Concours départemental du fleurissement et du cadre de vie. Thuret, prix départemental !

Mercredi 13 décembre à La Roche Blanche, avait lieu la cérémonie de remise des prix du concours départemental du fleurissement et du cadre de vie (anciennement nommé concours des villes et villages fleuris).

Nous sommes ravis d’obtenir pour la première fois le prix départemental.

En route avec vous tous pour le 1er prix départemental, porte d’entrée vers le concours régional et la première fleur.

Un beau challenge pour les années à venir !

 

Merci à Cédric, maître d’oeuvre de ce travail, à ses collègues agents techniques, à Marina, à tous les élus et habitants qui se sont impliqués, à nos fournisseurs que sont Nicolas et Emilie (Bardy Flore), aux autres fournisseurs (Echo Vert…), aux pourvoyeurs d’idées, à tous ceux qui nous ont encouragés dans cette démarche, qui nous ont proposé de l’aide, des idées, des méthodes, aux contestataires du zéro photo qui nous obligent à être encore plus inventifs, plus précis, plus attentifs, à tous ceux qui de près ou de loin accompagnent la démarche, la gère…

Notre commune évolue; le département reconnait par ce prix cette évolution.

Et ce prix nous oblige !

Il nous faut maintenant continuer, être plus cohérents ensemble, travailler avec le Conseil Départemental la sécurité et l’embellissement du centre bourg (autour de l’école, des commerces, de la mairie, de la salle des fêtes, de l’église) et de la traverse où beaucoup trop de véhicules roulent bien trop vite.

Il reste beaucoup à faire…

Le projet que nous allons vous soumettre en fin d’hiver prend en compte ces éléments de sécurité pour tous, enfants, jeunes, anciens, piétons, vélos, poussettes… d’embellissement, de cheminements doux, sécures et le plus agréable possible, dans un contexte de zéro phyto.

La commune de Thuret n’est toujours pas « dégroupée » ! Pourquoi ?

Vous voulez vous abonner à un fournisseur d’accès internet (FAI) qui n’est pas le fournisseur historique (France Telecom devenu Orange) et l’abonnement s’avère plus cher parce que la ligne n’est pas dégroupée ?

Le dégroupage, c’est pour quand ???


Le dégroupage internet (adsl) est une opération technique et locale entre opérateurs de téléphonie.

Lorsque qu’un opérateur qui n’est pas l’opérateur historique  demande le dégroupage d’un espace de distribution alimenté par un « nœud de raccordement des abonnés » (NRA) alors la négociation s’ouvre entre l’opérateur tiers et l’opérateur historique et aboutit généralement rapidement à la pose d’un DSLAM (« multiplexeur d’accès à la ligne d’abonné numérique ») propre à l’opérateur demandeur dans le NRA concerné.

Cette demande n’a lieu que lorsque l’opérateur tiers a le nombre suffisant d’abonnés pour rentabiliser l’installation qu’il fera dans le NRA.

Si sur Thuret aucun opérateur tiers n’a demandé le dégroupage c’est qu’ils considèrent tous que soit ce n’est pas encore rentable, soit comme très peu de personnes ne leur réclament…


Donc je vous conseille vivement de faire cette demande de dégroupage à l’opérateur tiers que vous sollicitez, voire même de conditionner votre abonnement chez lui au fait que la ligne soit dégroupée.

Ce sont finalement les consommateurs qui ont le pouvoir de demander fermement et même de conditionner leur choix au fait que la ligne soit dégroupée.

La commune fera une demande de dégroupage à l’interlocuteur privilégié d’Orange, notamment l’interrogera sur une éventuelle difficulté technique d’installation qui devra être solutionnée.

Des travaux à la pelle entre stade et chemins dans les mois à venir

L’antenne GRDF

GRDF a fait installer par une entreprise prestataire début novembre une antenne de collecte des données des futurs compteurs communicants Gazpar. Fixée sur le côté sud des vestiaires, elle collectera les données de Chassenet et une partie de Thuret. Une autre antenne de collecte avait été prévue par GRDF sur l’ancienne mairie. Nous l’avons refusée : elle aurait été au centre de l’univers scolaire et enfance ce qui, par précaution, n’est pas souhaitable. Un autre lieu devra être trouvé par GRDF. Ces antennes collecteront durant quelques minutes matin et soir, les données émises par les compteurs Gazpar, non encore installés, pour les retransmettre groupées à un collecteur.

La téléphonie mobile

Depuis le début de la semaine (lundi 27 novembre) et pour quinze jours, Free fait installer par une entreprise prestataire une antenne pour la téléphonie mobile en complément de celle d’Orange, au stade (même mât mais locaux techniques distincts). Les abonnés à la téléphonie mobile Free auront la 4G dès la mise en service prévue en tout début d’année 2018.

La convention de location de l’espace public qui lie la commune à Orange depuis 2006 a été revu nettement à la hausse. La commune perçoit maintenant annuellement 4000 € d’Orange (contre 2300 auparavant) et 2000 € de Free. Si un nouvel opérateur s’installait sur cette antenne, la même location s’appliquerait.

A notre demande, Orange fera migrer son installation 2G/3G en 4G fin décembre. En début d’année les abonnés mobile Orange bénéficieront enfin de la 4G.

La réfection du stade

L’entreprise paysagiste Déat (Sayat) interviendra au stade dès que le temps le permettra avec une machine, le VertiDrain, pour aérer la totalité du terrain d’honneur largement marqué par le séjour d’une communauté des gens du voyage (une centaine de caravanes et leurs véhicules tracteurs) en mai dernier alors qu’il pleuvait abondamment et que le terrain était détrempé. L’entreprise épandra environ 70 tonnes de sable, rendant ainsi au terrain une souplesse qu’il avait perdue. Ce travail d’importance complète le travail patient de notre équipe technique qui tout l’été a arrosé, tondu, tenté de gommer les dégâts…

Coût de ce travail par l’entreprise Déat : 2 300 € HT. La commune fournissant sur site les 70 tonnes de sable de rivière (1500 €).

La communauté de communes se prononcera en conseil le 5 décembre pour nous aider à payer cette réfection.

A l’issue de ce travail, et en fonction de l’évolution de l’état du terrain, l’équipe de foot de l’Etoile Sportive Thurétoise (EST) pourra réintégrer le terrain de sport et recevoir de nouveau les équipes adverses en championnat ou en coupe. Depuis le début de la saison, Vensat a accepté d’accueillir l’équipe. Merci à la commune, à tous les utilisateurs du terrain de Vensat et à son équipe municipale.

Avec la communauté de communes qui en a la compétence, le conseil départemental et l’association de gestion du schéma d’accueil et d’habitat des gens du voyage (AGSGV63), nous travaillons à la création d’une aire d’accueil dite de grand passage sur le territoire intercommunal pour permettre le séjour court de grands groupes (50 à 100 caravanes). Les communautés voulant faire une halte dans le nord du département pourront alors le faire en toute légalité sur un terrain convenable. Il sera encore plus inadmissible que des terrains publics comme les stades soient ainsi utilisés.

Le stade est maintenant fermé par une barrière cadenassée. L’EST possède une clé. La mairie fournit une clé ou ouvre la barrière pour tout événement prévu par les associations ou les particuliers. Le demander.

La « tête de pont » sur le Ris

Cette tête de pont sur le ruisseau issu de l’étang des Aurancheix (le Ris), côté aval, s’affaisse depuis bientôt un an, suite aux passages répétés des engins lourds en bord de pont sur un sol détrempé (camions, semi-remorques, tracteurs et remorques, engins agricoles…). Constituée d’un mur béton sans contre-assise inversée supportant la charge, le mur penche vers le ruisseau et rend le passage de plus en plus dangereux pour les véhicules lourds. Il faut tout refaire !

Cette reprise de la tête de pont par l’entreprise Irrmann Papon est programmé début 2018. Elle lancera la réfection complète des chemins autour de l’étang. Dès que la mairie aura connaissance de la date de début des travaux, nous la communiquerons sur le site et par voie d’affiche. Des arrêtés d’interdiction de circulation seront pris, pour tout véhicule, y compris agricole.

Les chemins « autour de l’étang des Aurancheix »

Durant les travaux successifs, toute circulation sera évidemment interdite.

Le chemin « Champ Patira » le long du stade

Il sera repris sur 260 m et une largeur maximale de 4m, donc bien moins large qu’actuellement, avec un dérasement des accotements, une scarification, un reprofilage, l’ajout de matériaux, un compactage…

Deux ralentisseurs en matériaux de couleur (dos d’ânes) seront créés. Leurs emplacements seront déterminés en concertation.

Le chemin de l’étang

Scarification, dérasement, reprofilage, ajouts de matériaux, compactage… sur 330 m et 4 de largeur.

Le chemin des Aurancheix

C’est le chemin qui descend vers l’étang. Très abîmé par les passages réguliers des semi et des camions de chantiers divers, l’entreprise va le reprendre entièrement. 310 m sur 4 de large toujours.

Et quatre ralentisseurs

Deux ralentisseurs sur le chemin entre la D445 (route d’Aigueperse en sortant de Chassenet) et la rue des Peupliers, vers la nouvelle station d’épuration.

et deux autres sur le chemin des Rouis, entre la station et la D210 (route de Randan).

 

L’ensemble de ces travaux de voirie est confié à l’entreprise Irrmann Papon pour un coût total HT de 13 000 €.

 

Station d’épuration de Chassenet – Les travaux

Les deux cuves sont explosées ! Plus aucun renfort métallique présent ! La fibre de verre est fragile. La forme s’est affaissée depuis longtemps, ovalisée.

Et énorme surprise, les lits de filtration sont impeccablement propres. Graviers comme sable sont comme « neufs » alors qu’ils devraient être noirs et plutôt gluants et odorants. Mis en service en 2001, ces lits de filtration n’ont manifestement jamais vu un effluent qui probablement filait directement au ruisseau… Personne n’a jamais contrôlé l’efficacité de ces lits, pensant que la cause du non fonctionnement de la station quasi depuis sa mise en service, était dû aux cuves. Pourtant les effluents sortis de ces 2 cuves ne semblent n’avoir jamais passé dans les lits de filtration. Evidemment que les rejets ne pouvaient pas être conformes !!! Tout le monde (Police de l’Eau, SATESE, exploitant, commune) s’est fait piéger par le dysfonctionnement évident des cuves de décantation (fragilité, épaisseurs de résine non respectées, quantité de fibres trop faibles…) et une probable mauvaise conception générale (présence de H2S non géré, colmatages…) et n’a pas imaginé qu’une autre cause pouvait s’ajouter. Ceci dit, même avec des filtres à sable en fonctionnement, la station n’aurait pas fonctionné correctement ! C’est le cas de quasi toutes les stations « Eparco » de ce type (collectivités) dont certaines sont encore en fonctionnement, tant bien que mal…

Les travaux débutent à la station d’épuration de Chassenet

Depuis le 9 octobre, les engins sont à l’oeuvre pour déposer les lits de filtration, les cuves…

Le lit de filtration vu des cuves

 

 

L’une des 2 cuves de décantation/digestion effondrée en 2010. Depuis, la station ne fonctionne plus que sur une filière de décantation.

 

Un des deux lits de filtration, colmaté quelques années après sa mise en service. En réalité, les deux lits de filtration n’ont jamais fonctionné ! La preuve : graviers puis sables de chacun des deux lits, déposés ces derniers jours, dès le début des travaux, sont impeccables. Aucune trace d’effluent ! Ce qui est totalement impossible pour un lit de filtration !!!

CHASSENET : coupure d’eau vendredi 22 Septembre 2017 de 8h à 12h

Sécurité incendie

Mise en place de deux nouveaux poteaux incendie dans le bas de Chassenet, rue de la Canière et rue des Peupliers.

Toutes les informations sur le site

Les usagers concernés sont avertis par un courrier de la SEMERAP.

 


Courrier de la SEMERAP assurant cette installation

Bonjour,

Je vous informe qu’une coupure d’eau est prévue sur votre commune le Vendredi 22 Septembre 2017 de 08h00 à 12h00

Au lieu-dit Chassenet

Les avis de coupure sont distribués par la SEMERAP

Bonne journée

Cordialement,

Séverine TREVIDY

Assistante de Division

Plaine de Riom

SEMERAP

04.73.70.74.32


 

La mairie recrute un agent de maîtrise territorial polyvalent

Pour remplacer notre agent de maîtrise muté à Clermont Auvergne Métropole et qui prend la responsabilité d’une équipe d’une quinzaine de personnes, la mairie de Thuret recrute un agent de maîtrise polyvalent pour une prise de poste dès novembre si possible.

  • Missions et activités techniques
    • Entretien et mise en valeur des espaces verts, des espaces naturels, des ruelles et rues, des places, du cimetière, du petit patrimoine… en zéro phyto
    • Fleurissement, embellissement dans la dynamique des villes et villages fleuris
    • Entretien général de la commune
    • Entretien de la voirie communale
    • Conduite, suivi et entretien des matériels et engins
    • Réalisation de petits travaux, maintenance de premier niveau des bâtiments et suivi (réparations, améliorations, flux, chauffage…)
    • Gestion des réservations des salles municipales et du matériel loué
    • Relations aux usagers
    • Relations aux élus
    • Organisation et gestion de l’activité de l’équipe technique
    • Application des règles de sécurité et de santé au travail
    • Application des règles de sécurité des usagers
  • Conditions d’exercice
    • Travail en petite équipe, et parfois seul
    • Activités soumises à saisonnalité, avec des pics d’activité liés aux conditions climatiques ou aux évènements locaux, prenant en compte les urgences
    • Utilisation de matériels roulants, d’engins techniques
    • Port de vêtements professionnels adaptés
    • Déplacements permanents sur les sites d’intervention dans l’espace communal
    • Disponibilité
    • Horaires éventuellement décalés avec amplitude variable en fonction de conditions particulières (météo, obligations de service, sécurité des biens et des personnes…)
  • Supérieur hiérarchique d’une petite équipe technique de 2 à 3 personnes
    • Assurer l’organisation, la planification, le suivi et le contrôle des tâches confiées aux agents de l’équipe
    • Contrôler les règles de sécurité au travail, le port de la tenue du travail et des EPI
    • Réaliser les évaluations professionnelles des agents de l’équipe
    • Participer à la mise en place du plan de formation
  • Autonomie et responsabilités, compétences recherchées
    • Connaissance des instances, circuits et processus de décision
    • Capacité d’écoute, d’observation, d’attention, d’initiative (propreté, sécurité, embellissement…)
    • Capacité d’organisation, de planification, de mise en œuvre, de suivi des tâches récurrentes comme des interventions à caractère urgent
      • Maîtrise de quelques méthodes et outils du management par projets et objectifs
      • Maîtrise d’outils de pilotage opérationnel des activités et de la maintenance des bâtiments et des engins (cartes, plannings, fiches et carnets de suivi…)
    • Connaissance des principales règlementations hygiène – sécurité et de la coordination SPS
    • Autonomie importante et rigueur dans l’exercice quotidien de son travail
    • Capacité à communiquer avec simplicité, régularité, constance
    • Capacité à rendre compte
    • Motivation, dynamisme
    • Sens des responsabilités et du service public
    • Respect des obligations de discrétion et de confidentialité
    • Participation aux formations
    • Maîtrise correcte du français et des logiciels de bureautique de base (traitement de texte, tableur, messagerie)
  • Relations fonctionnelles
    • Rattachement hiérarchique et fonctionnel au maire et aux adjoints en charge de domaines particuliers qui définissent, orientent et contrôlent les activités
    • Et le cas échéant, pour les actions urgentes qui concernent notamment la sécurité des biens et des personnes, les partenariats avec les institutions ou les prestataires, la communication institutionnelle, les tâches régaliennes (état civil, élections, urbanisme…), … au responsable du secrétariat de mairie
    • Rattachement fonctionnel, pour la partie administrative et financière, la gestion de carrière, les services aux agents (CNAS, MNT…)… au secrétariat de mairie
    • Contacts fréquents et réguliers avec les élus
    • Relations avec l’ensemble des agents de la commune et de l’intercommunalité (notamment ALSH) et le secrétariat de mairie
    • Contacts directs et permanents avec la population (administrés, associations…)
    • Relations avec d’autres administrations (Conseil Départemental, communes et communauté de communes, services de l’état (DREAL, DDPP…, syndicats intercommunaux…) et avec des prestataires externes (fournisseurs, artisans, entreprises, concessionnaires de réseaux…)
  • Moyens techniques
    • Véhicules divers
    • Tracteur, remorque, outils
    • Matériels et engins de coupe, de fauchage, de broyage, de terrassement et outillages divers…
    • La commune étant en zéro phyto depuis 2016, pas d’utilisation de désherbants, de produits phytosanitaires ou phytopharmaceutiques mais recherche créative de techniques, process, outils, rythmes, plantes… adaptés aux différents lieux
  • Cadre statutaire
    • Agent de maîtrise territorial catégorie C, filière technique
  • Permis B ; permis poids lourd ou CACES conduite de tracteur agricole obligatoire dans le poste, autres CACES selon les besoins du service
  • PSC1 obligatoire dans le poste
  • Pompier serait un réel plus…

Emploi statutaire : recrutement en qualité de stagiaire ou par mutation

Date limite de candidature vendredi 6 octobre 2017 à midi

Date d’embauche envisagée 1er novembre 2017

 

Pour candidater, envoyez CV et lettre de motivation par mail mairiedethuret@wanadoo.fr ou par courrier à Mairie, 1 place de l’église – 63260 THURET, dernier délai vendredi 6 octobre à midi.

 

Station d’épuration de Chassenet

Lors du conseil municipal du 13 juillet, le conseil municipal, aidé par l’analyse de l’entreprise EGIS Eau, maître d’oeuvre de cette « réhabilitation » qui est en réalité une dépose / mise à blanc du lieu avec traitement provisoire des effluents durant la phase de dépose / construction, et une construction, a choisi l’entreprise MSE (Véolia) en groupement avec GDCE (BTP).

Les informations aux entreprises retenue et non retenues ont été faites.

Les travaux débuteront le plus vite possible en septembre pour une durée totale de six mois.

Plans et tout documents relatifs à cette réhabilitation sont disponibles en mairie aux heures d’ouverture du secrétariat ou sur RV.

Les permis de construire, interdits depuis fin 2015, seront de nouveau possible dès la validation de la signature de l’ordre de service à l’entreprise qui aura lieu d’ici le 31 août.

On peut donc penser qu’au 1er octobre 2017 les permis sur toute la commune seront de nouveau possibles. Enfin !


CONSEIL MUNICIPAL

Séance du 13 juillet 2017

REHABILITATION STATION D’EPURATION DE CHASSENET – CHOIX DE L’ENTREPRISE :

 

L’appel d’offre pour la réhabilitation de la station d’épuration de Chassenet a été mis à la disposition des entreprises sur plate-forme de dématérialisation (Hélio2000plus ou thuret.info) ou en version papier à partir du 25 mai avec remise des propositions au plus tard le 28 juin à 12h. Ce même jour à 18 h la commission d’ouverture des plis s’est réunie pour ouvrir, vérifier et étudier les 4 dossiers déposés.

 

Après examen de l’ensemble des pièces composant chacune des offres par la commission et analyse par la société Egis Eau, maître d’œuvre de l’opération, le Conseil Municipal, par 9 voix POUR, 1 voix CONTRE et 2 ABSTENTIONS  :

  • CHOISIT l’entreprise MSE en groupement avec GDCE – montant prévisionnel de travaux de 429 500 € H.T. – pour réaliser la réhabilitation de la station d’épuration de Chassenet conformément au cahier des charges du marché à procédure adaptée sous réserve que l’entreprise fournisse les précisions demandées sur les équipements et fournitures (critère qualité).
  • AUTORISE Monsieur le Maire à passer le marché avec l’entreprise retenue.