CHASSENET : coupure d’eau vendredi 22 Septembre 2017 de 8h à 12h

Sécurité incendie

Mise en place de deux nouveaux poteaux incendie dans le bas de Chassenet, rue de la Canière et rue des Peupliers.

Toutes les informations sur le site

Les usagers concernés sont avertis par un courrier de la SEMERAP.

 


Courrier de la SEMERAP assurant cette installation

Bonjour,

Je vous informe qu’une coupure d’eau est prévue sur votre commune le Vendredi 22 Septembre 2017 de 08h00 à 12h00

Au lieu-dit Chassenet

Les avis de coupure sont distribués par la SEMERAP

Bonne journée

Cordialement,

Séverine TREVIDY

Assistante de Division

Plaine de Riom

SEMERAP

04.73.70.74.32


 

Assainissement : diagnostic du système d’assainissement

Schéma directeur d’assainissement de la commune de Thuret

Avant de remplacer la station d’épuration de Chassenet, il fallait faire un diagnostic du système d’assainissement de la commune. Le voici.

Ce rapport d’étude nous a permis de demander les subventions indispensables au projet de rénovation de la station de Chassenet auprès du Conseil Départemental et de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne.

Les travaux de rénovation ou plutôt du remplacement total de la station d’épuration de Chassenet débutent réellement fin septembre pour une durée de six mois.

Pendant les travaux un lagunage des effluents collectés permettra de concentrer les boues qui seront traitées par la suite dès que la station sera en fonctionnement.

A Chassenet, quelques fosses septiques sont encore en service et connectées au réseau d’assainissement. Elles sont principalement la cause de production d’hydrogène sulfuré (H²S à l’odeur caractéristique d’œuf pourri)* qui se transforme rapidement en acide sulfurique qui corrode irrémédiablement et gravement les métaux et le béton. Une recherche de ces fosses non déconnectées sera prochainement faite. C’est aux propriétaires d’assurer leur déconnexion pour que les effluents passent directement dans le collecteur sans transiter par leur ancienne fosse qui ne sert plus à rien (sauf à produire de l’hydrogène sulfuré!). Si vous pensez être dans ce cas, merci de prendre contact avec la mairie ou/et de faire rapidement les travaux.

 * Quand les conditions de septicité sont réunies, les eaux usées se retrouvent en phase dite d’anaérobie.
Dans cette phase, se produit le processus de formation de sulfures dissous (S²-) et d’hydrogène sulfuré (H²S).
Les populations bactériennes actives en anaérobie sont les bactéries fermentatives et les bactéries sulfato-réductrices. Elles utilisent les sulfates comme source d’énergie pour dégrader la matière organique et produire ainsi des sulfures dissous et de l’H²S.


Télécharger les éléments du rapport

Rapport de zonage – enquête publique

Diagnostic du système d’assainissement – Rapport d’étude

Plan du zonage d’assainissement de la commune de Thuret

Plan du réseau d’assainissement du bourg de Thuret

Plan du réseau d’assainissement du hameau de Chassenet


 

La mairie recrute un agent de maîtrise territorial polyvalent

Pour remplacer notre agent de maîtrise muté à Clermont Auvergne Métropole et qui prend la responsabilité d’une équipe d’une quinzaine de personnes, la mairie de Thuret recrute un agent de maîtrise polyvalent pour une prise de poste dès novembre si possible.

  • Missions et activités techniques
    • Entretien et mise en valeur des espaces verts, des espaces naturels, des ruelles et rues, des places, du cimetière, du petit patrimoine… en zéro phyto
    • Fleurissement, embellissement dans la dynamique des villes et villages fleuris
    • Entretien général de la commune
    • Entretien de la voirie communale
    • Conduite, suivi et entretien des matériels et engins
    • Réalisation de petits travaux, maintenance de premier niveau des bâtiments et suivi (réparations, améliorations, flux, chauffage…)
    • Gestion des réservations des salles municipales et du matériel loué
    • Relations aux usagers
    • Relations aux élus
    • Organisation et gestion de l’activité de l’équipe technique
    • Application des règles de sécurité et de santé au travail
    • Application des règles de sécurité des usagers
  • Conditions d’exercice
    • Travail en petite équipe, et parfois seul
    • Activités soumises à saisonnalité, avec des pics d’activité liés aux conditions climatiques ou aux évènements locaux, prenant en compte les urgences
    • Utilisation de matériels roulants, d’engins techniques
    • Port de vêtements professionnels adaptés
    • Déplacements permanents sur les sites d’intervention dans l’espace communal
    • Disponibilité
    • Horaires éventuellement décalés avec amplitude variable en fonction de conditions particulières (météo, obligations de service, sécurité des biens et des personnes…)
  • Supérieur hiérarchique d’une petite équipe technique de 2 à 3 personnes
    • Assurer l’organisation, la planification, le suivi et le contrôle des tâches confiées aux agents de l’équipe
    • Contrôler les règles de sécurité au travail, le port de la tenue du travail et des EPI
    • Réaliser les évaluations professionnelles des agents de l’équipe
    • Participer à la mise en place du plan de formation
  • Autonomie et responsabilités, compétences recherchées
    • Connaissance des instances, circuits et processus de décision
    • Capacité d’écoute, d’observation, d’attention, d’initiative (propreté, sécurité, embellissement…)
    • Capacité d’organisation, de planification, de mise en œuvre, de suivi des tâches récurrentes comme des interventions à caractère urgent
      • Maîtrise de quelques méthodes et outils du management par projets et objectifs
      • Maîtrise d’outils de pilotage opérationnel des activités et de la maintenance des bâtiments et des engins (cartes, plannings, fiches et carnets de suivi…)
    • Connaissance des principales règlementations hygiène – sécurité et de la coordination SPS
    • Autonomie importante et rigueur dans l’exercice quotidien de son travail
    • Capacité à communiquer avec simplicité, régularité, constance
    • Capacité à rendre compte
    • Motivation, dynamisme
    • Sens des responsabilités et du service public
    • Respect des obligations de discrétion et de confidentialité
    • Participation aux formations
    • Maîtrise correcte du français et des logiciels de bureautique de base (traitement de texte, tableur, messagerie)
  • Relations fonctionnelles
    • Rattachement hiérarchique et fonctionnel au maire et aux adjoints en charge de domaines particuliers qui définissent, orientent et contrôlent les activités
    • Et le cas échéant, pour les actions urgentes qui concernent notamment la sécurité des biens et des personnes, les partenariats avec les institutions ou les prestataires, la communication institutionnelle, les tâches régaliennes (état civil, élections, urbanisme…), … au responsable du secrétariat de mairie
    • Rattachement fonctionnel, pour la partie administrative et financière, la gestion de carrière, les services aux agents (CNAS, MNT…)… au secrétariat de mairie
    • Contacts fréquents et réguliers avec les élus
    • Relations avec l’ensemble des agents de la commune et de l’intercommunalité (notamment ALSH) et le secrétariat de mairie
    • Contacts directs et permanents avec la population (administrés, associations…)
    • Relations avec d’autres administrations (Conseil Départemental, communes et communauté de communes, services de l’état (DREAL, DDPP…, syndicats intercommunaux…) et avec des prestataires externes (fournisseurs, artisans, entreprises, concessionnaires de réseaux…)
  • Moyens techniques
    • Véhicules divers
    • Tracteur, remorque, outils
    • Matériels et engins de coupe, de fauchage, de broyage, de terrassement et outillages divers…
    • La commune étant en zéro phyto depuis 2016, pas d’utilisation de désherbants, de produits phytosanitaires ou phytopharmaceutiques mais recherche créative de techniques, process, outils, rythmes, plantes… adaptés aux différents lieux
  • Cadre statutaire
    • Agent de maîtrise territorial catégorie C, filière technique
  • Permis B ; permis poids lourd ou CACES conduite de tracteur agricole obligatoire dans le poste, autres CACES selon les besoins du service
  • PSC1 obligatoire dans le poste
  • Pompier serait un réel plus…

Emploi statutaire : recrutement en qualité de stagiaire ou par mutation

Date limite de candidature vendredi 6 octobre 2017 à midi

Date d’embauche envisagée 1er novembre 2017

 

Pour candidater, envoyez CV et lettre de motivation par mail mairiedethuret@wanadoo.fr ou par courrier à Mairie, 1 place de l’église – 63260 THURET, dernier délai vendredi 6 octobre à midi.

 

Droit à construire : feu vert !

A compter d’aujourd’hui, les permis de construire sont recevables par la Direction Départementale des Territoires.

L’interdiction a été levée immédiatement par la DDT après la signature du marché et de l’ordre de service à l’entreprise chargée de supprimer la station d’épuration de Chassenet, inopérante, et d’en construire une nouvelle.

Livraison en mars 2018.

Sécheresse : nouvelles mesures de restriction d’eau pour le Puy-de-Dôme du 25 août au 30 septembre 2017

Extrait de l’arrêté préfectoral 17 01688 du 25 août 2017

consulter l’arrêté préfectoral

Ainsi sur l’ensemble du département, les usages de l’eau suivants sont interdits, sauf si l’eau provient de réserves constituées préalablement (réserves de substitution, citernes d’eau de pluie) :

  • arrosage des aires de jeu, des terrains de sports et des greens de golfs de 10h à 18 h,
  • arrosage des jeunes plants ligneux (plantation de moins d’un an) et des massifs de fleurs de 10h à 18 h
  • arrosage des jardins potagers de particuliers de 10h à 18 h,
  • arrosage des autres espaces verts et jardins ornementaux
  • remplissage des piscines individuelles, hors première mise en eau des bassins en construction,
  • lavage des véhicules, hors des installations spécialisées équipées de recyclage d’eau, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou une obligation technique (bétonnière…) et pour les organismes liés à la sécurité
  • arrosage des voies publiques, hors situation d’urgence justifiée notamment par un souci de salubrité publique,
  • manœuvre des bouches/bornes incendie sauf exercices de sécurité indispensables
  • fontaines et jets d’eau alimentés par le réseau d’eau potable sans recyclage
  • nettoyage de bâtiments, hangars, locaux de stockage (en dehors de la nécessité de salubrité publique et pour raisons sanitaires)

Sur le site de la préfecture : http://www.puy-de-dome.gouv.fr/secheresse-nouvelles-mesures-de-restriction-d-eau-a6371.html

Station d’épuration de Chassenet

Lors du conseil municipal du 13 juillet, le conseil municipal, aidé par l’analyse de l’entreprise EGIS Eau, maître d’oeuvre de cette « réhabilitation » qui est en réalité une dépose / mise à blanc du lieu avec traitement provisoire des effluents durant la phase de dépose / construction, et une construction, a choisi l’entreprise MSE (Véolia) en groupement avec GDCE (BTP).

Les informations aux entreprises retenue et non retenues ont été faites.

Les travaux débuteront le plus vite possible en septembre pour une durée totale de six mois.

Plans et tout documents relatifs à cette réhabilitation sont disponibles en mairie aux heures d’ouverture du secrétariat ou sur RV.

Les permis de construire, interdits depuis fin 2015, seront de nouveau possible dès la validation de la signature de l’ordre de service à l’entreprise qui aura lieu d’ici le 31 août.

On peut donc penser qu’au 1er octobre 2017 les permis sur toute la commune seront de nouveau possibles. Enfin !


CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 13 juillet 2017

REHABILITATION STATION D’EPURATION DE CHASSENET – CHOIX DE L’ENTREPRISE :

 

L’appel d’offre pour la réhabilitation de la station d’épuration de Chassenet a été mis à la disposition des entreprises sur plate-forme de dématérialisation (Hélio2000plus ou thuret.info) ou en version papier à partir du 25 mai avec remise des propositions au plus tard le 28 juin à 12h. Ce même jour à 18 h la commission d’ouverture des plis s’est réunie pour ouvrir, vérifier et étudier les 4 dossiers déposés.

 

Après examen de l’ensemble des pièces composant chacune des offres par la commission et analyse par la société Egis Eau, maître d’œuvre de l’opération, le Conseil Municipal, par 9 voix POUR, 1 voix CONTRE et 2 ABSTENTIONS  :

  • CHOISIT l’entreprise MSE en groupement avec GDCE – montant prévisionnel de travaux de 429 500 € H.T. – pour réaliser la réhabilitation de la station d’épuration de Chassenet conformément au cahier des charges du marché à procédure adaptée sous réserve que l’entreprise fournisse les précisions demandées sur les équipements et fournitures (critère qualité).
  • AUTORISE Monsieur le Maire à passer le marché avec l’entreprise retenue.

 

Deux nouveaux poteaux incendies

A partir de mi septembre, la SEMERAP installera deux nouveaux poteaux incendie à Chassenet pour garantir la sécurité des dernières maisons.

L’un rue de la Canière pour 3206,33€ TTC

L’autre rue des Peupliers pour 3857,43€ TTC

La circulation et le stationnement seront réglementés par arrêté municipal à hauteur des travaux.

Merci de le respecter.

 

 

Le conteneur à vêtements a permis de récupérer 7 tonnes en 2016

Le conteneur à vêtements, de plus en plus souvent vandalisé, a permis de récolter 7 tonnes de vêtements en 2016.

Bien que vidé chaque semaine par le réseau d’entreprises d’insertion par le travail Le Relais, Société Coopérative Ouvrière de Production (SCOP), il attire la convoitise d’un marché parallèle. Le conteneur est forcé, fracturé, découpé… et vidé de son contenu. On retrouve parfois un peu plus loin les vêtements qui n’ont pas eu l’heur de plaire ! Ce sont les vêtements et chaussures de grandes marques qui sont recherchées par les voleurs !

Faut-il déplacer ce conteneur pour le rendre plus difficilement accessible à ceux qui en volent le contenu?

Faut-il créer un autre lieu sécurisé pour les « marques » ?

En 2017, sur les six premiers mois, une seule tonne a pu être collectée ! Contre 3 l’an dernier.

Le conteneur a été remplacé 5 fois déjà !

 

Il est malheureux que cette idée de recycler et de réutiliser des vêtements qui ne servent plus, par des personnes en grande difficulté qui retrouvent ainsi dignité et travail (le groupe emploie 3200 personnes en France) attire une telle convoitise !

 

Durant l’été, nous analyserons cette situation avec l’entreprise pour déterminer la meilleure conduite à tenir.

 

En attendant, continuons de donner !


Adoptez les bons réflexes !

Vous pouvez déposer dans les conteneurs du Relais de petits sacs, remplis de vêtements et linge de maison, chaussures, petite maroquinerie (sacs à main, ceintures).

Afin de préserver la qualité de vos dons et leur assurer une seconde vie, nous vous remercions de respecter quelques consignes :

  • Utiliser des sacs de 50 Litres maximum (afin qu’ils puissent entrer dans les conteneurs).
  • Veiller à toujours bien fermer ces sacs (pour ne pas qu’ils se salissent, ne pas déposer les vêtements en vrac ou dans des cartons).
  • Donner des vêtements propres et secs. Les vêtements souillés (peinture, graisse…), mouillés et moisis ne sont pas recyclables.
  • Attacher les chaussures par paires.
  • Si possible, séparer le textile des chaussures et de la maroquinerie.
  • Si le conteneur est plein, ne pas déposer les sacs par terre car ils risquent d’être volés ou abîmés. Appeler au numéro indiqué sur la borne.

Pas de recyclage matière possible pour les K-way, les cirés. Les chaussures, la petite maroquinerie et les jouets doivent être en bon état ou facilement réparables.

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi déposer vos dons au Relais le plus proche. Pour de grandes quantités, nous passons à domicile.


 

Pour en savoir plus sur l’entreprise n°1 du recyclage textile en France, son fonctionnement, ce que deviennent les vêtements et chaussures placés dans le container…  http://www.lerelais.org/

 

 

L’ambroisie, une plante envahissante dont le pollen est extrêmement allergisant

L’ambroisie est actuellement présente sur le territoire communal.

Il faut la détruire impérativement : son pollen provoque de graves allergies.


La commune s’engage dans cette lutte pour contenir l’ambroisie à un niveau acceptable et en tout cas pour empêcher sa prolifération.

Pour cela, les agents techniques ont besoin de l’aide de tous :

  • pour signaler les emplacements où la plante se développe, notamment dans les espaces publics, les délaissés, les bords de chemins, de routes, les fossés…
  • pour arracher directement la plante, notamment pour les particuliers
  • pour limiter sa pousse dès le stade plantule en surveillant les zones à risques…
  • pour vous apporter des conseils de culture limitant les risques d’installation de l’ambroisie

N’hésitez pas à nous signaler la plante, et à demander en mairie comment agir au mieux…


Qui doit le faire ? Attention, le propriétaire est responsable de la non éradication de la plante sur sa propriété !

  • le propriétaire du terrain (et si le terrain est à la commune, la commune)
  • le propriétaire agricole ou l’exploitant agricole

Quand / comment ?

  • très vite, le plus vite possible car les petites fleurs de l’ambroisie sont au bord de l’éclosion et vont lâcher leur pollen d’ici quelques jours (fin juillet début août).
  • il faut l’arracher ou la couper sous le collet, pas simplement sous la terminaison florale, pour en limiter au maximum la prolifération


Comment la reconnaître?

Ambroisie sur la commune de Thuret en bord de champ, chemin de Château-Gaillard en arrivant vers Chassenet