Arrêté préfectoral visant à lutter contre la COVID-19

M. le préfet, Philippe CHOPIN, tient à nous informer des nouvelles mesures de lutte contre la Covid19 prises pour le département, effective à compter de lundi prochain 28 septembre 2020 et pour une durée de 15 jours renouvelable. Ces mesures font suite à l’allocution du ministre de la Santé et aux indicateurs sanitaires du département qui demeurent au dessus des seuils d’alerte.

Pour mémoire, le département a été classé en zone de circulation active du virus le 12 septembre dernier, et relève du premier seuil d’alerte depuis la mise en place de la nouvelle nomenclature. De manière plus préoccupante, le virus circule activement chez les personnes de plus de 65 ans pour lesquelles le risque de contracter une forme grave de la Covid-19 est caractérisé. En résulte une augmentation significative des hospitalisations, notamment en réanimation.

En conséquence, et en se fondant sur l’analyse de l’Agence Régionale de Santé, M. le Préfet du Puy-de-Dôme a pris un arrêté applicable sur l’ensemble du département qui prévoit :

  • la limitation à 30 personnes les rassemblements à caractère privé, festifs, familiaux, amicaux dans tous les établissements recevant du public, notamment les salles des fêtes, les salles polyvalentes et les chapiteaux, tentes et structures ;
  • l’interdiction des rassemblements de type raves party et tecknival ;
  • l’obligation du port du masque aux abords des gares et des arrêts de transport en commun ;
  • l’obligation de respecter les mesures barrières (port du masque, distanciation physique et gel hydroalcoolique) à l’occasion des visites effectuées dans les établissements hébergeant des personnes dépendantes.

M. le Préfet du Puy-de-Dôme souhaite nous adresser l’arrêté en question, que vous trouverez ci-dessous.

Ces mesures valent à cet instant et pourraient être aggravées si les circonstances sanitaires le commandaient.

Travaux à venir sur le passage à niveau route de Maringues

La SNCF nous informe qu’une entreprise va effectuer, sur le passage à niveau de la RD12, route de Maringues, à compter du 5 octobre 2020, des travaux d’enrobé routier, démontage et remontage de platelage et bourrage mécanique lourd.

Merci de vous conformer aux indications routières que l’entreprise mettra en place.

Ecole, périscolaire, restauration scolaire prennent en compte les consignes covid qui évoluent

Information aux parents d’élèves de l’école publique Marcel Balny

Ecole, périscolaire, restauration scolaire, transports scolaires respectent l’évolution des protocoles sanitaires que le préfet de région peut durcir (ou assouplir !) selon l’évolution de l’épidémie. Certaines communes proches comportent depuis quelques jours l’obligation du port du masque dans l’espace public à proximité des écoles, accueils de loisirs, crèches. Respectons les gestes barrière, y compris devant l’école !

LA LIMITATION DU BRASSAGE DES ÉLÈVES EST EN PLACE

Le protocole sanitaire des écoles stipule que la limitation du  brassage entre groupes d’élèves n’est pas obligatoire, mais nous recommande d’organiser le déroulement de la journée des élèves pour limiter, dans la mesure du possible, les regroupements et croisements importants entre groupes.

Pourtant, dans ce contexte de progression du virus, les équipes ayant en charge les élèves de l’école de Thuret sur les temps scolaire et périscolaire, ont réorganisé de manière encore plus cadrée les différents temps de la journée où les regroupements et croisements entre groupes ont lieu (accueil entre 8h20 et 8h30 puis entre 13h20 et 13h30, récréations, cantine, TAP, sortie des élèves).

L’accueil de tous les élèves (sauf ceux de Mme Ressot, qui sera postée au portail du haut à 8h20 et 13h20) se fait dans les classes.

Les récréations se font en deux temps :

  • les élèves du CE1 au CM2 sortent en premier, et se répartissent, sans mélanger les classes, sur 3 zones de la cour (zone foot, zone basket, zone ballon prisonnier, avec un roulement des élèves sur les zones au cours de la semaine afin de leur permettre de varier leurs jeux de récréation)
  • les élèves de CP et maternelle sortent après la rentrée en classe des plus grands.

À la cantine, les élèves restent  toujours par groupes-classe, sur deux services (d’abord les maternelles et CP, puis les élèves du CE1 au CM2).

L’organisation des TAP a été revue : les élèves ne peuvent plus librement participer à l’atelier de leur choix pour la période en cours, mais restent aussi par groupe classe.

CONCERNANT LES SYMPTÔMES à prendre en considération pour une suspicion de COVID, et donc qui nécessiteraient que votre enfant ne vienne pas à l’école :

  • infection respiratoire aiguë avec fièvre (38 ou +) ou sensation de fièvre
  • fatigue inexpliquée
  • douleurs musculaires
  • maux de tête inhabituels
  • diminution ou perte du goût ou de l’odorat
  • diarrhée

Si votre enfant à l’un ou plusieurs de ces symptômes, (il est parfois difficile de trier entre affections saisonnières et suspicion de covid ! Un avis médical devient vite indispensable) merci de le garder à la maison, et de nous  signaler son absence par mail 0630968K@ac-clermont.fr . Il ne pourra revenir à l’école que lorsque l’école sera informée (toujours par mail) de l’avis médical favorable à son retour en classe. Si votre médecin ne vous le fournit pas par écrit, merci de nous signaler simplement la pathologie qu’il a diagnostiquée.

Il est indispensable de se communiquer les informations simplement, sereinement, en continu et en toute franchise. Bref de dire les faits aux personnes responsables et de se faire réciproquement confiance.

Les personnes (élèves, enseignants, animatrices, agents techniques…) cas contact (c’est à dire qui ont été de manière prolongée et non protégée en contact avec une personne positive ou suspectée sérieusement d’être positive), après avis médical, restent à la maison en attendant les résultats de leur propre test ou du retour négatif du test de la personne. Cela permet de préserver au mieux la continuité de toutes les activités.

MERCI DE VOTRE COMPRÉHENSION

Les équipes enseignantes, périscolaires et municipales

L’école, le périscolaire, la restauration scolaire s’adaptent en continu à l’épidémie covid-19

Dès la rentrée de septembre, l’équipe enseignante et l’équipe périscolaire du Pôle Enfance ont travaillé de concert aux protocoles sanitaires pour une cohérence tout au long de la journée de l’enfant.

Le protocole sanitaire national est parfaitement respecté.

Sa traduction pratique contextualisée à l’école publique Marcel Balny est mise en place de manière harmonisée et continue par les deux équipes.

  • Cette semaine, le cloisonnement en restauration scolaire mis en place depuis la rentrée en deux services a été renforcé : chaque classe constitue un groupe de restauration séparé par des claustras.
  • En cette fin de semaine, le cloisonnement en espaces de jeux dans la cour, durant le temps scolaire comme les temps périscolaires, respecte les groupes classes.
  • La semaine prochaine, les TAP évolueront vers le respect des groupes classes. Discussion avec les enfants dès lundi en ateliers TAP, organisation, puis mise en place des nouveaux groupes pour l’atelier suivant, jeudi.
  • Les temps périscolaires du matin comme du soir respectent le mieux possible le cloisonnement en groupes classe, tout en ne laissant jamais un enfant seul !
  • Le transport scolaire respecte lui-aussi le protocole sanitaire : un siège d’espace entre chaque enfant, même si au sein des fratries, la nécessité n’est pas là.

A tout moment, les directrices de l’école et du périscolaire peuvent identifier avec précision le ou les groupes dans lequel évolue chaque enfant tout au long de chaque journée. Plus le cloisonnement entre chacun de ces groupes est respecté, plus le risque, en cas de contagion, est réduit au groupe concerné.

  • Le nettoyage des locaux, surfaces horizontales, verticales, objets, robinets, toilettes… est fait chaque jour par l’équipe d’entretien avec un produit virucide normé (la dernière norme !) en respectant strictement les conditions d’utilisation. Gel hydroalcoolique (non conseillé aux enfants car perturbateur endocrinien), spray virucide et lingettes changées chaque jour sont à disposition des adultes en chaque lieu.
  • La consommation de papier essuie-mains, qui a remplacé dès la reprise de mai les serviettes en tissu, est considérable ! Mais c’est probablement la moins mauvaise solution pour que chaque enfant se lave les mains à chaque changement de lieu avec la meilleure sécurité possible. Notamment avant de passer à table !
  • Les adultes, tous les adultes, portent en continu un masque normé.

Bref, l’épidémie continue, mais nous aussi nous continuons, avec sérénité, professionnalisme et dans une très grande rigueur.

Merci aux parents de donner aux personnes concernées (enseignantes, animatrices et directrices) toutes les informations concernant cette maladie (présence de cas contact dans l’entourage, test en cours, signes possibles de la maladie ou cas avéré…) pour que nous puissions ajuster les protocoles et conserver l’activité scolaire comme les activités périscolaires dans les meilleures conditions possibles pour tous.

En cas de personne positive au test covid-19, enfant comme adulte (enseignant, animatrice, intervenant, parents), l’ARS décidera du protocole que nous devrons appliquer.

Pour le moment, et pour la plus grande joie des enfants, et de leurs parents, école et périscolaire fonctionnent parfaitement.

Continuons ! avec sérieux et dans la sérénité.

La commune recrute un agent technique polyvalent

OFFRE D’EMPLOI

adjoint technique polyvalent

Pour remplacer l’un de nos adjoints techniques qui a obtenu sa mutation, la mairie de Thuret recrute un adjoint technique polyvalent à temps plein pour un début d’emploi si possible en octobre 2020.

Candidature à adresser à la Mairie de Thuret avant dimanche 27 septembre 2020 :

Profil/fiche de poste – adjoint technique polyvalent

La commune de Thuret, avec ce recrutement, cherche à créer une petite équipe technique polyvalente de deux personnes, responsable et capable d’initiatives concertées, ayant à cœur de réussir le projet municipal de commune accueillante, agréable, attractive, sûre, exemplaire, respectueuse de l’environnement et des personnes, dynamisante pour ses habitants, inventive, valorisant de manière diverse et adaptée les différents espaces, bâtiments, équipements, petit patrimoine.

La personne recherchée, aux compétences techniques affirmées, a impérativement de fortes compétences de travail coopératif, aussi bien entre techniciens et agents de la collectivité qu’avec les élus responsables, qu’elle sait mettre à profit de manière efficace au service du projet défini collectivement. Une expérience réussie de travail coopératif pourra être déterminante.

  • Autonomie et responsabilités, compétences recherchées
    • Sens des responsabilités et du service public
    • Capacité d’écoute, d’observation, d’attention, d’initiative (propreté, sécurité, embellissement…)
    • Capacité d’organisation, de planification, de mise en œuvre, de suivi des tâches récurrentes comme des interventions à caractère urgent qui nécessitent adaptabilité et rapidité
      • Maîtrise de quelques méthodes et outils de travail par projets ou par objectifs
      • Maîtrise d’outils de pilotage opérationnel des activités et de la maintenance des bâtiments et des engins (cartes, plannings, fiches et carnets de suivi…)
    • Capacité à communiquer avec simplicité, régularité, constance, dans une posture de représentant technique de la municipalité
    • Capacité à rendre compte
    • Autonomie importante et rigueur dans l’exercice quotidien de son travail
    • Motivation, dynamisme
    • Respect des obligations de discrétion et de confidentialité
    • Connaissance des instances, circuits et processus de décision
    • Connaissance des principales règlementations hygiène-sécurité et de la coordination SPS
    • Participation aux formations
    • Maîtrise correcte du français et des logiciels de bureautique de base (traitement de texte, tableur, messagerie)
  • Missions et activités techniques
    • Entretien et mise en valeur des espaces verts, des espaces naturels, des ruelles et rues, des places, du cimetière, du petit patrimoine… en zéro phyto depuis le 01/01/2016
    • Fleurissement, embellissement dans la dynamique des villes et villages fleuris / ma commune au naturel (la commune a signé la charte d’entretien des espaces publics niveau 3 ; elle est labellisée « Terre saine » depuis fin 2018)
    • Entretien général de la commune
    • Entretien de la voirie communale et des chemins ruraux
    • Conduite, suivi et entretien des matériels et engins
    • Réalisation de petits travaux, maintenance de premier niveau des bâtiments et suivi (réparations, améliorations, flux, programmation et suivi du chauffage…)
    • Gestion des réservations des salles municipales et du matériel loué
    • Relations aux usagers
    • Relations aux élus
    • Co-organisation et cogestion de l’activité de l’équipe technique
    • Application des règles de sécurité et de santé au travail, port régulier de la tenue de travail adaptée et des EPI
    • Application des règles de sécurité des usagers
  • Conditions d’exercice
    • Travail en équipe de deux personnes, et parfois seul
      • Une réunion hebdomadaire de l’équipe technique et des élus concernés analyse ce qui est fait et détermine les axes de travail et les priorités, construit les projets dans les grands axes déterminés par le conseil municipal, fait le point des matériels, des relations avec les prestataires et des partenariats…
      • L’équipe choisit son organisation la plus efficiente, planifie son travail, organise le suivi de ses missions, se fixe des objectifs réalistes et avec les élus quelques indicateurs de réussite. Pour se faire elle peut fixer de manière régulière une réunion interne de travail.
    • Activités soumises à saisonnalité, avec des pics d’activité liés aux conditions climatiques ou aux événements locaux, prenant en compte les urgences ou les événements climatiques
    • Utilisation de matériels roulants, d’engins techniques
    • Déplacements permanents sur les sites d’intervention dans l’espace communal
    • Disponibilité
    • Horaires éventuellement décalés avec amplitude variable en fonction des périodes ou de conditions particulières (météo, obligations de service, sécurité des biens et des personnes…)
  • Relations fonctionnelles
    • Rattachement hiérarchique et fonctionnel au maire et aux adjoints en charge de domaines particuliers qui définissent les activités avec les agents, les orientent et les contrôlent
      • Le cas échéant, pour les actions urgentes qui concernent notamment la sécurité des biens et des personnes, les partenariats avec les institutions ou les prestataires, la communication institutionnelle, les tâches régaliennes (état civil, élections, urbanisme…), … au responsable du secrétariat de mairie
    • Rattachement fonctionnel, pour la partie administrative et financière, la gestion de carrière, les services aux agents (CNAS, MNT…) au secrétariat de mairie
    • Contacts fréquents et réguliers avec les élus
    • Relations avec l’ensemble des agents de la commune et de l’intercommunalité (notamment ALSH) et le secrétariat de mairie
    • Contacts directs avec la population (administrés, associations…) pour expliquer les actions, susciter des participations, proposer d’autres manières d’agir…
    • Relations avec d’autres administrations (Conseil Départemental, communes et communauté de communes, services de l’état (DREAL, DDPP…, syndicats intercommunaux…) et avec des prestataires externes (fournisseurs, artisans, entreprises, concessionnaires de réseaux…)
  • Moyens techniques
    • Véhicules divers
    • Tracteur, remorque, outils
    • Matériels et engins de coupe, de fauchage, de broyage, de terrassement et outillages divers, manuels ou motorisés…
    • La commune étant en zéro phyto depuis le 1er janvier 2016, pas d’utilisation de désherbants, de produits phytosanitaires ou phytopharmaceutiques mais recherche créative de techniques, process, outils, rythmes, plantes… adaptés aux différents lieux
  • Cadre statutaire
    • Adjoint technique polyvalent catégorie C, filière technique
  • Permis B ; permis poids lourd ou Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité conduite de tracteur agricole obligatoire dans le poste (CACES R482 catégorie A ou équivalent)
  • PSC1 obligatoire dans le poste
  • Pompier serait un réel plus…

Emploi statutaire : recrutement en qualité de stagiaire ou par mutation

Date limite de candidature dimanche 27 septembre 2020

Date d’embauche envisagée 1er novembre 2020 ou dès que possible

Le SBA organise une collecte de l’amiante liée

Le SBA organise une collecte de l’amiante gratuite de l’amiante liée, pour les particuliers, le mercredi 2 septembre 2020 à Riom

L’amiante lié est un déchet dangereux, qui doit être collecté et éliminé de façon très encadrée. Ainsi, l’amiante n’est pas collecté en déchèterie de par sa dangerosité pour la santé et l’environnement. Jusqu’ici, les particuliers devaient s’adresser à des sites spécialisés et payants pour éliminer leurs déchets d’amiante. A partir de septembre, le SBA et le VALTOM leur proposent de déposer leur amiante gratuitement.

Une collecte gratuite sur rendez-vous 

Pour bénéficier de ce service gratuit, il sera nécessaire de contacter le Syndicat du Bois de l’Aumône par téléphone au 04 73 647 444

  1. Un conseiller à l’usager proposera alors un rendez-vous sur site à Riom, au siège du SBA. Lors de ce rendez-vous, l’usager recevra un contenant homologué et adapté (plusieurs contenances disponibles selon le besoin des usagers, limitées à 100kg/an/foyer) et une attestation sur l’honneur à compléter. L’usager sera sensibilisé sur les précautions d’évacuation de son domicile et du chargement de l’amiante. L’usager devra en effet se munir d’équipements de protection individuelle pour manipuler son amiante.
  2. Une heure de rendez-vous sera fixée avec l’usager pour apporter son amiante le mercredi 2 septembre à Riom auprès d’une entreprise spécialisée. L’usager laissera sur site ses déchets d’amiante conditionnés dans les règles de la collecte et les équipements de protection utilisés pendant le chargement, pour qu’ils soient éliminés selon un protocole défini.

Conseils de manipulation

Pour préserver la santé des usagers et celle du personnel de collecte, des précautions doivent être respectées pour la manipulation et le transport des déchets amiantés.

  • S’équiper avec des équipements de protection individuels (EPI) adaptés en suivant les consignes d’utilisation : combinaison jetable type 5, gants à usage unique type EN 374, sur-chaussure à usage unique, paire de lunettes, masque (à minima FFP3)
  • Ne pas casser, percer, scier, racler, frotter, couper, jeter de l’amiante
  • Intervenir à l’air libre plutôt qu’en milieu fermé
  • Mouiller les éléments amiantés avant manipulation pour limiter les l’émission de poussière
  • Veiller à mettre ses EPI (dans un sac étanche, fermé hermétiquement) à rapporter également le jour du dépôt.
  • Transporter les déchets d’amiante dans une remorque afin d’éviter la pollution de l’habitacle de votre véhicule et faciliter le déchargement sur le site de dépôt.