Enedis fait élaguer sous les lignes Haute Tension

L’entreprise SAUVARIE ENVIRONNEMENT a été chargée par ENEDIS de l’élagage, l’abattage et le débroussaillement (= réduction, pas mise à blanc) sous les lignes HTA (20 000 Volts) de la commune.

Ces travaux se dérouleront sur trois mois, entre le 24 novembre 2020 et le 24 février 2021.

L’entreprise SAUVARIE contacte préalablement chaque propriétaire chez qui des travaux d’élagage sont prévus.

Bon à savoir

ENEDIS est le gestionnaire unique du réseau d’électricité en France.

Le bois coupé appartient toujours au propriétaire. L’entreprise le laisse en général sur place. Il est bon de convenir préalablement avec elle du lieu de stockage sur votre propriété.

Attention, il est interdit de brûler les déchets verts, branchages, branches… Les déchetteries sont ouvertes. En 2021, un service de broyage sera proposé par la commune; vous pourrez déposer vos branchages sur des lieux définis.

Le courant peut momentanément être coupé si des branches touchent la ligne ou si les conditions de sécurité pour les techniciens élagueurs l’imposent.

En général, l’élagage des arbres sous ces lignes haute tension est à la charge d’ENEDIS (gratuit pour le propriétaire – cf. code de l’énergie), mais il y a trois situations pour lesquelles cet entretien est à la charge du propriétaire du terrain au-dessus ou en bordure duquel passe la ligne :

  • L’arbre est planté en propriété privée et déborde sur le domaine public où est située la ligne électrique
  • L’arbre a été planté après la construction de la ligne électrique qui est au-dessus du domaine privé
  • L’arbre est à proximité du câble qui alimente la propriété

Dans ces trois situations, le propriétaire du terrain sur lequel se trouve l’arbre gênant devra réaliser l’élagage lui-même ou faire appel à une entreprise agréée de son choix, le tout à ses frais. À noter que dans les deux cas, le propriétaire a l’obligation de contacter Enedis en amont des travaux via une DT-DITC (Déclaration de projet de Travaux – Déclaration d’Intention de Commencement de travaux) à effectuer gratuitement et en ligne sur le site public : reseaux-et-canalisations.ineris.fr .

Pour information

Pour plus d’informations ou pour tout problème, contactez la mairie.

Délai supplémentaire pour déclarer les dégâts dus à la sécheresse sur vos bâtiments en vue d’une éventuelle demande de classement de la commune en catastrophe naturelle

La mairie de Thuret, comme bien d’autres aux alentours, recense les dégâts dus à la sécheresse sur les bâtiments.

Si manifestement, de nombreux propriétaires sont gravement impactés par ces dégâts, la commune pourra entamer une démarche de demande de classement en catastrophe naturelle, permettant aux propriétaires de se faire plus facilement et rapidement indemniser.

La reconnaissance d’état de catastrophe naturelle permet d’être indemnisé par votre assureur pour des sinistres habituellement exclus de votre contrat. Elle permet aussi d’accélérer le processus d’indemnisation et augmente la durée de première déclaration de sinistre. Elle plafonne le montant de la franchise. Mais elle n’augmente pas le montant de l’indemnisation prévu par votre contrat d’assurance (Ex. : valeur à neuf / valeur de remplacement / plafonds / coefficient de vétusté…).

L’obtention d’un classement en catastrophe naturelle a aussi des conséquences pour la commune et les propriétaires, notamment pour les nouvelles constructions qui devront prendre en compte ces risques. Ces zones de risques (inondation, sécheresse, gonflement ou retrait des argiles, glissement de terrain…) seront intégrées au PLU et pourront interdire toute construction sur des terrains pourtant actuellement constructibles.

Si vous avez récemment constaté des fissures importantes, des dégâts… sur un bâtiment vous appartenant, vous pouvez déposer en mairie d’ici la fin du mois de novembre un dossier comprenant un courrier récapitulant les dégâts, leurs dates de constatation, les causes présumées, les sinistres qu’ils ont provoqués et leurs dates de survenue, en joignant un extrait cadastral et toutes les photos que vous jugerez utiles, ainsi que votre déclaration à votre assurance.

Si plusieurs dossiers sont communiqués en mairie avant le 30 novembre 2020 compris, surtout si des zones semblent particulièrement touchées, la commune entamera une démarche de classement.

Pour les personnes concernées, quel que soit votre niveau d’assurance, il est conseillé d’entamer le plus tôt possible auprès de votre assureur la démarche de déclaration de sinistre. Si la commune demande et obtient le classement en catastrophe naturelle (publication d’un arrêté interministériel au Journal officiel), votre assureur reconsidérera le dossier déposé en fonction des règles liées à l’état de catastrophe naturelle avérée.

Quelques liens pour vous aider dans vos démarches

Le planning des démarches

  • Votre constat de dégâts, photos, le plus vite possible, et mieux, au fur et à mesure du constat des dégâts…
  • Votre déclaration à votre assurance, le plus tôt possible
  • la constitution d’un dossier (photos, si possible avant/après, constats, descriptions, évolutions, déclaration à l’assurance, et tout document étayant les faits) à déposer en mairie avant le 15 janvier 2021.
  • vendredi 15 janvier 2021 : fin de la collecte des dossiers en mairie
  • Janvier 2021 : la mairie statuera en fonction des dossiers (nombre, qualité, localisation…) et des conseils de notre assurance. S’ils sont nombreux et recevables, la mairie fera une demande officielle de classement en catastrophe naturelle.
  • 2021 : décision ministérielle. Si reconnaissance de cet état de catastrophe naturelle, alors vous aurez 10 jours à partir de la parution de cet état de reconnaissance au journal officiel (copie aussitôt mise en ligne sur le site de la commune) pour contacter votre assurance qui réorientera son processus d’indemnisations éventuelles.

Rappel

La commune a été classée en catastrophe naturelle pour les événements climatiques sécheresse de l’été 2018. http://thuret.info/?p=493708&

Cérémonie du 11 novembre

A Thuret, l’hommage traditionnel du 11 novembre a eu lieu devant le monument aux morts au square Madeleine-de-Chazelles. Confinement oblige, seul un petit comité était présent pour l’occasion, sous un soleil radieux. Le maire Pierre Lyan, ainsi que deux adjoints et trois conseillers s’y sont donc retrouvés pour déposer la gerbe de fleurs au pied du monument. Pierre Lyan a d’abord relayé le discours de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des armées, chargée de la Mémoire des anciens combattants. Le texte rendait hommage aux militaires tombés pour la France, et plus particulièrement au Soldat inconnu. L’année 2020 signe en effet le centenaire de cette initiative mémorielle nationale, mais aussi celui de nombreux monuments aux morts à travers le pays. Pour celui de Thuret, il aura fallu attendre un peu à l’époque en raison de plusieurs réévaluations du projet. Il est possible de trouver plus de détails sur ces tractations dans le hors-série n°10 de Limagne Nord, consultable à la bibliothèque de la mairie. Cette année, à peine la gerbe déposée, un chat est venu inspecter l’édifice sous l’œil amusé des élus, comme pour rendre lui aussi hommage à ses nombreux congénères employés pour dératiser les tranchées et alerter les soldats en cas d’attaques aux gaz toxiques.

Christine Vayssié Roques

Cérémonie de l’armistice du 11 novembre

Conformément aux directives covid données par la préfecture, la cérémonie programmée demain 11 novembre à 11h se fera en comité très restreint : pas de public, pas d’anciens combattants, pas de représentants de la gendarmerie, pas de pompiers en tenue, pas de musiciens.

Les élus présents auront une pensée particulière pour nos anciens combattants qui ne pourront pas être présents. Et pour tous ceux qui nous ont quittés.

En espérant très vivement que la prochaine commémoration soit dans un climat plus serein et plus festif.

Prenez soin de vous et de vos proches.

Dératisation du réseau d’assainissement unitaire du bourg de THURET

Ce mardi 10 novembre, le laboratoire HDA procédera à la dératisation du réseau unitaire d’assainissement du bourg de Thuret.

Pour cela, le technicien installe dans le réseau d’assainissement (collecteurs et autres lieux inaccessibles) plusieurs dizaines de kilo d’appâts professionnels qu’il est le seul habilité à mettre en œuvre. Aucun appât ne peut être confié au particulier.

Pour compléter les actions de dératisation bisannuelles (en mars et en novembre) engagées par la commune, dont le but est de diminuer très fortement la population de rats, mais pas de la faire disparaître, le technicien du laboratoire HDA conseille aux particuliers de poser chez eux des boites à appât avec des appâts classiques que chacun peut acheter en grande surface de bricolage, jardinerie ou chez son fournisseur habituel.

L’action de dératisation engagée par la mairie concerne le domaine public. Pour les propriétés privées, à chacun d’entre nous de contribuer à cette action selon nos besoins et nos possibilités.

Pour tout conseil, contactez la mairie.

Déclaration de dégâts dus à la sécheresse sur des bâtiments en vue d’une éventuelle demande de classement en catastrophe naturelle

La mairie de Thuret, comme bien d’autres aux alentours, recense les dégâts dus à la sécheresse sur des bâtiments.

Si manifestement, de nombreux propriétaires sont gravement impactés par ces dégâts, la commune pourra entamer une démarche de demande de classement en catastrophe naturelle, permettant aux propriétaires de se faire plus facilement et rapidement indemniser.

La reconnaissance d’état de catastrophe naturelle permet d’être indemnisé par votre assureur pour des sinistres habituellement exclus de votre contrat. Elle permet aussi d’accélérer le processus d’indemnisation et augmente la durée de première déclaration de sinistre. Elle plafonne le montant de la franchise. Mais elle n’augmente pas le montant de l’indemnisation prévu par votre contrat d’assurance (Ex. : valeur à neuf / valeur de remplacement / plafonds / coefficient de vétusté…).

L’obtention d’un classement en catastrophe naturelle a aussi des conséquences pour la commune et les propriétaires, notamment pour les nouvelles constructions qui devront prendre en compte ces risques. Ces zones de risques (inondation, sécheresse, gonflement ou retrait des argiles, glissement de terrain…) seront intégrées au PLU et pourront interdire toute construction sur des terrains pourtant actuellement constructibles.

Si vous avez récemment constaté des fissures importantes, des dégâts… sur un bâtiment vous appartenant, vous pouvez déposer en mairie d’ici la fin du mois de novembre un dossier comprenant un courrier récapitulant les dégâts, leurs dates de constatation, les causes présumées, les sinistres qu’ils ont provoqués et leurs dates de survenue, en joignant un extrait cadastral et toutes les photos que vous jugerez utiles, ainsi que votre déclaration à votre assurance.

Si plusieurs dossiers sont communiqués en mairie avant le 30 novembre 2020 compris, surtout si des zones semblent particulièrement touchées, la commune entamera une démarche de classement.

Pour les personnes concernées, quel que soit votre niveau d’assurance, il est conseillé d’entamer le plus tôt possible auprès de votre assureur la démarche de déclaration de sinistre. Si la commune demande et obtient le classement en catastrophe naturelle (publication d’un arrêté interministériel au Journal officiel), votre assureur reconsidérera le dossier déposé en fonction des règles liées à l’état de catastrophe naturelle avérée.

Quelques liens pour vous aider dans vos démarches

Le planning des démarches

  • Votre constat de dégâts, photos, le plus vite possible, et mieux, au fur et à mesure du constat des dégâts…
  • Votre déclaration à votre assurance, le plus tôt possible
  • la constitution d’un dossier (photos, si possible avant/après, constats, descriptions, évolutions, déclaration à l’assurance, et tout document étayant les faits) à déposer en mairie avant le 30/11/2020.
  • 30 novembre 2020 : fin de la collecte des dossiers en mairie
  • Décembre 2020 : la mairie statuera en fonction des dossiers (nombre, qualité, localisation…) et des conseils de notre assurance. S’ils sont nombreux et recevables, la mairie fera une demande officielle de classement en catastrophe naturelle.
  • 2021 : décision ministérielle. Si reconnaissance de cet état de catastrophe naturelle, alors vous aurez 10 jours à partir de la parution de cet état de reconnaissance au journal officiel (copie aussitôt mise en ligne sur le site de la commune) pour contacter votre assurance qui réorientera son processus d’indemnisations éventuelles.

Rappel

La commune a été classée en catastrophe naturelle pour les événements climatiques sécheresse de l’été 2018. http://thuret.info/?p=493708&

HappyVisio, un site auvergnat d’activités et conférences pour les seniors (ou pas)

La Carsat Auvergne et la Conférence des Financeurs du département du Puy-de-Dôme qui réunit les acteurs du Puy-de-Dôme impliqués dans la santé et la prévention des risques pour les personnes de plus de 60 ans, proposent gratuitement un site d’ateliers et de conférences en ligne.

Pour en profiter, n’hésitez pas à vous rendre sur le site internet Happy Visio : https://www.happyvisio.com/ .

N’hésitez pas également à cliquer sur le lien suivant pour obtenir un code d’accès gratuit :

https://www.carsat-auvergne.fr/home/retraites/actualites-retraites/toutes%20les%20actualites/ateliers-et-conferences-en-ligne-happyvisio.html

De nouvelles activités ludiques vous seront proposées tout au long du confinement.

HappyVisio : comment ça marche ? – Toutes les activités sont en accès libre, grâce au soutien de la CARSAT et de la conférence des financeurs du Puy de Dôme. – Pour s’inscrire aux activités, il faut se rendre sur le site www.happyvisio.com, s’y connecter (avec votre email et votre mot de passe), ajouter le code donné par le lien précédent (happy63) puis choisir la conférence ou la séance d’atelier de son choix. – HappyVisio propose une assistance technique gratuite pour aider ceux qui le souhaitent à faire leurs premiers pas sur le site ou à tester leur matériel. Pour cela, contactez HappyVisio au 01 76 28 40 84 ou écrivez-nous à support@happyvisio.com. – Vous pouvez à tout moment accéder ou modifier vos informations personnelles en vous rendant directement sur notre site dans la rubrique « Mon espace ».

Rendez-vous aussi sur le site du CLIC Réseau Seniors de Riom Limagne Combrailles pour toutes informations, activités, renseignements, demandes… https://clic-riom.fr/

Un nouvel outil de communication instantanée et d’alerte sur smartphone : PanneauPocket

Le conseil municipal a décidé de doter la commune d’un outil d’alerte et d’information simple et instantané sur smartphone : PanneauPocket.

Après avoir téléchargé gratuitement l’application sur votre smartphone, choisissez Thuret en cliquant sur le cœur. Et c’est tout. A chaque alerte, à chaque nouvelle information, vous recevrez immédiatement sur votre téléphone une notification explicite (le titre). A vous de l’ouvrir pour la lire. Où que vous soyez, quand vous le souhaitez, les alertes de la commune sont toujours dans votre poche.

PanneauPocket a été développé en lien étroit avec l’association des maires ruraux de France à laquelle la commune adhère. Coût annuel de l’application pour la commune : 130 €.

Aucune donnée personnelle ne vous est demandée; aucune collecte insidieuse ou cachée. Les statistiques du logiciel ne sont que le nombre de téléchargements de l’application et de l’activation Thuret, et le nombre de consultations par panneau et par jour.

Pour télécharger l’application

La rentrée scolaire de lundi 2 novembre sera-t-elle décalée à 10h00 ???

Annoncée par plusieurs grands médias, la rentrée des vacances de la Toussaint, lundi 2 novembre, semble devoir être décalée à 10h00 dans tous les établissements scolaires, où un hommage sera rendu à Samuel Paty, le professeur assassiné, sous réserve que les décisions qui vont être prises aujourd’hui pour lutter contre la covid ne bouleversent pas la donne et que cette info largement relayée devienne officielle.

A ce jour, ni les enseignants, ni la mairie n’ont d’information officielle sur cette rentrée qui serait programmée à 10h. Rien sur le site du ministère de l’Education Nationale, ni sur celui de l’Inspection Académique.

Des questions demeurent sans réponses à ce jour

  • Qui informe les parents de cette rentrée décalée ?
  • Comment font les parents qui travaillent et qui posent leurs enfants au périscolaire à 7h30 ? Et ceux qui accompagnent leurs enfant pour 8h30 sans moyen de garde au-delà ? Et qui s’occupe des enfants du transport scolaire de Chassenet et de Sardon qui ne sera évidemment pas décalé ?
  • Qui s’occupe des élèves entre 8h20 et 10h00 ? Pas les enseignants puisque ce temps doit leur permettre de préparer collégialement l’hommage à Samuel Paty, et se préparer aux questions que les enfants poseront sur ce crime horrible. Qui alors ? Les animatrices ? Seulement deux sont présentes de 7h30 à 8h20. Et leur temps de travail s’arrête à 8h20 pour reprendre dans ou en fin de matinée. Elles auraient à garder jusqu’à 140 élèves durant 1h40, en gérant les entrées échelonnées ? Des parents que l’école ou la mairie solliciterait ?
  • Comment assurer la séparation des groupes classes comme c’est le cas depuis quasi la rentrée pour mieux cibler l’action en cas de contagion, quand tous les élèves seront dans la cour de récréation ?
  • A qui revient la responsabilité de ce temps ? Aux enseignants et au-delà à l’éducation nationale puisque dans le temps scolaire ? ou à la mairie, sans qu’une quelconque convention soit préalablement signée entre le ministère et les maires ?

Mais il est bien possible que cette intention ministérielle soit bousculée par les annonces de notre président de la République, ce soir.

Attendons avant de tenter de nous organiser au mieux…

Vous pouvez télécharger sur votre smartphone l’application PanneauPocket et vous abonner à Thuret pour recevoir instantanément toute alerte et information urgente.

Ecole, périscolaire, restauration scolaire prennent en compte les consignes covid qui évoluent

Information aux parents d’élèves de l’école publique Marcel Balny

Ecole, périscolaire, restauration scolaire, transports scolaires respectent l’évolution des protocoles sanitaires que le préfet de région peut durcir (ou assouplir !) selon l’évolution de l’épidémie. Certaines communes proches comportent depuis quelques jours l’obligation du port du masque dans l’espace public à proximité des écoles, accueils de loisirs, crèches. Respectons les gestes barrière, y compris devant l’école !

LA LIMITATION DU BRASSAGE DES ÉLÈVES EST EN PLACE

Le protocole sanitaire des écoles stipule que la limitation du  brassage entre groupes d’élèves n’est pas obligatoire, mais nous recommande d’organiser le déroulement de la journée des élèves pour limiter, dans la mesure du possible, les regroupements et croisements importants entre groupes.

Pourtant, dans ce contexte de progression du virus, les équipes ayant en charge les élèves de l’école de Thuret sur les temps scolaire et périscolaire, ont réorganisé de manière encore plus cadrée les différents temps de la journée où les regroupements et croisements entre groupes ont lieu (accueil entre 8h20 et 8h30 puis entre 13h20 et 13h30, récréations, cantine, TAP, sortie des élèves).

L’accueil de tous les élèves (sauf ceux de Mme Ressot, qui sera postée au portail du haut à 8h20 et 13h20) se fait dans les classes.

Les récréations se font en deux temps :

  • les élèves du CE1 au CM2 sortent en premier, et se répartissent, sans mélanger les classes, sur 3 zones de la cour (zone foot, zone basket, zone ballon prisonnier, avec un roulement des élèves sur les zones au cours de la semaine afin de leur permettre de varier leurs jeux de récréation)
  • les élèves de CP et maternelle sortent après la rentrée en classe des plus grands.

À la cantine, les élèves restent  toujours par groupes-classe, sur deux services (d’abord les maternelles et CP, puis les élèves du CE1 au CM2).

L’organisation des TAP a été revue : les élèves ne peuvent plus librement participer à l’atelier de leur choix pour la période en cours, mais restent aussi par groupe classe.

CONCERNANT LES SYMPTÔMES à prendre en considération pour une suspicion de COVID, et donc qui nécessiteraient que votre enfant ne vienne pas à l’école :

  • infection respiratoire aiguë avec fièvre (38 ou +) ou sensation de fièvre
  • fatigue inexpliquée
  • douleurs musculaires
  • maux de tête inhabituels
  • diminution ou perte du goût ou de l’odorat
  • diarrhée

Si votre enfant à l’un ou plusieurs de ces symptômes, (il est parfois difficile de trier entre affections saisonnières et suspicion de covid ! Un avis médical devient vite indispensable) merci de le garder à la maison, et de nous  signaler son absence par mail 0630968K@ac-clermont.fr . Il ne pourra revenir à l’école que lorsque l’école sera informée (toujours par mail) de l’avis médical favorable à son retour en classe. Si votre médecin ne vous le fournit pas par écrit, merci de nous signaler simplement la pathologie qu’il a diagnostiquée.

Il est indispensable de se communiquer les informations simplement, sereinement, en continu et en toute franchise. Bref de dire les faits aux personnes responsables et de se faire réciproquement confiance.

Les personnes (élèves, enseignants, animatrices, agents techniques…) cas contact (c’est à dire qui ont été de manière prolongée et non protégée en contact avec une personne positive ou suspectée sérieusement d’être positive), après avis médical, restent à la maison en attendant les résultats de leur propre test ou du retour négatif du test de la personne. Cela permet de préserver au mieux la continuité de toutes les activités.

MERCI DE VOTRE COMPRÉHENSION

Les équipes enseignantes, périscolaires et municipales