Attention aux éventuelles escroqueries aux calendriers

La gendarmerie nous informe des risques liés à la vente de calendriers en cette période de fin d’année.

Bien sûr, lorsqu’on connait pompiers, facteur… on ne se trompe pas ! On sait de qui il s’agit, ce qu’ils font, leur travail, leur engagement. Et on choisit de prendre le calendrier, éventuellement non, en toute connaissance.

Mais quand on ne connait pas. Que faire ???

Attention : aucune association, entreprise, comité d’entreprise… ne peut se prévaloir d’un accord donné par la mairie.

La gendarmerie nous rappelle quelques éléments de bon sens permettant de ne pas se « faire avoir », et, si on sent l’arnaque, de pouvoir donner des éléments précis à la gendarmerie.

  • demander une carte professionnelle ou pièce d’identité,
  • éviter d’ouvrir seul / seule à des inconnus,
  • ne pas faire entrer des démarcheurs dans la maison (même s’il pleut ou s’il fait froid),
  • bien observer les démarcheurs (pour pouvoir les décrire au cas où…),
  • éviter d’exhiber porte-feuilles et billets ou porte monnaie,
  • prêter une attention particulière si la personne demande de rendre de la monnaie ou d’échanger des billets,
  • ne jamais laisser seul le vendeur parce ce qu’il vous faut aller chercher de la monnaie,
  • bien s’assurer que l’arrière de la maison est fermé avant d’ouvrir devant,
  • au départ du démarcheur, regarder vers où il se dirige et s’il prend un véhicule (marque, couleur, immatriculation…),
  • aviser ses voisins et la mairie du passage de démarcheurs,
  • et ne pas oublier d’aviser la brigade de gendarmerie et la mairie dont vous dépendez le plus vite possible après ce que vous considérez comme une arnaque.

Brigade de gendarmerie d’Ennezat : 04 73 63 80 05

Brigade de gendarmerie de Maringues : 04 73 68 70 06

Mairie de Thuret : 04 73 97 91 58

Arnaque

Une collecte est en cours (13h45 à 14h30) au croisement de la RD210 et RD211 à Thuret par quatre hommes avec gilet fluo qui arrêtent systématiquement tous les véhicules au risque de provoquer un accident.

La gendarmerie en a été informée et va intervenir.

L’association pour laquelle ces personnes collectent, l’AEEP de la Drôme (aide aux réfugiés et sans abris) n’existe pas. Le reçu donné aux automobilistes qui le demandent n’a aucune valeur.

A leur dire, cet argent est « redistribué par la Trésorerie de la Drôme pour l’achat de paniers de fruits ».

Impossible que la trésorerie de la Drôme, qui n’existe pas, puisse le faire !!!

Ce matin ils étaient à Aigueperse et vont de nouveau trouver un point de collecte dans une autre commune proche, comme ils me l’ont dit bien tranquillement…