Grève éducation nationale du jeudi 4 avril – Service minimum durant le temps scolaire

Deux classes n’auront pas d’enseignant le jeudi 4 avril. Le taux de 25% de gréviste étant atteint, la commune doit organiser un service minimum d’accueil. Les élèves concernés auront le courrier ci-dessous dans leur cahier de liaison mercredi 3 avril.

Les services périscolaires et de restauration fonctionneront normalement.

Végétalisation du cimetière en cours

Le cimetière du haut a été ensemencé le 4 mars 2019 avec des espèces herbacées adaptées en utilisant la technique de l’hydromulching qui permet aux graines puis aux plantules de trouver un substrat protecteur, favorable à leur installation. Ces espèces rases ne nécessitent que très peu de tonte.

L’hydromulching est une projection sur sol ingrat et travaillé d’un mélange d’eau, de fibres de bois, de cellulose recyclée, de colle cellulosique, de colorant (vert qui disparaît en quelques jours), de fertilisant, de stimulateur de croissance et de semences adaptées.

Les résultats de cet hydromulching permettront d’adapter technique et espèces végétales aux allées du cimetière du bas, plus sensibles pour certaines au ravinement. Ce sera fait à l’automne 2019, si la réussite du cimetière du haut est bien au rendez-vous.

Depuis le 1er janvier 2016, quel que soit l’espace public, les agents techniques n’utilisent plus aucun produit désherbant (glyphosate, désherbant total, systémique, rémanent…), anticipant l’interdiction d’utilisation pour les collectivités du 1er janvier 2017 (loi Labbé).

Depuis le 1er janvier 2019, l’interdiction s’étend aux particuliers qui ne peuvent plus utiliser ni détenir de produits phytosanitaires sauf ceux de biocontrôle, à faibles risques ou autorisés en agriculture biologique. Les sanctions sont lourdes, vente, utilisation, détention (jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et 150 000 € d’amende).

Les concessions vous appartenant, elles relèvent de cette stricte interdiction.

Si vous démoussez votre pierre tombale avec un produit phytosanitaire autorisé (produits de biocontrôle, produits utilisés en agriculture biologique ou produits à faible risque inscrits), faites-le avec précaution pour ne pas impacter le couvert végétal des allées.

Il est interdit de désherber l’allée devant sa concession par quelque moyen que ce soit y compris manuel ou mécanique.

L’entretien des espaces entre concession est à la charge des concessionnaires.

Des fleurs vivaces ont été semées par les agents techniques sur les concessions en cours de reprise, ainsi que les concessions anciennes manifestement délaissées. Les agents ont en charge la destruction des herbes indésirables sur ces concessions ainsi bien sûr que dans les allées.

Un arbre à feuilles caduques, un chitalpa tashkentensis (Chitalpa de Tachkent), planté en mars, viendra ombrager le jardin du souvenir dans le cimetière du bas. C’est un arbre résistant à la sécheresse, qui pourra faire 7 à 8 mètres de haut, qui fleurit en juin/juillet avec une petite remontée en septembre. Très nectarifère, il attire abeilles et papillons. Sa végétation démarre tardivement, début mai. Son ombre est appréciée.

Il est demandé aux pompes funèbres venant travailler sur les concessions de prendre toutes les précautions nécessaires pour conserver le couvert végétal des allées en bon état (tapis adapté, planches de coffrage…). Toute dégradation entraînera réparation à la charge de l’entreprise concernée.

C’est par l’effort de chacun d’entre nous que nous donnerons à notre cimetière un aspect agréable et serein, digne de ce lieu de souvenirs et de recueillement.

Techniciens et élus vous en remercie.

Balade des dix mots – samedi 23 mars à Thuret et à Chassenet

Que faire samedi 23 mars ? Une balade ludique et sympathique, en famille.

Venez cheminer dans Thuret, pour retrouver les dix mots cachés dans la ville. A l’occasion de la Semaine de la Langue Française, nous vous proposons une chasse aux 10 mots retenus cette année.

Deux parcours au choix : l’un sur Thuret, l’autre sur Chassenet. Retirez votre carte (à la Bibliothèque de Thuret ou Place de l’Ecole à Chassenet), le départ est libre (entre 10h et 16h). A l’aide de votre carte, retrouver les mots apposés chez les habitants… puis déposez votre carte complétée dans l’urne prévue à cet effet. Un tirage au sort vers 17h/17h30 récompensera les promeneurs courageux et persévérants.

Soleil et douceur devraient rendre cette Balade des Dix Mots plaisante et amusante. En début et fin de parcours, de nombreuses activités vous attendent : rébus, illustrations, jeux de mots, tracés…. pour petits et grands.

Organisée par l’équipe des bénévoles de la Bibliothèque de Thuret

Elections européennes 2019

Les prochaines élections auront lieu en France, le dimanche 26 mai. Les citoyens de toute l’Europe élisent leurs représentants au Parlement européen. Pour voter, inscrivez-vous sur les listes électorales jusqu’au 31 mars.

Pour voter à ces élections, les électeurs peuvent déposer leurs demandes d’inscription sur les listes électorales jusqu’au 31 mars 2019. Chaque électeur devra alors :

  • être âgé de 18 ans, au plus tard le 25 mai 2019 ;
  • être de nationalité française ou ressortissant d’un autre État membre de l’Union européenne ;
  • jouir de son droit de vote en France ou dans son pays d’origine, pour les ressortissants d’un autre État membre de l’Union européenne ;
  • apporter la preuve de son attache avec la commune d’inscription.

Depuis le 1er janvier 2019, vous pouvez

Cette évolution est associée à la mise en place d’un répertoire électoral unique (REU) et permanent dont la tenue est confiée à l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).

Pour en savoir plus :

https://www.vie-publique.fr/actualite/faq-citoyens/elections-europeennes-2019/

https://www.touteleurope.eu/actualite/elections-europeennes-2019-mode-d-emploi.html

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2019/3/13/INTA1906412D/jo/texte

Mouvement de grève nationale mardi 19 mars

A l’appel de plusieurs syndicats, cette grève exprime leur opposition à la loi portant réforme de la fonction publique qui favorise la privatisation de plus en plus de missions de service public, qui dévalorise et fragilise le travail des agents de la fonction publique, hospitalière, d’état comme des collectivités territoriales.

Lors de la dernière réunion de concertation état, employeurs, syndicats, le 15 mars dernier, après 14h de débats, les syndicats à l’unanimité ont voté contre le texte, les employeurs que sont les collectivités territoriales se sont abstenus, les employeurs que sont l’état et la fonction publique hospitalière ont voté pour. Moins de vingt amendements déposés par les partenaires, syndicats et collectivités locales (sur 250 déposés) ont été acceptés par le gouvernement.

« La nécessaire transformation de l’action publique ne peut être menée à bien sans redonner sens et confiance aux 5,5 millions d’agents qui font tous les jours vivre le service public », explique le gouvernement dans l’exposé des motifs du projet de loi de transformation de la Fonction publique. « Cette transformation doit également être l’occasion de conforter et responsabiliser les managers publics en développant les leviers qui leur permettront d’être de vrais chefs d’équipe : en recrutant les compétences nécessaires au bon fonctionnement de leur service, en promouvant l’engagement professionnel de leurs équipes, en prenant des décisions au plus proche du terrain, sans remontée systématique au niveau national. Enfin, la recherche de nouvelles souplesses… dans les organisations de travail apparaît indispensable pour améliorer la qualité du service public et garantir sa présence au plus près des territoires ».

Pour libérer les « managers » et « favoriser adaptation et réactivité de la fonction publique », le projet de loi, notamment, :

  • supprime les commissions administratives paritaires (CAP), les comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), les comités techniques (CT) pour les remplacer par une nouvelle instance unique, le « comité social d’administration » (CSA), dont composition et rôle restent à déterminer dans une volonté « d’intégration des politiques de ressources humaines ». Plus d’avis préalable paritaire (salariés – employeurs); ce sont les managers seuls qui décideront sur les questions de mobilité, d’avancement, de promotion de tous leurs salariés.
  • Plus de possibilité pour le salarié, fonctionnaire ou contractuel, de demander l’intervention d’un élu du personnel, d’un syndicat… Son seul recours sera obligatoirement un recours administratif préalable, individuel. Chaque agent se défendra seul devant la juridiction en charge de la question.
  • Instaure (articles 5, 6 et 7) le « recours aux contrats hors fonction publique » pour tous les « managers », y compris des collectivités territoriales.
  • Instaure les « CDD de projet ».
  • Instaure les « contrats sur emploi permanent » occupés jusqu’alors par des fonctionnaires, notamment pour les temps non complets ou pour tous les postes, par dérogation.
    « Cette mesure répond aux attentes des employeurs publics en renforçant les leviers managériaux à leur disposition pour faire face à l’évolution des métiers de la fonction publique », explique la loi.

Un point numérique en mairie de Thuret pour faciliter vos démarches en cas de difficulté

Le point numérique en mairie de Thuret

Disponible pour tous aux heures de permanence du secrétariat et sur rendez-vous au 04 73 97 91 58.

L’ensemble des démarches auparavant effectuées en préfecture ou sous-préfecture doivent désormais être réalisées sur internet, par le biais de téléprocédures. Ces démarches sont accessibles depuis un ordinateur connecté à internet.

Si vous n’êtes pas équipé, non connecté à internet ou peu habitué à l’usage d’un ordinateur, la mairie de Thuret met à votre disposition un point d’accueil numérique équipé d’un ordinateur relié à une imprimante et un scanner. Sur RV, un élu ou la secrétaire de mairie peut vous guider en toute confidentialité dans la réalisation de vos démarches à accomplir.

Et aussi en préfecture et sous-préfecture

Un point numérique équipé de matériel informatique est ouvert en préfecture et dans toutes les sous-préfectures du département et permet aux usagers qui ne disposent pas d’internet ou qui ont des difficultés à l’utiliser de réaliser leurs démarches.

Afin de faciliter le traitement des dossiers, les usagers équipés et familiarisés avec les démarches par voie dématérialisées sont invités, dans la mesure du possible, à procéder depuis un équipement personnel.

Un volontaire en service civique est présent pour aider les usagers dans l’utilisation des points numériques.

Horaires et coordonnées

Point numérique en préfecture du Puy-de-Dôme
1 Rue d’Assas – 63000 CLERMONT-FERRAND
lundi au vendredi de 8h15 à 12h30

Point numérique en sous-préfecture de Riom
9 rue Gilbert Romme – 63200 RIOM
du lundi au vendredi de 8h30 à 12h15

Réalisez vos démarches en ligne

L’usager n’a plus, dans la plupart des cas, à se déplacer et peut faire toutes ses démarches « en ligne ».

Des modalités de délivrance des titres d’identité et de voyage (carte nationale d’identité et passeport) et des titres délivrés aux usagers de la route (permis de conduire et certificat d’immatriculation – ex carte grise) sont déjà effectives pour certaines démarches, comme la pré-demande d’un passeport, le duplicata du permis de conduire, le solde des points, le suivi de la fabrication du titre.…

Facteur de gain de temps, les démarches en ligne permettent, en outre, de raccourcir sensiblement les délais de délivrance des titres.

Un seul compte pour toutes les démarches

Pour accéder à ces télé-procédures, l’usager créé son compte personnel à partir du site de l’ANTS et dispose d’identifiants personnels afin de garantir la sécurité de ses démarches.

Semis par hydromulching dans les allées du cimetière du haut

Lundi 4 mars, l’entreprise ECHO-VERT AUVERGNE végétalisera l’intégralité des allées du cimetière du haut par projection d’un hydromulch après travail du sol. Cela permettra de maintenir les graines à la surface du sol sans risque de ruissellement superficiel ou balayage par le vent, limitera la pousse d’adventices, herbes indésirables dans les allées, et limitera les entretiens. Le choix du mélange d’espèces vise peu de tontes, une pousse couvrante et régulière, agréable et rase, et une bonne résistance à la sécheresse…

C’est un test que l’entreprise veut utiliser comme démonstration / formation auprès d’autres collectivités et institutions qui sont invitées. Nous jouerons donc les ambassadeurs.

Pour nous aussi c’est un test. S’il est réussi, nous procéderons de même sur le cimetière du bas.

Le règlement du cimetière rappellera l’interdiction de tout traitement chimique et surtout pas dans les allées ensemencées comme c’est encore parfois le cas.

Les entreprises de Pompes Funèbres devront respecter les allées, notamment en utilisant un plateau pour manœuvrer devant chaque concession.