Chasse : campagne 2019/2020 – ouverture et clôture – réglementations

La période d’ouverture générale de la chasse à tir pour le département du Puy de Dôme est fixée par la préfecture au maximum du 8 septembre 2019 à 8 heures au 29 février 2020 au soir.

La chasse ne peut s’exercer qu’à partir de 8 heures le 8 septembre 2019, et du lever du jour ensuite.

Pour Thuret, la chasse sera ouverte les jeudis et dimanches du 15 septembre 2019 au 27 octobre 2019 sauf modifications apportées par la société de chasse de Thuret.

Dimanche 26 mai, nous votons pour les élections européennes

Le bureau de vote de la commune de Thuret est en mairie, 1 place de l’église, salle du conseil.

Ouverture du bureau de vote de 8h00 à 18h00

Quels sont les documents d’identité acceptés ? En faut-il un ?

Pour prouver votre identité au moment de voter, vous pouvez présenter l’un des documents suivants car notre commune a moins de 1000 habitants : un titre d’identité, ou votre carte électorale (pour une commune de plus de 1000 habitants, il faut présenter une pièce d’identité et sa carte électorale). Les pièces d’identité possibles sont :

  • Carte nationale d’identité (valide ou périmée depuis moins de 5 ans)
  • Passeport (valide ou périmé depuis moins de 5 ans)
  • Carte d’identité de parlementaire (en cours de validité) avec photographie, délivrée par le président d’une assemblée parlementaire
  • Carte d’identité d’élu local (en cours de validité) avec photographie, délivrée par le représentant de l’État
  • Carte vitale avec photographie
  • Carte du combattant (en cours de validité) avec photographie, délivrée par l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre
  • Carte d’invalidité (en cours de validité) avec photographie ou carte de mobilité inclusion (en cours de validité) avec photographie
  • Carte d’identité de fonctionnaire de l’État (en cours de validité) avec photographie
  • Carte d’identité avec photographie ou carte de circulation (en cours de validité) avec photographie, délivrée par les autorités militaire
  • Permis de conduire (en cours de validité)
  • Permis de chasser (en cours de validité) avec photographie, délivré par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage
  • Récépissé valant justification de l’identité (en cours de validité), délivré en échange des pièces d’identité en cas de contrôle judiciaire

Vous avez dû être destinataire, il y a quelques jours, de votre carte électorale qui prouve votre inscription sur la liste électorale de la commune. Si vous ne l’avez pas reçue, si vous avez un doute, si vous l’avez égarée, contactez le secrétariat de mairie. Une attestation d’inscription sur la liste électorale pourra le cas échéant vous être délivrée. En cas de vol, faites une déclaration à la Gendarmerie pour éviter toute utilisation frauduleuse de votre carte.

Sur le site Service-Public, toutes les informations concernant les élections, l’inscription sur les listes électorales… : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N47

Candidatures

Les listes candidates et leurs professions de foi : https://elections.interieur.gouv.fr/europeennes-2019/index.html

Elections européennes du 26 mai 2019 : profession de foi des listes candidates

Pour les élections européennes de 2019, le ministère de l’intérieur propose à nouveau la mise en ligne des professions de foi des listes candidates. Il s’agit du document conçu par chaque liste candidate pour présenter aux électeurs son programme politique en vue de l’élection des représentants au Parlement européen et les inciter à voter pour elle. 

Listes candidates

LISTES CANDIDATES
1 . LA FRANCE INSOUMISE  
2 . UNE FRANCE ROYALE AU COEUR DE L’EUROPE  
3 . LA LIGNE CLAIRE  
4 . PARTI PIRATE  
5 . RENAISSANCE SOUTENUE PAR LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE, LE MODEM ET SES PARTENAIRES    
6 . DÉMOCRATIE REPRÉSENTATIVE  
7 . ENSEMBLE PATRIOTES ET GILETS JAUNES : POUR LA FRANCE, SORTONS DE L’UNION EUROPÉENNE !  
8 . PACE – PARTI DES CITOYENS EUROPÉENS  
9 . URGENCE ÉCOLOGIE  
10 . LISTE DE LA RECONQUÊTE  
11 . LES EUROPÉENS  
12 . ENVIE D’EUROPE ÉCOLOGIQUE ET SOCIALE  
13 . PARTI FÉDÉRALISTE EUROPÉEN – POUR UNE EUROPE QUI PROTÈGE SES CITOYENS  
14 . MOUVEMENT POUR L’INITIATIVE CITOYENNE  
15 . LE COURAGE DE DÉFENDRE LES FRANÇAIS AVEC NICOLAS DUPONT-AIGNAN. DEBOUT LA FRANCE ! – CNIP  
16 . ALLONS ENFANTS
17 . DÉCROISSANCE 2019  
18 . LUTTE OUVRIÈRE – CONTRE LE GRAND CAPITAL, LE CAMP DES TRAVAILLEURS    
19 . POUR L’EUROPE DES GENS CONTRE L’EUROPE DE L’ARGENT    
20 . ENSEMBLE POUR LE FREXIT  
21 . LISTE CITOYENNE DU PRINTEMPS EUROPÉEN AVEC BENOÎT HAMON SOUTENUE PAR GÉNÉRATION.S ET DÈME-DIEM 25  
22 . À VOIX ÉGALES  
23 . PRENEZ LE POUVOIR, LISTE SOUTENUE PAR MARINE LE PEN  
24 . NEUTRE ET ACTIF    
25 . PARTI RÉVOLUTIONNAIRE COMMUNISTES
26 . ESPÉRANTO – LANGUE COMMUNE ÉQUITABLE POUR L’EUROPE    
27 . ÉVOLUTION CITOYENNE  
28 . ALLIANCE JAUNE, LA RÉVOLTE PAR LE VOTE  
29 . UNION DE LA DROITE ET DU CENTRE    
30 . EUROPE ÉCOLOGIE    
31 . PARTI ANIMALISTE  
32 . LES OUBLIÉS DE L’EUROPE – ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES ET INDÉPENDANTS – ACPLI –  
33 . UDLEF (UNION DÉMOCRATIQUE POUR LA LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ)  
34 . UNE EUROPE AU SERVICE DES PEUPLES  

Absent (e) ? Utilisez le vote par procuration : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13303

Pour imprimer un bulletin de vote non fourni par la liste candidate, il faut vous rendre sur le site internet de la liste en question et télécharger le bulletin qu’elle propose. ATTENTION : le bulletin est à imprimer obligatoirement au format A4 paysage (29,7 x 21 cm), sur un papier de 70 g (et non 80 qui est la norme habituelle), en une seule couleur uniquement celle choisie par la liste candidate ou en noir et blanc, sans aucun ajout, sans aucune modification. La mairie n’a pas le droit d’imprimer des bulletins à la demande. C’est uniquement aux listes candidates de le faire, ou, à défaut, aux électeurs selon les consignes ci-dessus.

Tout bulletin imprimé sera comparé au bulletin type.

Tout bulletin non conforme à l’original sera annulé.

Aménagement du cœur de bourg. Où en est-on ?

La réunion élus, commerçants de la commune, responsable des routes au Conseil Départemental, cabinet d’étude du 11 mars dernier a permis aux uns de présenter le projet et aux autres d’exprimer leurs très fortes inquiétudes.

Le projet est toujours pour

  • Sécuriser et favoriser les déplacements doux (piétons, poussettes, enfants, personnes âgées…) convergeant vers le centre-bourg, notamment des parking Madeleine de Chazelles et de la Marmite,
  • Diminuer fortement la vitesse des véhicules sur les RD210 et RD211
  • Conforter l’attractivité des commerces et services
  • Valoriser l’espace centre bourg, place de l’église, commerces, école et centre de loisirs, bibliothèque, mairie, tiers-lieu…
  • Valoriser l’église St Martin, classée

Les points de discussions ont exclusivement concerné le double sens de la rue de l’Eglise qui passerait en sens unique avec sortie vers la RD211 (route de Sardon) et les stationnements. Le besoin exprimé par les commerçants de la place, craignant que la rénovation du centre-bourg leur fasse perdre de la clientèle, est de ne pas réduire la largeur de la route pour permettre aux véhicules de stationner sur la voirie (en plus des parkings existants), leur permettant ainsi d’aller facilement dans leurs commerces, et donc l’obligation de garder le double-sens, puisque de fait un sens est souvent utilisé en stationnement. Et ne pas supprimer les places devant la croix, ou alors les remplacer par d’autres devant l’église.

Il est très difficile de projeter une évolution de la clientèle liée directement à la rénovation d’une place qui devrait pourtant être une chance pour l’attractivité du centre-bourg. Mais quelques lignes de force ont pu être discutées et validées :

Un exemple de bordure cc1 qui sera utilisée pour délimiter la voirie de la place de l’église
  • la place de l’église, du mur de l’église aux murs des maisons sera un espace « ouvert », quasi de plain-pied, facilitant tous les déplacements, y compris pour les personnes à mobilité réduite, les poussettes…
  • la seule distinction entre ce qui est actuellement le trottoir côté commerces et la rue sera une ligne de caniveaux de type cc1 c’est à dire à double pente, très peu profonds, de même niveau que le sol, contrairement à l’existant
    • cela permettra très facilement aux véhicules de se garer sur la partie « trottoir » très élargie, à toute proximité des commerces, et si possible sans ventouser l’espace.
    • la terrasse de la Taverne est bien sûr conservée.
  • le sens unique, refusé par les commerçants, pose le problème des habitants de Sardon qui viennent chercher leur pain. Impossible de tourner sur la place rénovée : sens interdit. Il est donc nécessaire de trouver au moins deux places sur la RD211 à proximité.
    • Ce sera chose faite devant la MFR avec la création de deux places.
  • l’interdiction de traverser la place en venant de Sardon, notamment pour les camions et semi-remorques, nécessitera de prévoir des emplacements camions et ensembles routiers sur la rue du Champ de l’Oie.
    • de fait, c’est déjà le cas, mais il faudra mieux délimiter les emplacements rue du Champ de l’Oie, sécuriser les bordures de rue, les tabourets… actuellement non prévus pour supporter de telles charges, et reprendre la voirie de la rue de l’Étang notamment à l’intersection avec la rue du Champ de l’Oie.
    • Les girations en sortie de la rue du Champ de l’Oie sur la rue des Dômes comme celle de la RD211 dans sa patte d’oie avec la RD210 sont étudiées et seront aménagées pour les ensembles routiers les plus gros (pas les convois exceptionnels) et les cars.
  • l’interdiction de circuler pour tout camion, semi-remorque… place de l’église est indispensable car la rue actuelle n’est pas capable de supporter de telles charges (souvent jusqu’à 40 tonnes), n’ayant pas été structurée à l’origine pour cet usage. C’est une voirie communale. La refaire dans toute sa structure pour la mettre aux normes coûterait très cher à la commune. Ce n’est pas raisonnablement envisageable. D’autant plus qu’il existe un moyen simple de ne pas l’utiliser en passant par l’intersection RD211-RD210.
  • La sortie de la place de l’église vers la RD210 (rue de la Limagne) ne présente pas la visibilité nécessaire à une sécurité normale. C’est pour cela que le sens de circulation de la place sera de la rue de la Limagne vers la rue des Dômes (de la RD210 à la RD211).
  • La suppression des quatre places actuellement au pied de la croix, devant l’église, correspond à la volonté de créer une perspective de vue vers l’église la plus intéressante possible. Aujourd’hui, l’église est enfermée par des arbres et des véhicules. On peut faire mieux !
    • Les commerçants ne voulant pas déroger sur cette question de places les plus proches possibles de leurs commerces, le cabinet d’étude LMP a proposé de créer quatre autres places de parking devant l’église, à droite de la porte d’entrée.
  • Dans le projet, six places de parking sont créées sur la RD210 le long de la mairie. Avec ces six places, même sans créer quatre places devant l’église en remplacement des quatre places supprimées, le nombre de places de parking au centre-bourg reste constant (six places sur la partie trottoir le long des commerces, six places sur la RD210, deux places en haut de la RD211 et huit places à l’emplacement du parking actuel, soit en tout 22 places).
  • actuellement, quasi chaque jour à midi, un véhicule au moins, et souvent bien plus, sont garés sur la voirie en face du restaurant alors que le parking a encore plusieurs places de libres.
    • Il faut dire aussi qu’aucune place PMR, sauf devant la mairie, n’est actuellement délimitée à proximité des commerces. Il faut absolument le prévoir. Mais tous ces véhicules « garés » sur la voirie n’ont probablement pas tous des conducteurs handicapés. C’est une habitude bien confortable pour certains, mais qui ne respecte pas les règles normales de stationnement ni celles du code de la route.
  • le besoin d’emplacements de parking lié aux événements cultuels (messes, cérémonies…) ne peut pas être pris en compte à ce niveau. Mais par contre, une place PMR proche des commerces et de l’église s’avère indispensable. Pas plus, malgré ces besoins occasionnels, car ne peuvent se garer sur une place PMR que les personnes en situation de handicap, titulaires de la carte mobilité inclusion, mention stationnement.
  • les massifs sont tous dans la ligne de ce que nous nous employons à mettre en place depuis 3 ans et qui nous vaut chaque année une récompense départementale (villes et villages fleuris : ma commune au naturel) et l’an dernier une récompense nationale (terre saine) :
    • des vivaces de production locales (dans la commune) et des bulbes qui se naturalisent,
    • du BRF que nous produisons en broyant nos tailles d’arbres,
    • pas d’arrosage sauf si besoin à la plantation,
    • aucun produit chimique,
      • pour un entretien annuel très limité, un effet agréable et varié au fil des saisons et une unité dans nos deux villages avec l’aide de plus en plus importante des habitants (vous pouvez toujours venir chercher gratuitement en mairie des graines de vivaces pour semer en pied de mur).

Le projet se poursuit, coporté par le département et la municipalité

Le projet actuel se situe dans le cadre indiqué ci-dessus, et aussi dans le respect de la réglementation, de l’esprit du projet qui est de faire du cœur de bourg un lieu partagé, vivant, le plus sécure possible, le plus accessible possible, le plus agréable possible, le plus pratique possible pour le plus de monde possible, tout en restant dans les limites des capacités financières de la commune, du conseil départemental et de leurs partenaires.

Il fera l’objet d’un projet d’aménagement qui sera soumis à l’avis de l’architecte des bâtiments de France. C’est seulement après cet avis que le projet sera opérationnel en prenant en compte les prescriptions données.

Premiers coups de pelle avant la fin de l’année 2019 pour une durée de six mois.

Le projet est-il encore modifiable ?

Oui, tant qu’il n’est pas au stade de projet défini. Vos contributions, par le moyen que vous choisirez, y compris passer en mairie, regarder les plans, étudier le projet, en discuter avec les élus, avec d’autres habitants… sont toujours les bienvenues.

Des éléments de sécurité sont ajustés : place des bancs de béton devant l’école, largeur et nombre de passages surélevés…

D’autres sont des options prévues et facilement ajoutables en cours de réalisation ou plus tard comme par exemple les feux tricolores devant l’école (les gaines sont prévues quel que soit le choix qui sera fait), demandés par les parents, mais pas souhaités par les services du conseil départemental ni par le cabinet d’étude, jugeant qu’il y a mieux à faire pour la sécurité des enfants.

La signalétique sera à travailler (commerces, services…) dans un projet global pour le village (dont artisans…).

Coût prévisionnel

  • Coût total HT prévisionnel à ce jour :
    • 700 000 €
      • 300 000 € pour la RD210 (voirie, cheminements et éléments de sécurité),
      • 130 000 € pour la RD211 (idem)
      • 100 000 € pour la voirie place de l’église (idem),
      • 170 000 € pour l’aménagement de la place
  • Dont 500 000 € à la charge de la commune soit
    • 100 000 € pour la voirie place de l’église (uniquement la bande de roulement),
    • 170 000 € pour l’aménagement de la place,
    • 230 000 € pour les aménagements des départementales autre que chaussée.
      • Des subventions viendront en déduction de cet investissement communal important (Etat, Conseil Départemental, Conseil Régional et peut-être Europe).
      • Le reste sera de l’autofinancement et un emprunt d’un montant maximum de 250 000 €.
  • Et 200 000 € à la charge du Conseil Départemental (uniquement la voirie départementale, structure et bande de roulement, sans les cheminements ou aménagements de sécurité comme les passages surélevés).
  • Les concessionnaires (électricité, Orange, gaz, eau, assainissement) ont eux aussi des coûts qu’ils prennent totalement (eau) ou partiellement en charge (mise aux normes, modification de branchements, suppression des réseaux aériens, deuxième phase de la mise en valeur lumineuse de l’église…) qui nécessiteront une participation du budget communal, probablement de l’ordre de 80 000 €.
  • Des travaux supplémentaires d’assainissement pour collecter les eaux de surface sur l’emprise des travaux et les envoyer directement au ruisseau permettraient d’alléger encore l’apport d’eau parasite qui perturbe, quand il est trop important, le fonctionnement de la station d’épuration du bourg, en dépassement de capacité théorique (et non réelle).

Opération SOLAIRE 63 du Conseil Départemental du Puy de Dôme

Une aide pour tenter d’y voir plus clair, pour aider à choisir son projet, et son opérateur.

Vos toits ont du potentiel !

Savez-vous que si chaque Puydômois installait des panneaux photovoltaïques sur sa toiture, notre département produirait plus d’énergie qu’il n’en consomme!

Le Puy-de-Dôme bénéficie, en effet, d’un très bon taux d’ensoleillement. Installer des panneaux photovoltaïques permet de réaliser d’importantes économies sur sa facture d’électricité (20 à 45% en moyenne), de produire et de consommer sa propre électricité responsable, et donc de gagner en autonomie face aux fournisseurs d’électricité « classiques ».

Partant de ce constat, le Conseil départemental a mis en place un cadastre solaire intitulé Solaire 63. Ce projet s’inscrit dans la démarche de transition énergétique et écologique entreprise par le Département depuis plusieurs années. 

Solaire 63 est une véritable cartographie des toitures du département, permettant à chaque Puydômois, en quelques clics, via  une plateforme web, de connaître avec une grande précision le potentiel de production d’énergie solaire de son ou ses bâtiments.

Après avoir saisi votre adresse, vous pourrez voir si votre toiture peut accueillir des panneaux solaires et 3 solutions s’offrent alors à vous :

  • vous pouvez vendre votre production d’électricité grâce à un contrat à un prix fixe établi sur 20 ans;
  • vous pouvez consommer l’électricité que vous produisez;
  • ou enfin vous pouvez produire de l’eau chaude avec vos panneaux solaires.

Cet outil, mis en place en collaboration avec la start-up In Sun We Trust, a pour objectif d’aider les Puydômois à s’approprier cette énergie gratuite et infinie pour limiter les émissions de carbone.

Solaire 63 n’est pas seulement un outil d’information et d’évaluation, il offre un accompagnement gratuit sur mesure pour construire un projet solaire adapté aux besoins de chacun. De plus, en privilégiant des installateurs locaux, référencés et certifiés, In Sun We Trust assure la fiabilité des futures installations.

Alors rendez-vous sur : https://puy-de-dome.insunwetrust.solar pour découvrir tout le potentiel de votre toiture.

Témoignages :

Alain B; Beaumont :

« Rendez-vous respectés, informations correctes, documentation correcte, analyse correspondant aux échanges.

Une amélioration pourrait être faite en fournissant un dossier complet sur la législation, les évaluations techniques des diverses solutions, les aspects fiscaux. De nombreuses publications existent sur internet, pas toujours à jour ou pertinentes, un « digest » de tous les éléments serait un gros plus…si à jour ! »

Jean-Michel J., Royat :

« Merci de votre accueil bienveillant, de votre écoute, de votre réactivité et de l’efficacité de vos démarches ».

Irrigation temporaire 2019 – l’arrêté préfectoral du 19 mars 2019

Cet arrêté préfectoral n°1900377 du 19 mars 2019 autorise temporairement le prélèvement d’eau pour l’irrigation uniquement par les agriculteurs dont les noms et entreprises sont en annexe, dans les cours d’eau, leurs annexes et leur nappe d’accompagnement pour 2019, et autorise aussi l’occupation du domaine public fluvial.

Service National Universel – Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 12 avril

Sur le site « Jeunes » du Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse : http://www.jeunes.gouv.fr/SNU

Le Puy de Dôme fait partie des 13 départements expérimentateurs du service national universel visant à impliquer davantage les jeunes dans la vie de la Nation, à promouvoir la notion d’engagement et à favoriser le sentiment d’unité nationale autour de valeurs communes.

Télécharger la brochure : http://jeunes.gouv.fr/IMG/pdf/SNU_6_pages__162x263_web_1_.pdf

Fille ou garçon, lycéen, apprenti, jeune travailleur, ou sorti du système scolaire, vous voulez vivre cette expérience dès le mois prochain ? Envoyez un mail jusqu’au 12 avril pour vous porter volontaire : pref-candidature-snu@puy-de-dome.gouv.fr

Le site « Jeunes » du Ministère :
http://www.jeunes.gouv.fr/