La station d’épuration de Chassenet est en eau

La station est presque opérationnelle. La désodorisation est en place; les tests d’étanchéité des lits en cours; le canal venturi branché… Bientôt la plantation des roseaux…

Une des deux unités de biodisques

Test d’étanchéité en cours

Les lits contiennent environ 350 tonnes de matériaux (gros galets, plus petits, gravier, sable) et 150 tonnes d’eau…

Les travaux des chemins du stade (Champ Patira) et autour de l’étang des Aurancheix débutent

Le chemin du Champ Patira, le long du stade, est en cours de réfection (scarification et mélange de matériaux apportés, dérasement des accotements pour permettre l’évacuation de l’eau, reprofilage pour créer une double pente, apport de matériaux pour créer les 4 mètres de roulement, compactage.

Puis création de deux dos d’ânes pour couper toute tentative de vitesse bien inutile ici !

Pour le moment, le chemin ressemble à une autoroute !

Cela va changer : une bande centrale de roulement de 4 mètres et de chaque côté un accotement prochainement enherbé.

La vitesse sur ce « raccourci », les engins lourds, les passages nombreux, la stagnation de l’eau, la structure du chemin faite de galets et tout-venant, l’humidité du lieu sont autant de raisons qui fragilisent ce chemin très utilisé.

Le reprofilage du chemin pour ne pas laisser stagner d’eau et les deux dos d’ânes vont faire que ce chemin reste longtemps utilisable et agréable.

 

La tête de pont en sortie d’étang va être refaite la semaine prochaine.

 

Les chemins autour de l’étang seront eux aussi retravaillés.

Fin des travaux, début juillet.

La station d’épuration de Chassenet dans ses derniers aménagements

La station biodisques plus lits de roseaux sera livrée en juillet avec trois gros mois de retard dus aux intempéries de cet hiver (et en ce moment, ce n’est guère mieux !).

Les deux unités de traitement (biodisques) sont en place, enterrés. Elles n’auront pas d’impact sur l’environnement (odeurs, bruits…).

Dans ces lits seront plantés sur des couches successives de galets, graviers… des roseaux dont la fonction sera de minéraliser les effluents préalablement traités par les deux unités biodisques avant un rejet, largement conforme, dans le milieu naturel.

Les deux grands lits seront chacun divisés en trois.

Refonte complète des chemins Champ Patira et des Aurancheix du 11 juin au 6 juillet minimum

A compter du lundi 11 juin 2018 et pour une durée de 4 semaines, le stationnement et la circulation des véhicules (exceptés les riverains et les véhicules de secours) seront interdits chemin des Aurancheix et chemin de Champ Patira au fur et à mesure des travaux.

Les véhicules devront se conformer à la signalisation mise en place par l’entreprise IRRMANN-PAPON chargée des travaux.

Circulation aux abords de l’école Marcel Balny

Les parents d’élèves sensibilisent actuellement les usagers de la route devant l’école, notamment les parents qui déposent leurs enfants.

 

La commune de Thuret travaille avec le Conseil Départemental et une agence d’urbanisme pour aménager de manière sécure l’espace devant l’école, dans le cadre plus général de l’aménagement du centre bourg.

Le projet en cours est visible en mairie.

Vous pouvez venir le consulter et déposer vos remarques ou questions.

Une réunion publique permettra de discuter du projet et de l’ajuster au mieux.

Aménagement du centre bourg et de la traverse de Thuret (D210 et D211)

Diagnostic, réunions avec les partenaires, les concessionnaires de réseaux… ont permis au cabinet d’étude LMP de proposer une première esquisse du projet, affichée en salle du conseil et accessible à tous.

THURET AVP 1

 

 

 

Puis, en tenant compte des premières remarques, une deuxième esquisse qui servira de base à nos discussions avec les usagers.

THURET AVP V2

Aménagement du centre bourg et de la traverse de Thuret (D210 et D211)

Le Conseil Départemental du Puy de Dôme a choisi le cabinet d’architecture Lise Marchal Paysage pour nous accompagner dans cette démarche de rénovation profonde du centre bourg, poursuivant le travail du Projet d’Aménagement de Bourg (PAB).

1ère phase de travaux, le centre-bourg

Il s’agit de

  • réduire fortement la vitesse sur les deux axes D210 Gerzat – Randan, et D211 Sardon – Thuret, et particulièrement aux lieux d’arrêt des cars scolaires, aux lieux de passage piétons, et dans le centre tout en respectant les contraintes liées à une départementale (D210) très fréquentée et utilisée par de gros engins agricoles, de grands ensembles routiers et parfois des convois exceptionnels ;
  • créer des cheminements doux et sécures, continus, suffisamment larges (<140 cm) pour être accessibles à tous et permettre le passage de poussettes, de chariot handicapé… reliant les lieux d’usage (square, places, commerces, école et centre de loisirs, église, mairie, salle des fêtes…)
  • améliorer et sécuriser les lieux très fréquentés par les piétons (arrêt de cars, devant l’école, devant l’église et la mairie, devant les commerces, devant la salle des fêtes);
  • favoriser la sécurité et l’accessibilité des commerces (bar, restaurants, boulangerie)
  • organiser les stationnements favorisant l’accès aux commerces tout en préservant l’espace devant l’église
  • enfouir les réseaux aériens (électricité, téléphone) et renforcer si besoin les réseaux enterrés (eau et assainissement)
  • terminer la mise en valeur lumineuse de l’église par le sol, côtés sud et ouest;
  • travailler l’environnement (haies, arbres, massifs, pelouse, stabilisé…) pour le rendre de plus en plus agréable, dans la démarche que nous avons engagée depuis 2 ans et demi de zéro produit chimique dans l’espace public, du moins d’intervention possible (en privilégiant les plantes vivaces adaptées, peu gourmandes en eau, en paillant avec du BRF issu des branches broyées, en engazonnant avec des espèces résistances et de pousse lente…)

 

La démarche

  • un diagnostic partagé, posant des questions sans nécessairement apporter des réponses (voir le diaporama ci-dessous) ou le télécharger PRESENTATION THURET ETAT DES LIEUX.
  • un travail de conception de scénarii réalistes et adaptés, prenant en compte les enjeux hiérarchisés, mené par le cabinet d’architecture, le Conseil Départemental, la commune, et les habitants; (réunions de travail, exposition du projet en salle du conseil, réunions publiques…)
  • en chiffrant ces scénarii, leurs options, leur niveau qualitatif de réalisation (matériaux…)…
  • en choisissant, dans le respect de tous et de chacun, sans jamais oublier ce pourquoi nous dépensons cet argent public issu de nos impôts.

 

Le rôle de chacun

  • le Conseil Départemental, propriétaire des routes départementales, est le chef de fil du projet. Il financera la partie voirie départementale (chaussée, aménagements de chaussée…)
  • la mairie est le maître d’ouvrage. Elle aura en charge la voirie communale (rue de l’église et tous les débuts des rues adjacentes aux routes départementales), les trottoirs, les aménagements paysagers et tout ce qui ne relève pas de la voirie départementale, y compris, avec les concessionnaires de réseau, une partie de la rénovation des réseaux ou de leur enfouissement.
  • le cabinet d’étude apporte diagnostic et nous accompagne dans nos choix stratégiques et techniques (réflexion, propositions, regard sur ce qui se fait ailleurs, nouveautés pouvant répondre à nos problématiques, efficacité des dispositifs…), en réponse à nos buts, nos finances et celles de nos partenaires
  • les habitants et usagers apportent leurs regards, exposent leurs besoins, leurs envies, font des propositions, tout en prenant connaissance de nos contraintes réglementaires, techniques, financières, environnementales, de sécurité…

 

Les échéances

  • dernier trimestre 2017 – 1er semestre 2018 : conception du projet comprenant les réunions publiques, les ajustements, les diagnostics de réseaux, les tests, les mesures…
  • mi 2018 : choix
  • été 2018 – septembre : dépôts des dernières demandes de subventions, des dossiers…
  • 2019 : 1ère phase de travaux dans le centre bourg de Thuret
  • les années suivantes, deux autres tranches : au nord, et au sud du centre bourg.

 

Le diagnostic

Ce diaporama nécessite JavaScript.

66 000 € de travaux de renforcement de chaussée

Le Conseil Départemental a fait renforcer aux endroits fortement dégradés la chaussée de la RD 210 en traverse de Thuret.

Pour autant, le projet d’aménagement du centre bourg, dont les chaussées, n’est pas repoussé !

Attention à l’absence de marquage aux emplacements refaits, notamment les passages piétons qui vont être repris rapidement.

Le terrain de foot en pleine rénovation

Après les dégâts causés par le séjour et la circulation d’une centaine de caravanes d’une communauté évangéliste de Gens du Voyage, sur un terrain détrempé par la pluie, il y a presque un an, l’entreprise paysagiste Déat est intervenue pour rendre sa souplesse et sa planitude au terrain, laissé au repos jusqu’alors.

60 tonnes de sable alluvionnaire 0/4 roulé lavé

100 trous d’environ 18 cm de profondeur au m² pour soulever la terre et lui rendre sa souplesse. Le Verti-Drain, une super grelinette !

Dès la fin du mois d’avril, si les dirigeants de l’E.S.T. le souhaitent, et après avoir obtenu les autorisations nécessaires à la requalification du terrain, les compétitions pourront reprendre.

Le sable étalé qui va s’intégrer au sol et contribuer à lui redonner souplesse et perméabilité