Parents d’élèves : création d’une association, l’APE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Charte de l’Association des Petits Écureuils de Thuret

 

Préambule

La présente charte a pour objet de préciser et compléter les statuts de l’Association des Petits Écureuils de Thuret. Elle présente l’association, son fonctionnement et précise, entre autres, le statut de membre. L’adhésion à la présente charte fait office d’adhésion à l’ l’Association des Petits Écureuils de Thuret.

 

Présentation

L’Association des Petits Écureuils de Thuret est indépendante de toute entité scolaire ou administrative. Elle entretient néanmoins des rapports privilégiés avec l’école Marcel Balny, avec les Représentants de Parents d’élèves de cette même école, avec la Mairie et le Centre de Loisirs de Thuret.

 

Le statut de membre actif

Le statut de membre actif est accordé à toute personne ayant au moins un enfant scolarisé à l’Ecole Marcel Balny de Thuret, à condition qu’elle adhère à la présente Charte. L’adhésion est à renouveler chaque année.

Le statut de membre actif permet d’être tenu au courant des différentes réunions et activités proposées par l’association, de s’investir pour faire vivre l’école et de voter aux Assemblées Générales (Une AG ordinaire chaque année pour renouveler le Bureau).

Etre membre actif, c’est aussi accepter d’être sollicité pour participer aux manifestations proposées par l’association. La participation à toute manifestation est faite gratuitement, sans avantage de quelle que nature que ce soit (articles ou prestations accordés quand bien même la personne tiendrait le stand…).

Chaque personne doit veiller à sa sécurité personnelle, à celle d’autrui, à celle des élèves de l’école, et s’abstenir de toute imprudence et de tout désordre qui pourrait nuire à la sécurité de chacun.

 

Sollicitation des membres

Lorsqu’une manifestation est programmée, l’association se permet de solliciter des membres actifs pour l’organisation et la gestion de ladite manifestation. Le Bureau définit le nombre de membres indispensables au bon déroulement de l’événement. Un roulement pourra être mis en place pour que les parents bénévoles ne soient pas toujours les mêmes. Plus l’association comptera de membres, moins ceux-ci seront sollicités souvent.

L’Association des Petits Ecureuils de Thuret œuvre pour toutes les classes de l’école Marcel Balny. Les parents bénévoles, œuvrant pour l’association, œuvrent pour toutes les classes de l’école, et non uniquement pour la classe de son ou ses enfants.

 

Rayonnement de l’Association des Petits Ecureuils de Thuret

Les événements organisés par l’Association des Petits Écureuils de Thuret doivent, dans la mesure du possible, pouvoir attirer un public plus large qu’uniquement les parents de l’école Marcel Balny. Ils devront être suffisamment diversifiés pour toucher des publics différents.

 

Règle de distribution des bénéfices.

Les bénéfices obtenus au cours des événements et manifestations organisés sont entièrement destinés à l’école Marcel Balny de Thuret.

L’argent consacré à l’école sera divisé à parts égales dans chaque classe.

Des projets exceptionnels peuvent être susceptibles d’être subventionnés de façon exceptionnelle. Cette subvention peut être versée sous forme de virement sur la coopérative de la classe concernée. L’association peut également décider de payer directement une partie du projet ou une facture le concernant (transport, entrée…). Le bureau se réserve le droit d’octroyer une subvention exceptionnelle.

L’association se réserve un budget de fonctionnement.

 

Le Bureau : ses missions

  • il propose à l’Assemblée Générale les lignes directrices concernant les projets proposés.
  • il prend toutes les décisions urgentes pour le bon fonctionnement de l’association.
  • il élabore un planning des membres actifs pour la bonne marche des activités en cours ou à réaliser.

 

Le Président : Il est le représentant de l’association mandaté par l’AG auprès des tiers, peut agir en justice ou défendre les intérêts de l’association. Et de ce fait, il a le pouvoir de signer tout acte notarié ou document officiel concernant l’association. Il doit veiller à l’application des décisions prises en AG, ainsi qu’à la bonne marche de l’association. Il est responsable de la structure et des personnes présentes dans la structure lors des différentes réunions et manifestations. Il est le seul responsable devant un tribunal. Il lui appartient aussi d’annuler une manifestation si la sécurité de tous n’est plus assurée. Il se conformera aux arrêtés municipaux et préfectoraux.

 

Le Vice-Président : Il assiste tous les membres du bureau dans leurs missions. Il remplace le président en cas d’empêchement.

 

Le trésorier : Il est responsable des finances et des comptes, il est gestionnaire des fonds de l’association. Il est garant de la gestion comptable de l’association et établit le rapport financier annuel soumis à l’AG. Une fois les décisions prises par le bureau, il conduit le budget, effectue les opérations de dépenses, et assure les relations entre l’association et la banque. Il présente périodiquement au bureau la situation financière de l’association afin de faire le point et cas échéant de prendre des décisions pour maintenir l’équilibre et/ou minimiser le dysfonctionnement du budget de l’association.

 

Le secrétaire : il doit connaître et faire respecter les statuts. Il doit tenir à jour un Registre de l’Association, planifier, organiser et informer les membres de l’association de la tenue de réunions. Il tient le fichier des adhérents à jour, archive et classe tous les documents utiles à la vie de l’association. Il établit lors de l‘assemblée générale, la liste des membres ayant le droit de vote, faire signer la feuille d’émargement des présents, prendre note des procurations. Pour chaque décision votée, le secrétaire vérifie si la majorité est acquise. Il note également l’horaire de commencement et de fin, et élabore avec le bureau le compte-rendu.

 

Relations avec les organisations partenaires

Lors d’une Assemblée Générale, les organisations suivantes sont invitées sans voix consultatives :

  • L’école Marcel Balny.
  • La mairie de Thuret.
  • La mairie de Sardon.
  • L’accueil de loisirs de Thuret.
  • Toute autre personne susceptible d’être intéressée par l’Assemblée Générale.

 

Fait à Thuret, le 4 novembre 2017.

 


Télécharger

 

La mairie de Thuret recrute un agent de maîtrise polyvalent

Département                                                                                          République française

du PUY-DE-DÔME                                                                                                                                                                                                                                                                                                 COMMUNE DE THURET

Arrondissement                                                                                       tél : 04-73-97-91-58

de RIOM                                                                                         mairiedethuret@wanadoo.fr

Canton

d’AIGUEPERSE

 

OFFRE D’EMPLOI

 

Pour remplacer notre agent de maîtrise muté à Clermont Auvergne Métropole et qui prend la responsabilité d’une équipe d’une quinzaine de personnes, la mairie de Thuret recrute un agent de maîtrise polyvalent pour un début d’emploi début janvier 2018 si possible.

 

Candidature à adresser à Mairie de Thuret :

– par courrier  au 1, place de l’église 63260 THURET

– par mail à : mairiedethuret@wanadoo.fr

 

Profil/fiche de poste – agent de maîtrise polyvalent

  • Missions et activités techniques
    • Entretien et mise en valeur des espaces verts, des espaces naturels, des ruelles et rues, des places, du cimetière, du petit patrimoine… en zéro phyto
    • Fleurissement, embellissement dans la dynamique des villes et villages fleuris
    • Entretien général de la commune
    • Entretien de la voirie communale
    • Conduite, suivi et entretien des matériels et engins
    • Réalisation de petits travaux, maintenance de premier niveau des bâtiments et suivi (réparations, améliorations, flux, chauffage…)
    • Gestion des réservations des salles municipales et du matériel loué
    • Relations aux usagers
    • Relations aux élus
    • Organisation et gestion de l’activité de l’équipe technique
    • Application des règles de sécurité et de santé au travail
    • Application des règles de sécurité des usagers
  • Conditions d’exercice
    • Travail en petite équipe, et parfois seul
    • Activités soumises à saisonnalité, avec des pics d’activité liés aux conditions climatiques ou aux évènements locaux, prenant en compte les urgences
    • Utilisation de matériels roulants, d’engins techniques
    • Port de vêtements professionnels adaptés
    • Déplacements permanents sur les sites d’intervention dans l’espace communal
    • Disponibilité
    • Horaires éventuellement décalés avec amplitude variable en fonction de conditions particulières (météo, obligations de service, sécurité des biens et des personnes…)
  • Supérieur hiérarchique d’une petite équipe technique de 2 à 3 personnes
    • Assurer l’organisation, la planification, le suivi et le contrôle des tâches confiées aux agents de l’équipe
    • Contrôler les règles de sécurité au travail, le port de la tenue du travail et des EPI
    • Réaliser les évaluations professionnelles des agents de l’équipe
    • Participer à la mise en place du plan de formation
  • Autonomie et responsabilités, compétences recherchées
    • Connaissance des instances, circuits et processus de décision
    • Capacité d’écoute, d’observation, d’attention, d’initiative (propreté, sécurité, embellissement…)
    • Capacité d’organisation, de planification, de mise en œuvre, de suivi des tâches récurrentes comme des interventions à caractère urgent
      • Maîtrise de quelques méthodes et outils du management par projets et objectifs
      • Maîtrise d’outils de pilotage opérationnel des activités et de la maintenance des bâtiments et des engins (cartes, plannings, fiches et carnets de suivi…)
    • Connaissance des principales règlementations hygiène – sécurité et de la coordination SPS
    • Autonomie importante et rigueur dans l’exercice quotidien de son travail
    • Capacité à communiquer avec simplicité, régularité, constance
    • Capacité à rendre compte
    • Motivation, dynamisme
    • Sens des responsabilités et du service public
    • Respect des obligations de discrétion et de confidentialité
    • Participation aux formations
    • Maîtrise correcte du français et des logiciels de bureautique de base (traitement de texte, tableur, messagerie)
  • Relations fonctionnelles
    • Rattachement hiérarchique et fonctionnel au maire et aux adjoints en charge de domaines particuliers qui définissent, orientent et contrôlent les activités
    • Et le cas échéant, pour les actions urgentes qui concernent notamment la sécurité des biens et des personnes, les partenariats avec les institutions ou les prestataires, la communication institutionnelle, les tâches régaliennes (état civil, élections, urbanisme…), … au responsable du secrétariat de mairie
    • Rattachement fonctionnel, pour la partie administrative et financière, la gestion de carrière, les services aux agents (CNAS, MNT…)… au secrétariat de mairie
    • Contacts fréquents et réguliers avec les élus
    • Relations avec l’ensemble des agents de la commune et de l’intercommunalité (notamment ALSH) et le secrétariat de mairie
    • Contacts directs et permanents avec la population (administrés, associations…)
    • Relations avec d’autres administrations (Conseil Départemental, communes et communauté de communes, services de l’état (DREAL, DDPP…, syndicats intercommunaux…) et avec des prestataires externes (fournisseurs, artisans, entreprises, concessionnaires de réseaux…)
  • Moyens techniques
    • Véhicules divers
    • Tracteur, remorque, outils
    • Matériels et engins de coupe, de fauchage, de broyage, de terrassement et outillages divers…
    • La commune étant en zéro phyto depuis 2016, pas d’utilisation de désherbants, de produits phytosanitaires ou phytopharmaceutiques mais recherche créative de techniques, process, outils, rythmes, plantes… adaptés aux différents lieux
  • Cadre statutaire
    • Agent de maîtrise territorial catégorie C, filière technique
  • Permis B ; permis poids lourd ou CACES conduite de tracteur agricole obligatoire dans le poste, autres CACES selon les besoins du service
  • PSC1 obligatoire dans le poste
  • Pompier serait un réel plus…

Emploi statutaire : recrutement en qualité de stagiaire ou par mutation

Date limite de candidature vendredi 15 décembre 2017

Date d’embauche envisagée 1er janvier 2018

 

FORMATION DE SECRÉTAIRES DE MAIRIE

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU PUY-DE-DÔME

ANNONCE FORMATION DE SECRÉTAIRES DE MAIRIE

Le Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Puy-de-Dôme (CDGFPT63), en partenariat avec POLE EMPLOI et le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT), organise une formation en secrétariat de Mairie destinée à une quinzaine de demandeurs d’emploi qui débutera en janvier-février 2018.

Cette formation, financée par le Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Puy-de-Dôme abordera l’ensemble des compétences d’un secrétariat de mairie et, notamment, l’état-civil, l’urbanisme, la comptabilité, le statut de la Fonction publique territoriale, la carrière, l’élaboration des paies, le budget.

Dans le cadre de cette formation, des cours théoriques (28 jours) seront dispensés en alternance avec la réalisation de stages pratiques en collectivités territoriales (3 semaines).

A l’issue de cette formation, les stagiaires intégreront le vivier du Service Remplacement du Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Puy-de-Dôme en vue d’être mis à disposition des collectivités territoriales et des établissements publics se situant sur l’ensemble du département du Puy-de-Dôme, pour des missions de remplacement qui varieront selon les besoins des collectivités.

PROFIL RECHERCHE EN VUE D’INTÉGRER LA FORMATION

  • Niveau d’études souhaité : niveau bac + 2 en lien avec les missions du poste de secrétaire de mairie.
  • Qualités rédactionnelles, facultés d’adaptation,
  • Maîtrise des logiciels informatiques les plus courants (Word, Excel, messagerie électronique et internet).
  • Permis B et véhicule souhaités
  • Intérêt pour la Fonction Publique Territoriale et le service public
  • Etre demandeur d’emploi,

MISSIONS DU POSTE SUSCEPTIBLE D’ÊTRE PROPOSÉ AU TERME DE LA FORMATION

La secrétaire de mairie polyvalente est chargée de mettre en œuvre les politiques déclinées par l’équipe municipale. Elle a notamment en charge :

  • d’assister et conseiller les élus (délibérations, préparation du conseil municipal),
  • d’élaborer les documents administratifs et budgétaires (budget, factures, marchés publics…),
  • de gérer les affaires générales et l’accueil de la population (actes administratifs, état civil, élection, urbanisme, gestion du personnel, paies.).
  • de gérer les équipements municipaux (locaux, matériels).

MODALITÉS D’ACCÈS A LA FORMATION

  • Réception de l’ensemble des candidatures par le Centre de gestion,
  • Tests MRS organisés par POLE EMPLOI,
  • Entretiens avec le Centre de gestion afin d’évaluer les candidats sur leurs motivations à intégrer le Service Remplacement et à travailler dans la Fonction publique territoriale.

Si vous êtes intéressé(e) par cette formation, veuillez adresser votre candidature (curriculum vitae et lettre de motivation) à l’adresse suivante jusqu’au 27/11/2017 dernier délai :

Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du PUY DE DOME

A l’attention de M le Président

7 rue Condorcet-CS 70007- 63063 CLERMONT-FERRAND Cedex 1

PROGRAMME D’ACTION RÉGIONALE CONTRE LA POLLUTION PAR LES NITRATES D’ORIGINE AGRICOLE

Liberté • Égalité • Fraternité

République Française

Télécharger le communiqué de presse du préfet : CPNitratesDREAL2017

 

PRÉFET DE LA RÉGION AUVERGNE- RHÔNE-ALPES

COMMUNIQUE DE PRESSE

Lyon le 30 octobre 2017

PROGRAMME D’ACTION RÉGIONALE CONTRE LA POLLUTION PAR LES NITRATES D’ORIGINE AGRICOLE

Lancement d’une consultation préalable

La directive n°91/676/CEE du 12 décembre 1991, dite directive « nitrates », vise la réduction et la prévention de la pollution des eaux, provoquée ou induite par les nitrates d’origine agricole. Elle demande aux états membres :

  • de définir des zones vulnérables à la pollution des nitrates d’origine agricole
  • de mettre en place des programmes d’actions pour lutter contre cette pollution.

La France a procédé début 2017 à la révision des zones vulnérables sur les bassins Loire-Bretagne et Rhône- Méditerranée, qui concernent la région Auvergne-Rhône-Alpes, et a défini un programme d’actions national (PAN). Ce programme d’actions, révisé en octobre 2016, doit être complété par un programme d’actions régional (PAR) dont l’élaboration et la révision doivent faire l’objet d’une concertation préalable en application des articles L. 121-15-1 et suivants du code de l’environnement.

Les programmes d’actions régionaux en vigueur sur les ex régions Auvergne et Rhône-Alpes, doivent être révisés et mis à l’échelle de la nouvelle région. Dans ce cadre est lancée une grande concertation préalable ouverte à tous jusqu’au 30 novembre 2017 et accessible sur les sites internet suivants :

Ces sites internet comportent des informations complètes relatives aux attendus du travail de révision des programmes d’actions ainsi que la possibilité de contribuer par un formulaire en ligne.

En cas d’impossibilité d’accès à internet, une partie du dossier de consultation peut être obtenue, sur demande écrite adressée à la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes (Service Eau Hydroélectricité Nature, Pôle Politique de l’Eau ; 7 rue Leo Lagrange 63033 Clermont -Ferrand cedex 1 ) en joignant une enveloppe A4 affranchie à 1,70€ à l’adresse du demandeur.

Le dossier papier est consultable sur le site de la DREAL à Clermont-Ferrand et de la DRAAF de Lyon.

Cette concertation est conduite sous le contrôle d’un garant désigné par la commission nationale du débat public.

Deux réunions publiques, (entrée libre dans la limite des places disponibles) sont prévues :

  • jeudi 16 novembre au lycée agricole de la Côte Saint André (38) à partir de 18h30,
  • mercredi 22 novembre au siège de la DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes (Lempdes – 63), salle Aydat à partir de 18h30.

Contact presse DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes : Paulette POILANE Chargée de communication

gaulette.poilane@agriculture.gouv.fr – tél : 04 78 63 3413/07 64 59 86 81

Cabinet du préfet – Service de la communication interministérielle

Agnès BAIYO – 04 72 61 66 91

Préfecture du Rhône – 69419 Lyon cedex 03 Standard : 04.72.61 60 60 – Télécopie : 04.78.60.49.38 –http://www.rhone.gouv.fr

Préfecture Auvergne-Rhône-Alpes

BIBLIOTHÈQUE : réunion du comité de pilotage mardi 21 novembre 18h

Le comité de pilotage de la bibliothèque, ouvert à tous, se réunira

Ce mardi 21 novembre à 18h00

En bibliothèque (mairie)

 

Ordre du jour

  • Le point sur le fonctionnement envisagé : ouvertures libres aux horaires de secrétariat ; ouvertures ciblées (prêts / échanges, activités diverses régulières ou non, événements…) ; liens avec la communauté de communes…
  • Les équipements : derniers choix chiffrés et propositions qui seront soumises au conseil municipal, dont la place du point d’accès numérique
  • Décisions de fonctionnement à court terme et premiers éléments de communication
  • Divers

Pierre LYAN

Langage et petite enfance: comment prévenir les inégalités ? Une journée et une conférence jeudi 30 à 18h30 : Apprendre à parler et à écouter pour apprendre à lire

Culture & petite enfance

Langage et petite enfance: comment prévenir les inégalités ?

Une journée professionnelle Culture et petite enfance est organisée le mardi 28 novembre 2017 sur le thème langage et petite enfance : comment réduire les inégalités ? Tout au long de cette journée des chercheurs présenteront différents dispositifs innovants aux différents acteurs des métiers liés à la petite enfance.

Gratuit

http://www.puy-de-dome.fr/culture-sport/actions-culturelles/culture-petite-enfance.html

Publics

Vous êtes éducateur-trice, bibliothécaire, animateur-trice de centre de loisirs, assistant-e maternelle, médecin, psychologue, professeur des écoles, étudiant-e ou en activité ?
Vous souhaitez ré-interroger vos pratiques ?
Cette journée professionnelle est faite pour vous !

Programme

 

Horaire et lieu

Mardi 28 novembre 2017 de 9h00 à 16h30
Chapelle des Cordeliers – Clermont-Ferrand

Contenu

Comment prévenir les inégalités, des passerelles sont à construire entre les 0/3 ans et les 3/6 ans.

  • Le développement langagier des enfants est un sujet qui vous intéresse ?
  • Faut-il privilégier l’intervention précoce ?
  • Quels sont les outils qui peuvent favoriser la compréhension du langage oral et écrit ?
  • Les structures d’accueil petite enfance puis l’école peuvent-elles réduire les inégalités sociales ?

 

Inscription

Journée gratuite sur inscription obligatoire
Formulaire d’inscription en ligneOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre
Possibilité d’obtenir une attestation de stage sur demande lors de l’inscription.

 

Les intervenants

  • Sophie Kern – Chercheuse au CNRS
    Directrice du Laboratoire Dynamique du Langage Université Lyon 2
  • Sylvie Cèbe – Maître de conférences en Sciences de l’Éducation
    Université Clermont Auvergne – membre du laboratoire ACTé
  • Nathalie Bagilet – professeure des écoles
    Très Petite Section & Petite Section École Diderot – Clermont-Ferrand

Enseigner la langue française : intervention de Sophie Kern

Bonus conférence

  1. csm_cd63-bibliobus_5116489d7e

    Conférences | Dernières nouvelles de demain

    Apprendre à parler et à écouter pour apprendre à lire

    CLERMONT-FERRAND

    jeudi 30 novembre 2017

    NorbertMaïonchi-Pino, maître de Conférences en psychologie cognitive
    LAPSCO*, CNRS – Université Clermont-Auvergne
    Entrée gratuite
    Dans le cadre du colloque départemental « Langage et petite enfance »

    Parents, éducateurs, enseignants, chercheurs, citoyens… Tous évoquent avec acuité ces fameux « apprentissages fondamentaux » autour desquels on s’écharpe parfois, même si on se retrouve sur leur valeur. Au-delà des débats, des modes et des polémiques, apprendre à parler et à écouter constitue les préalables incontournables à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Sans jamais perdre de vue qu’il s’agit surtout d’apprendre à penser, un acte tellement essentiel de l’intelligence humaine qu’il imprègnera toute une vie ! La meilleure raison pour favoriser la réussite de l’enfant.

    Le langage écrit est un système de symboles complexes récent, à l’échelle de l’Homme. Dans une civilisation où les symboles peuvent varier d’une langue à l’autre (alphabets, pictogrammes, etc.), la lecture nécessite d’être explicitement enseignée, notamment à l’école, contrairement au langage oral qui émerge et se structure implicitement au travers des interactions langagières entre les individus.

    Alors, comment apprend-on à lire ? Toutes les études s’accordent sur un apprentissage qui va s’organiser autour d’une association entre symboles écrits et symboles oraux. Ainsi, dans les langues alphabétiques comme le français, apprendre à lire va nécessiter une maîtrise progressive des associations entre les lettres et les sons correspondants. Être exposé au langage oral précocement et durablement au travers d’échanges riches, variés et tournés vers l’enfant est une condition essentielle à l’apprentissage de la lecture. Lire des histoires, partager des jeux sur le langage, utiliser des intonations, des phrases et des mots adaptés à

    l’enfant sont autant de situations et d’éléments qui vont contribuer à une acquisition efficace du langage oral sur lequel s’appuiera le langage écrit.

    Cette présentation s’attachera à montrer l’importance du langage oral dès la naissance au travers des étapes et contraintes du développement cognitif et neurobiologique « imposées » à cet apprentissage socio-cognitif fondamental qu’est l’apprentissage de la lecture.

    Maître de Conférences en psychologie cognitive au LAPSCO (CNRS/Université Clermont-Auvergne), Norbert Maïonchi-Pino mène des recherches sur l’apprentissage de la lecture. Il travaille auprès d’enfants normolecteurs et dyslexiques dont il cherche à caractériser l’origine et la nature des troubles. Il poursuit une collaboration visant à développer des outils informatisés d’apprentissage de la lecture avec les équipes des Pr Annie Magnan et Jean Ecalle (Université Lyon 2) et du Pr Ryuta Kawashima (Université du Tohoku au Japon).

    * LAPSCO : LAboratoire de Psychologie Sociale et COgnitive

 

Documentations

  • La lutte contre les inégalités commence dans les crèches
    Rapport TerraNova 13/01/2014Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre
  • Investissons dans la petite enfance
    L’égalité des chances se joue avant la maternelle – Rapport TerraNova 31/05/2017Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre
  • Sylvie Cèbe, Roland Goigoux, « Comprendre et raconterOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre :
    de l’inventaire des compétences aux pratiques d’enseignement »
  • Marie-Automne ThépotLangagez-vous !Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre Acquisition du langage et inégalités sociales.
    Colloque national organisé par le centre communal d’action sociale de la ville de Grenoble les 19 et 20 juin 2013
  • « L’école maternelle », Viviane Bouysse, Philippe Claus, Christine Szymankiewicz.
    Rapport conjoint de l’Inspection générale de l’Éducation nationale et de l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche, rapport n°2011-108, octobre 2011.Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

 

Contact

Direction accompagnement et développement culturel des territoires
Nathalie Ranc chargée de mission Développement des compétences 
04 73 42 29 67

Corinne Defabiani chef de projet Action culturelle et lien social
04 73 42 35 50

Geneviève Gavioli Direction générale de l’Aménagement et du Territoire

 

 

La Région fière de son histoire – Votez pour l’un de ses sites prestigieux

50 sites qui ont fait l’histoire de France – dont le Domaine Royal de Randan

Cliquez ici ou sur l’image pour faire votre choix et voter

Téléchargez ici le dépliant sur les Sites touristiques emblématiques Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Réunion du conseil municipal – lundi 6 novembre 2017 – 20h30

REUNION ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

(Articles L2121-10, 2121-12 du Code Général des Collectivités Territoriales)

—————-

Le Conseil Municipal se réunira à la Mairie, le lundi 6 novembre 2017 à 20 heures 30

 

ORDRE DU JOUR :

  • Approbation du compte-rendu de la séance du 16 octobre 2017
  • Délégations
  • Avancée des dossiers et des commissions :
    • Pôle-Enfance : point sur les postes de contractuels (contrat aidé, heures agent maternel…), demande de subvention pour une sortie scolaire de 2 jours.
    • Plateau école : premières esquisses
    • Assainissement : point sur les travaux de mise aux normes de la station d’épuration de Chassenet, suite à donner au maintien de l’interdiction des droits à construire sur le bourg de Thuret par les services de la Police de l’Eau
    • Aménagement des villages : étude de la traverse et du centre-bourg
    • Aménagement hors bourg : priorisation des travaux d’aménagement des chemins
    • Personnel communal : point sur l’embauche d’un agent de maîtrise aux services techniques
    • Aménagement mairie : bibliothèque, point numérique…
  • Modification statutaire de la CCPL n°1
  • Date à prévoir pour la prochaine CCID
  • Questions diverses