet, les services de la direction départementale de protection des populations (DDPP) a adressé des messages d’attention auprès des vétérinaires libéraux et des organisations de producteurs du département afin de rappeler la nécessaire vigilance aux symptômes qui pourraient être observés dans les élevages.
Concernant les particuliers et sachant qu’aucune dérogation ne pourra être attribuée par le Préfet, il est demandé une forte attention à la mise en place des présentes mesures, notamment afin d’éviter l’éventuelle contamination des élevages professionnels. Par ailleurs, les détenteurs de basse-cours doivent obligatoirement se déclarer (CERFA n°15472 à déposer en mairie ou sur le site https://www.mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/particulier/effectuer-une-declaration-55/article/declarer-la-detention-de-volailles?id_rubrique=55).
Il convient que l’ensemble des acteurs, professionnels, partenaires sanitaires, particuliers détenteurs d’oiseaux, chasseurs veillent au strict respect des mesures de biosécurité, de déclaration et de traçabilité, et accordent un niveau de vigilance et de surveillance accru durant cette période de migration des oiseaux.

Enfin, il est rappelé que l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’Homme par la consommation de viandes de volailles, œufs, foie gras et plus généralement de tout produit alimentaire.

SNCF Réseau travaille à la suppression de tous les passages à niveau de la ligne ferroviaire Clermont-Paris et à des solutions de substitutions

Contexte général

Les trains d’équilibre du territoire (TET)

Un schéma directeur pour l’amélioration des performances du Paris-Clermont

La présentation en préfecture du schéma directeur (juin 2019) http://www.puy-de-dome.gouv.fr/reunion-de-presentation-du-schema-directeur-de-la-a7707.html

Le schéma directeur https://www.ecologie.gouv.fr/trains-dequilibre-du-territoire-tet

Carte des TET https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/Carte TET 2018.pdf

Les principaux axes

  • Des reprises de ligne par les régions
  • Un recentrage du périmètre du service de nuit
  • Une étude sur le développement de nouvelles lignes TET
  • Une convention d’exploitation 2016-2020
  • Le renouvellement du matériel roulant
  • L’ouverture à la concurrence des lignes TET
  • Des journaux en ligne
  • Un plan de relance de la ligne Paris-Clermont (760 millions d’euros jusqu’en 2025 dont une partie pour améliorer la ligne, vers une infrastructure plus performante (travaux de voies + installations électriques + gares + suppression des passages à niveaux (PN) et parfois remplacement par des ouvrages d’art + ateliers de maintenance + télésurveillance du réseau + gestion des aléas…)

Implications locales

Phase opérationnelle concernant les passages à niveau (PN) : Octobre 2021 à janvier 2022

Zoom sur notre commune

  • Nous avons trois passages à niveau (PN)
    • Le PN 17 sur la RD12 (route de Maringues)
    • Le PN 15 sur un chemin communal desservant La Maison Rouge
    • Le PN 14 sur la RD 107 (route de Clémentel)
  • Et autour de la commune
    • Le PN 11 à St Clément de Régnat sur la RD91
    • Le PN 20 à Surat sur un chemin communal
    • Le PN 23 à Surat sur la RD 429 vers les Martres sur Morge

Les enjeux (à alimenter bien entendu !)

  • PN 14 si suppression
    • Modification de l’accès à St Clément / Clémentel ; mais pour peu de véhicules
    • Diminution du flux de véhicules sur cet axe, dont la rue de Malbourget
    • Impact sur les déplacements agricoles
    • Plus de « route vélos »
  • PN 15 si suppression
    • Une desserte d’une exploitation agricole avec des déplacements supplémentaires sur des chemins non prévus pour cela
    • Une coupure dans l’exploitation
    • Un accès pour les clients (vente directe) beaucoup plus difficile
  • PN 17 si suppression
    • Plus d’accès à Pagnant et Maringues (passer par Surat)
    • Accès aux parcelles compliquées dans les deux sens, nécessitant un long détour
    • Forte diminution de la circulation à l’entrée de Thuret
  • PN 17 si création d’un pont
    • Forte emprise au sol
    • Probable augmentation des flux de véhicules, engins agricoles, camions… sur toute la D12 (rue du Pré du Moulin) et sur la RD210 en traverse de bourg
    • Accès à Maringues (micro bassin de vie, marché du lundi…) et réciproquement à Thuret conservé

11/10/2021 : 1ère réunion de présentation du contexte du projet par SNCF Réseau, le Conseil Régional d’Auvergne et le cabinet d’étude mandaté par SNCF Réseau, INGEROP https://www.ingerop.fr/

Un objectif principal : améliorer le meilleur temps de parcours (3h15 avec 4 arrêts au lieu de 3h26 actuellement, quand tout va bien) avec ajout d’un AR portant à 9 AR les liaisons journalières, dans un cadence de 2 heures (plus de trou de desserte mi-journée).

Et une échéance : 2026

Eléments principaux d’interface avec les territoires : la suppression des passages à niveau

  • Suppression des 14 PN entre Riom et Randan pour permettre aux trains de passer à plus de 160 km/h (condition indispensable, mais non suffisante. D’autres améliorations sont indispensables comme reprofiler les voies en courbe, changer les trains…)
  • Un passage à niveau supprimé implique soit de passer par-dessus la voie ferrée, soit par-dessous, soit ailleurs.
  • Passer par-dessus ou par-dessous coûte très cher. Seuls les PN indispensables se verront transformés en ouvrage d’art. Combien ? 3 ou 4 probablement.
  • Planning prévisionnel
    • Recueil des données
      • Réunion de présentation aux élus du 11/10/21 : point de départ. La composition de cette réunion constitue le comité de pilotage du projet (COPIL projet)
      • Comptages sur tous les PN sur quelques jours à compter du 25/10. Ajout de caméras qualifiant précisément le trafic.
      • Une réunion par communauté de communes aux environs du 9 novembre pour zoomer sur les enjeux
      • Un 2ème COPIL fin novembre rendant compte des remontées des territoires
      • Poursuite des travaux jusqu’à fin 2021 et validation par SNCF Réseau tout début 2022.
    • Scénarisation
      • 1er trimestre 2022
    • Etudes préliminaires
      • 2022

Eléments discutés ou évoqués lors de ce 1er COPIL du 11 octobre 2021

  • Le rôle de ces travaux très impliquants pour nos territoires dans le contexte général de retards récurrents, importants et fréquents.
  • La place de ces travaux dans l’ensemble des améliorations de la ligne (14 passages à niveaux en moins + reprofilages de voies = 5 à 8 minutes gagnées)
  • Les conséquences locales de ces suppressions
    • Le transfert du trafic routier sur d’autres axes et leurs conséquences, pour les usagers qui circulent, pour les riverains, pour les collectivités qui entretiennent les voiries, pour l’environnement… (véhicules légers, vitesse, nombre, nuisances induites ; ensemble routiers, poids lourds idem, engins agricoles, trajets supplémentaires, passages (hauteur comme largeur de ponts, chemins ruraux, passage sur des axes jusqu’alors peu utilisés…))
    • Les conséquences du déplacement de flux routiers d’une commune sur l’autre
    • Les conséquences pour les agriculteurs qui peuvent voir fermé l’accès à une partie de leur exploitation nécessitant un détour. Aussi bien pour les exploitants de la commune que pour ceux qui viennent sur la commune.
    • Les conséquences en terme d’usage pour les micro bassins de vie (Maringues par exemple : combien de km de plus pour aller au marché de Maringues, ou chez le médecin, à la pharmacie… ?)
  • Les impacts de la construction d’un ouvrage d’art
    • Emprise
    • Riverains
    • Terres agricoles consommées
    • Mais aussi report sur cet axe des déplacements effectués auparavant sur des axes voisins dont le PN serait supprimé
  • La prise en compte des coûts induits (voirie, signalétique, entretien, mobilier urbain nécessaire, ralentisseurs ou autres selon le trafic généré…)
  • La place des usagers potentiellement impactés dans l’élaboration des solutions qui seront proposées (agriculteurs, professionnels, riverains…)

Réunion du mardi 9 novembre à Maringues

Réunion de recueil des données sur la partie nord du projet, entre le PN 17 sur la RD12 route de Maringues à Thuret et le PN 4 à St Sylvestre.

Une autre réunion a eu lieu le matin pour le tronçon Riom – Surat.

Présents : Toutes les communes étaient présentes par son maire ou un adjoint, sauf St Clément de Régnat ; le président de la CCPL et son DGS ; le directeur des Routes du Conseil Départemental, un technicien de la Chambre d’Agriculture ; les deux cabinets d’étude et SNCF Réseau ; cinq agriculteurs de la commune ou exploitant sur la commune (Mireille Daguillon, Pierre Crozet, Colette Rougier, Jacques Matheron et René Gougat). Christophe Fournier, invité, ne pouvait pas être présent. Pas d’autres personnes invitées par les autres mairies.

Cette réunion a permis, au fil des PN, de bien se rendre compte des conséquences en cascade de chacun des choix possibles.

Il ressort :

  • Le PN 11 de St Clément (Clémentel) sur la RD107 serait quasiment obligatoirement supprimé, malgré ses 411 passages par jour) : impossible sans impacter extrêmement fortement les habitations en amont de construire un pont qui doit toujours laisser au minimum 6 mètres au-dessus des rails (1,5 m nécessaires pour les caténaires). Et un pont conforme aux règles actuelles a une pente d’environ 300 m de chaque côté. On ne fait plus de pont en dos d’âne comme celui de l’entrée de Thuret côté Surat.
    • Conséquences : Outre l’étude de toutes les solutions possibles pour conserver le passage, si suppression, il faut obligatoirement transformer en route le chemin de 2 km qui relie Clémentel aux Billaudes au niveau PN 14 et à la RD 107. Encore que la RD210 pas loin et quasi parallèle convient très bien aux transporteurs. Mais pas aux agriculteurs. Il manque l’avis de la municipalité sur ce PN. La RD 107 sur lequel une partie du trafic pourrait être reporté, si le PN 14 est remplacé, serait à recalibrer. Idem la sortie dans Thuret sur la RD210, place de la Marmite.
  • Le PN 14 sur la RD 107 Thuret – Clémentel, à faible passage (moins de 100 passages par jour) pourrait être supprimé. Route parallèle à la RD210, faible passage…
    • Mais le report si fermeture du PN 11 à Clémentel pourrait conduire à le conserver. Et la fermeture sans remplacement du PN 15 pourrait rendre son remplacement par un pont quasi obligatoire.
  • Le PN 15 du chemin du domaine La Maison Rouge serait très certainement supprimé (25 passages par jour).
    • Conséquences : le report doit se faire sur le PN 14, à 500 mètres, sur la RD 107 qui du coup DOIT être conservé alors qu’au départ, c’était une des fermetures probables. Et donc une route avec de la structure adéquate serait à faire sur ces 500 mètres. Et du coup, la RD 107, étroite et avec de nombreux virages, devrait être reprofilée et renforcée. Oui mais elle débouche dans Thuret au carrefour de la Marmite, qui est dangereux. Faute de pouvoir le sécuriser vraiment, il conviendrait alors de travailler la descente du cimetière pour sécuriser l’arrivée dans Thuret et donc ce carrefour… Le report d’un trafic routier à évaluer sur cet axe RD 107 a donc de fortes conséquences.
  • Le PN 17 sur la RD12 route de Maringues devrait être conservé, mais avec d’énormes difficultés techniques. C’est l’axe le plus fréquenté des 14 PN du tronçon Riom – Randan (900 passages jour).
    • Oui mais il est quasi impossible d’y faire un pont alors que la voie ferrée est déjà plusieurs mètres au-dessus du niveau environnant. L’emprise de chaque côté, en respectant les normes, serait probablement de 400 mètres et enterrerait les maisons proches… Un pont rail (un tunnel) semble très compliqué (nappe phréatique, Merdanson très proche… Mais un tunnel sous la Manche existe bien ? Non ???).
    • Serait-il envisageable de faire une courbe passant entre la station d’épuration et la route actuelle… ???
    • La possibilité de transformer le chemin de la station d’épuration en route pour rejoindre la RD107 puis le PN 14 a même été évoquée…
  • Sur Surat, le PN chemin, proche de la commune, devrait être supprimé.
    • Mais il contraint très fortement les agriculteurs qui devront faire plusieurs kms de plus. C’est un gros enjeu qui réclame d’être travaillé !
  • Des deux PN sur les routes départementales qui conduisent aux Martres sur Morge, un seul passage par pont devrait être conservé. Lequel ?

Il est important d’avoir une vision de l’ensemble pour bien anticiper les modifications de trafic, les reports de trafic, qu’il soit VL, utilitaires, camions, agricoles, agro… y compris vélo et piétons (les sentiers de randonnée, cyclotouristes, VTT, chevaux… qui franchissent actuellement la voie ferrée au niveau de certains PN doivent aussi être pris en compte).

Cette vision dynamique de la modification des flux engendrés par la suppression de PN ou par le contingentement dû à une hauteur ou une largeur maxi sous tunnel créé est la seule façon d’anticiper leurs conséquences.

Et c’est complexe, sachant que rien n’est à ce jour décidé, que des scénarii évolutifs seront présentés en COPIL dès janvier pour être jetés, étudiés ou affinés, scénarii qui seront autant de base de réflexion et d’enjeux à saisir…

Notre tâche est actuellement d’alimenter la réflexion en mettant en lumière toutes les situations induites par les choix proposés, sans en omettre aucune !

Il est indispensable de mettre dans la boucle de réflexion les acteurs de terrain que sont bien entendu les agriculteurs mais aussi l’agroalimentaire, les transporteurs, les service de secours (j’ai demandé à ce qu’ils soient contactés pour prendre en compte leurs remarques face aux situations envisagées), les professionnels de santé, les services d’aide à domicile, les transports scolaires, les gros transporteurs sur l’axe Aigueperse – Thiers ou Aigueperse – Pont du Château et bien d’autres utilisateurs de ces axes franchissant la ligne Clermont-Paris…

Les acteurs locaux présents à cette réunion, alors que ce n’était pas prévu, ont pu s’exprimer librement et poser toutes les questions qu’ils avaient alors en tête.

Sandrine Couturat pour Randan et moi pour Thuret, avons pu dire toute l’importance que prennent les réouvertures des gares de nos communes dans le contexte actuel de réflexion sur les mobilités, le climat, les déplacements pendulaires des habitants de nos communes et en miroir des efforts financiers extrêmement lourds et extrêmement impactants pour nous les locaux pour favoriser un déplacement rapide et sûr entre Paris et Clermont et réciproquement. C’est évidemment bien entendu et reconnu comme utile, mais sans effet. Encore…

Toutes les remarques et questions d’où qu’elles viennent sont indispensables à la réflexion.

Merci de les adresser en mairie par mail mairiedethuret@wanadoo.fr ou par courrier déposé en mairie ou dans la boîte aux lettres pour que nous puissions fournir en continu toutes ces questions, propositions, remarques… aux cabinets d’étude.

Notre possibilité de questionner, proposer… se situe essentiellement jusqu’à la fin de l’année 2021 pour le « vrac », avant l’élaboration de plusieurs scénarii issus du maximum d’éléments et d’approches de toutes les parties concernées, puis courant 1er trimestre 2022 pour l’analyse des scénarii proposés par les cabinets d’étude et avalisés par SNCF Réseau.

La programmation du scénario retenu engendrera des travaux conséquents bien après 2026 qui est la date limite de remise en état de la ligne (rails, caténaires, courbes…) et du changement des rames et loco.

Plus le temps passera, moins nos questions, remarques, propositions… auront d’impact.

La mairie participe activement à toutes les instances sur ce sujet.

Cartes, dossier complet et toutes les informations à jour… sont disponibles en mairie.

Fermeture du secrétariat de mairie du lundi 9 au mercredi 25 août 2021

Le secrétariat sera fermé du lundi 9 août inclus au mercredi 25 août inclus.

En cas d’urgence, vous pouvez joindre un élu au 06 81 32 38 97

Prochaine permanence de rentrée : jeudi 26 août de 13h30 à 17h00.

Les permanences reprendront aux jours et heures habituels à compter du lundi 30 août.

Fermeture exceptionnelle du secrétariat de mairie les 6, 7 et 8 juillet – Permanences d’été

Mardi 6, mercredi 7 et jeudi 8 juillet 2021

Permanences d’été

Les permanences du secrétariat mairie se tiendront, du lundi 12 juillet au vendredi 27 août 2021, les mardis de 8h30 à 11h30 et les jeudis de 14h à 17h.

Possibilité de prise de RV à d’autres moments. Appeler le secrétariat.

En cas d’urgence : 06 81 32 38 97

Offre d’emploi de directeur de l’Accueil de Loisirs périscolaire de Thuret

Poste à pourvoir au 1er septembre 2021

Emploi statutaire, par voie de mutation ou par stagiarisation

Envoyer CV et lettre de motivation par courrier ou par mail :

Mairie 1 place de l’Eglise 63260 THURET

mairiedethuret@wanadoo.fr

04 73 97 91 58

Fiche de poste

Directeur accueil de loisirs périscolaire et animateur extrascolaire

Adjoint d’animation (catégorie C) / Animateur (catégorie B)

  • Temps de travail : poste à temps complet, annualisé.
  • Service de rattachement : Accueil périscolaire, pôle enfance.
  • Lieu d’exercice : Thuret (63260) Ecole Marcel Balny (6 classes de la PS au CM2)
  • Positionnement hiérarchique du poste : Sous l’autorité du Maire.
  • Profils recherchés : Titulaire BPJEPS (LTP), DEJEPS.
  • Rémunération : Selon la grille indiciaire de la fonction publique territoriale + RIFSEEP.
MISSIONS
  • Impulser l’équipe de 8 personnes (animateurs, ATSEM, cantinière, agent d’entretien) dans la mise œuvre du PEDT, du plan mercredi, des projets pédagogiques et éducatif
  • Organiser et coordonner la mise en place des animations pendant les différents temps périscolaires : Périscolaire du matin et du soir, TAP et pause méridienne
  • Veiller à la mise en œuvre des actions définies
  • Faciliter et gérer les relations avec les familles, l’équipe enseignante et les différents partenaires
  • Accomplir les tâches administratives relatives à l’accueil périscolaire (CAF, MSA, DDCS, budget…) aux projets et aux partenariats
  • Garantir la sécurité des enfants et des agents
  • Gérer les remplacements lors des absences diverses
  • Contribuer à une bonne diffusion des informations et à transmettre les documents inhérents à votre fonction
  • Evaluer collégialement les différentes actions
  • Veiller au bon fonctionnement général et à la qualité des projets, animations et actions mise en place
  • Participer à la mise en œuvre et à l’évaluation de la convention territoriale globale
  • Encadrer des stagiaires et former les animateurs
  • Assurer des temps d’animations (pause méridienne, remplacements d’animateurs, temps extrascolaire)
COMPETENCES REQUISES
  • Maitrise des techniques d’animation
  • Sens de l’écoute, bonnes qualités relationnelles et humaines
  • Capacités d’organisation et d’adaptation
  • Capacités d’encadrement et de management d’une équipe (d’animation et technique)
  • Capacité de travail en équipe
  • Capacité à rendre compte (élus, CAF, administration, partenaires…)
  • Maîtrise de la réglementation des ACM
  • Maîtrise de l’outil informatique et des logiciels métiers

La commune de Thuret reconnue ce 6 juin 2021 en catastrophe naturelle pour la période du 1er juillet 2020 au 30 septembre 2020

Les propriétaires concernés ont 10 jours à partir de la parution au journal officiel pour faire les démarches nécessaires auprès de leur assurance soit avant le 16 juin 2021.

Le journal officiel en ligne : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043606079

L’arrêté préfectoral sera joint ici dès sa parution.

DÉPARTEMENT DU PUY-DE-DÔME
Mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols
du 1er avril 2020 au 30 juin 2020
Communes d’Ambert (2), Issoire (3), Laps (3), Ravel (1).
Mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols
du 1er juillet 2020 au 30 septembre 2020
Communes de Beauregard-Vendon (3), Chambaron sur Morge (3), Chaptuzat (2), Chauriat (3), Entraigues (3),
Saint-Bonnet-lès-Allier (3), Saint-Laure (2), Thuret (2), Vertaizon (4).

Tous les propriétaires de la commune, concernés par des dégâts sur leurs bâtis, ayant fait une déclaration de dégâts auprès de leur assurance ou non, ont 10 jours à partir de la parution au journal officiel, soit jusqu’au 16 juin 2021, pour déposer leur dossier à leur assurance et se prévaloir de cet état de catastrophe naturelle.

Merci aux propriétaires qui ont répondu à l’appel de la mairie il y a 10 mois pour nous permettre d’engager cette procédure qui facilitera et accélèrera les démarches de tous et les remboursements.

Vaccination Covid à St Clément de Régnat

Une campagne de vaccination itinérante organisée par le dispensaire Emile Roux de Clermont-Ferrand (Conseil Départemental) fera escale à Saint-Clément de Régnat la 1ère semaine de juin.

Elle s’adresse à toute personne de plus de 18 ans, avec ou sans facteur de risque.

Le vaccin Moderna sera utilisé en deux injections espacées de 28 jours.
Vous êtes concerné ? Vous avez un proche concerné ? Contactez rapidement la mairie (avant lundi 31 mai midi) pour une inscription au 04 73 97 91 58 ou mairiedethuret@wanadoo.fr.

Si un transport est nécessaire, la mairie l’organisera.