Une rentrée scolaire mi mai est-elle possible à l’école publique Marcel Balny de Thuret ?

Après les annonces gouvernementales et le discours du premier ministre ce mardi, la mairie et ses agents du Pôle Enfance étudient les possibilités d’accueil respectant les consignes et protocoles de sécurité, prenant en compte les personnels présents, les enseignants présents, les espaces, le matériel présent, les équipements de sécurité commandés depuis des semaines mais toujours pas reçus…

Il est bien sûr important que les activités reprennent, que nous apprenions à vivre avec un virus dangereux, qui se répand quoi qu’on fasse, certes plus ou moins vite, et pour lequel nous n’avons encore ni traitement ni vaccin.

Si l’école rouvre, il s’agit en premier d’accueillir les enfants dans les meilleures conditions d’hygiène et de sécurité; mais aussi de mettre les personnels dans des conditions d’exercice les plus sécurisées possible.

Si l’école rouvre, elle n’accueillera qu’une partie des enfants ; les autres restant chez eux. Comment les enseignants réussiront-ils à être en classe avec une partie de leurs élèves et à être présents avec les enfants à la maison comme ils l’ont été par les moyens numériques depuis des semaines ?

Les enseignants, les agents communaux seront-ils tous à leurs postes ? Et si non, comment s’organiser ?

L’école, les locaux du centre de loisirs, de restauration scolaire devront tous être reconfigurés pour remiser le matériel qui ne sera pas utilisé (tables, chaises, ordinateurs, jeux, livres…) et minimiser les risques.

Restauration scolaire (repas chaud comme habituellement ou panier repas fourni par la famille ?), périscolaire du matin (horaires, activités, conditions d’accès, nombre d’enfants maximum, conditions d’hygiène et de nettoyage…), TAP, périscolaire du soir, mercredi après-midi, transport scolaire sont autant de questions ouvertes qui seront étudiées la semaine prochaine par les élus, les agents et les partenaires, en fonction des besoins clairement exprimés par les parents qui seront rapidement destinataires par mail d’une enquête engageante.

Ce jeudi soir, une visioconférence Skype permettra aux membres du conseil d’école de discuter de tous ces points et de réfléchir ensemble à ce qu’il est possible de faire pour à la fois permettre aux parents qui travaillent et qui n’ont pas de mode de garde comme aux parents qui le choisissent de mettre leurs enfants à l’école dans les meilleures conditions de sécurité, et aux enfants présents d’être dans des conditions les plus acceptables possible.

In fine, après étude sérieuse de tout ce qu’il est possible de faire sans prendre de risques ni pour les enfants, ni pour les personnels enseignants et de la collectivité, en observant strictement les consignes sanitaires gouvernementales, de l’ARS et de l’inspection académique, en prenant en compte les dernières mesures gouvernementales, le conseil municipal statuera sur l’ouverture de l’école ou non, et si ouverture de l’école, sur celle du périscolaire et son amplitude.

Décision très engageante le 7 mai pour une ouverture la semaine suivante (au mieux, comme le demande le gouvernement, mardi 12 mai) ou à une date ultérieure (une semaine plus tard, voire en septembre).