CALENDRIER DES POMPIERS : pas de porte à porte cette année

L’Amicale des Sapeurs-Pompiers de THURET-SARDON nous communique :

Mesdames Messieurs,

Les années passent et se ressemblent, malheureusement.

La pandémie s’invite à nouveau dans notre territoire à l’approche des fêtes.

Afin de ne pas vous/nous mettre en danger, il a été décidé comme l’an dernier de ne pas procéder à la distribution du calendrier en présentiel.

Vous le trouverez donc dans vos boites aux lettres

accompagné d’une enveloppe timbrée pour ceux d’entre vous qui souhaiterez faire un don à l’aide de l’enveloppe fournie prétimbrée, de préférence par chèque libellé à l’ordre de « l’Amicale des sapeurs-pompiers Thuret-Sardon ».

Nous vous souhaitons à tous de joyeuses fêtes de fin d’année

La pression covid se fait de plus en plus grande

Préservons-nous !

Gardons les gestes barrières !

Rappel (arrêté préfectoral du 26 novembre 2021 et décret n°2021 1521 du 25/11/2021 ci-dessous) :

  • Le port du masque est obligatoire pour toute personne de 11 ans et plus, y compris avec un passe sanitaire valide
    • dans un rayon de 50 mètres aux abords des entrées et sorties des écoles, collèges, lycées, crèches, accueils périscolaires… et aussi des gares…
    • dans les files d’attente de tout établissement recevant du public,
    • dans les marchés en plein air, brocantes, ventes au déballage, marchés de Noël, manifestations diverses
    • dans tout rassemblement regroupant 10 personnes et plus sur la voie publique, y compris lors de manifestations revendicatives

Le port du masque est obligatoire dans tous les espaces clos (mairie, école, accueil de loisirs, église…), y compris pour les personnes présentant un passe sanitaire valide.

Des masques tissus homologués sont encore disponibles en mairie. Les demander au secrétariat.

Les tests PCR et antigéniques sont, depuis le 29 novembre 2021, des preuves constitutives du passe sanitaire uniquement s’ils datent de moins de 24 heures (contre 72 heures auparavant).

A compter du 15 décembre 2021, le passe sanitaire des plus de 65 ans ne sera plus actif si le rappel (3ème dose) n’a pas été fait dans un délai de 7 mois à compter de la dernière injection ou de la dernière infection au covid.

Le schéma vaccinal et donc le passe sanitaire devient complet et valide 7 jours après l’injection de rappel.

A l’école et en périscolaire, les enseignants et les animateurs mettent en place et respectent l’ensemble du protocole sanitaire en vigueur : masques, respect des gestes barrière, nettoyage scrupuleux des mains, respect des groupes classe dans chaque temps de la journée, y compris en salle de restauration scolaire, en TAP, en activités périscolaires, en extérieur, à la piscine… Le nettoyage avec toujours le même virucide homologué est de rigueur, chaque jour, sur toutes les surfaces horizontales, les portes, les toilettes et toutes les surfaces régulièrement touchées par les enfants…

Source : Décret n° 2021-1521 du 25 novembre 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021

Fermeture de la classe de CE1 de l’école publique Marcel Balny

La préfecture du Puy de Dôme, l’inspection académique, l’ARS et la caisse primaire d’assurance maladie ont décidé de la fermeture temporaire de la classe de CE1 à compter de ce lundi 22 novembre suite à un test positif au virus du covid d’un élève de la classe pour la durée de la période d’isolement nécessaire (en général 7 jours pleins) qui sera précisée dans l’arrêté de fermeture temporaire pris par la préfecture.

Toutes les règles sanitaires ont été scrupuleusement respectées dans l’école, et continuent de l’être, aussi bien pendant le temps scolaire qu’en périscolaire et restauration, dont le nettoyage quotidien de chacune des salles de classe, toilettes, espaces divers, salle de restauration, salles d’activités périscolaires… avec un virucide homologué, conformément au protocole sanitaire en vigueur.

RAPPELS

Source : https://www.education.gouv.fr/annee-scolaire-2021-2022-protocole-sanitaire-et-mesures-de-fonctionnement-324257

Les parents d’élèves jouent un rôle essentiel. Ils s’engagent à ne pas mettre leurs enfants à l’école ou à l’accueil de loisirs en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la COVID-19 chez l’élève ou dans sa famille. De même, les élèves ayant été testés positivement au SARS-Cov2, ou dont un membre du foyer a été testé positivement, ou encore identifiés comme contact à risque ne doivent pas se rendre dans l’école ou l’établissement scolaire (sauf exceptions prévues par les autorités sanitaires pour les contacts à risque). Ils en informent le directeur de l’école et la directrice de l’ALSH.

Les personnels doivent s’appliquer les mêmes règles.

L’accès des accompagnateurs aux bâtiments scolaires doit se limiter au strict nécessaire et se faire après nettoyage et désinfection des mains. Le port du masque est requis selon les mêmes modalités que celles applicables aux personnels (gestes barrières).

A ce jour, 22 novembre 2021, la graduation covid est de niveau 2, jaune pour le département du Puy de Dôme.

Ce qui implique :

  • un accueil toujours en présentiel de tous les élèves
  • un respect à tout moment de la journée, aussi bien en temps scolaire que périscolaire y compris en salle de restauration, dans la cours… des groupes classes.
  • Les activités physiques et sportives se déroulent en principe à l’extérieur. Mais lorsque la pratique en intérieur est indispensable (intempéries, disponibilité des installations…) elle se fait dans le respect des règles de distanciation adaptées à l’activité, sans contacts.

L’application des gestes barrières

Les gestes barrières rappelés ci-après, doivent être appliqués en permanence, partout, et par tout le monde. Ce sont des mesures de prévention particulièrement efficaces contre la propagation du virus.

Le lavage des mains

Le lavage des mains est essentiel. Il consiste à laver à l’eau et au savon toutes les parties des mains pendant 30 secondes. Le séchage doit être soigneux si possible en utilisant une serviette en papier jetable. Les serviettes à usage collectif sont proscrites. À défaut, l’utilisation d’une solution hydroalcoolique peut être envisagée. Elle se fait sous l’étroite surveillance d’un adulte à l’école primaire. Le lavage des mains doit être réalisé, a minima :

  • à l’arrivée dans l’école ou l’établissement ;
  • avant et après chaque repas ;
  • avant et après les récréations ;
  • après être allé aux toilettes ;
  • le soir avant de rentrer chez soi ou dès l’arrivée au domicile.

Le lavage des mains aux lavabos peut se réaliser sans mesure de distance physique entre les élèves d’une même classe ou d’un même groupe.

Le lavage des mains à plusieurs reprises tout au long de la journée de l’enfant, avec des températures extérieures fraîches voire froides, peut provoquer, surtout en cas de séchage imparfait, des irritations qu’il convient de traiter selon les recommandations de votre médecin.

Le savon utilisé dans tous les espaces scolaires et un savon homologué, choisi pour sa faible agressivité, distribué par un mousseur pour en réduire la quantité.

L’aération et la ventilation des classes et autres locaux

L’aération fréquente des locaux est une des principales mesures collectives de réduction du risque de transmission du SARS-CoV-2. Les salles de classe ainsi que tous les autres locaux occupés pendant la journée sont aérés au moins 15 minutes le matin avant l’arrivée des élèves, pendant chaque récréation, pendant les intercours, au moment du déjeuner et pendant le nettoyage des locaux. Une aération d’au moins 5 minutes doit également avoir lieu toutes les heures. Lorsque le renouvellement de l’air est assuré par une ventilation, son bon fonctionnement doit être vérifié et son entretien régulier doit être réalisé (ce n’est actuellement le cas que pour la salle de restauration).

La mesure de la concentration en CO2 à l’aide de capteurs permet d’évaluer facilement le niveau de renouvellement d’air. Il est recommandé d’équiper les écoles et établissements scolaires de capteurs mobiles afin de déterminer la fréquence d’aération nécessaire pour chaque local ou pour contrôler le bon fonctionnement de la ventilation mécanique dans les bâtiments où l’ouverture des ouvrants est déconseillée voire impossible.

La mairie vient d’acquérir un purificateur d’air destiné à assurer une qualité d’air la plus irréprochable possible en salle de restauration. Il sera installé rapidement.

Le port du masque

Lorsque qu’il est requis, le masque doit assurer une filtration supérieure à 90 % (masque « grand public » relevant anciennement de la catégorie 1 ou masque chirurgical par exemple).

Niveau jaune, le port du masque est obligatoire dans les espaces clos et les règles relatives au port du masque en extérieur en population générale sont respectées.
L’éducation nationale fournit aux enseignants deux asques par jour de classe.

La mairie fournit des masques chirurgicaux homologués à ses agents autant que de besoin.

Les parents fournissent en masques leurs enfants sauf en maternelle où le masque est actuellement proscrit. En cas d’oubli, l’école comme l’ALSH pourvoit à l’absence de masque.

La limitation du brassage des élèves

Dès le niveau « vert », la journée et les activités scolaires sont organisées de manière à limiter, dans la mesure du possible, les regroupements et les croisements importants entre groupes (en particulier au moment de l’arrivée et du départ des élèves).

  • niveau 2 / niveau jaune : la limitation du brassage entre élèves de groupes différents (classe, groupes de classes ou niveau) est requise. Cette limitation est d’autant plus nécessaire lorsque la distanciation entre élèves d’un même groupe peut difficilement être respectée (en particulier à l’école maternelle). Lorsque le non brassage entre classes n’est pas possible (notamment au lycée), la limitation du brassage s’applique par niveau ;
  • l’arrivée et le départ des élèves dans l’établissement peuvent être étalés dans le temps. Cette organisation dépend évidemment du nombre d’élèves accueillis, des personnels présents et des possibilités d’adaptation du transport scolaire, y compris celui des élèves en situation de handicap.
  • la circulation des élèves dans les bâtiments : les déplacements des élèves doivent être limités, organisés et encadrés. Pour cette raison, il est recommandé d’attribuer une salle à chaque classe (en dehors des salles spécialisées et des ateliers).
  • les récréations sont organisées par groupes à compter du niveau jaune, en tenant compte des recommandations relatives aux gestes barrières ; en cas de difficultés importantes d’organisation, elles peuvent être remplacées par des temps de pause en classe.

Les règles de distanciation physique

Visuel - distance sociale d'un mètre

À l’école maternelle, la distanciation ne s’impose pas entre les élèves d’un même groupe (classe, groupe de classes ou niveaux), que ce soit dans les espaces clos (salle de classe, couloirs, etc.) ou dans les espaces extérieurs.

Dans les écoles élémentaires, les collèges, et les lycées, le principe est la distanciation physique d’au moins un mètre lorsqu’elle est matériellement possible, dans les espaces clos (dont la salle de classe), entre l’enseignant et les élèves ainsi qu’entre les élèves quand ils sont côte à côte ou face à face. Elle ne s’applique pas dans les espaces extérieurs entre élèves d’une même classe ou d’un même groupe. Tous les espaces peuvent être mobilisés (CDI, salles informatiques, gymnases…). Si la configuration des salles de classe (surface, mobilier, etc.) ne permet absolument pas de respecter la distanciation physique d’au moins un mètre, alors l’espace est organisé de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les élèves.

A compter du niveau jaune, la distanciation physique doit être maintenue entre les élèves de groupes différents (classes, groupes de classes ou niveaux).

L’école et l’accueil de loisirs, ont décidé dès le début de l’année scolaire d’instaurer (de poursuivre) un respect strict des groupes classes tout au long de la journée bien que cela ne soit pas exigé par le protocole sanitaire de rentrée. Ce non brassage des élèves est exigé au niveau 2, jaune.

Le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels

Le nettoyage et la désinfection des locaux et des équipements sont une composante essentielle de la lutte contre la propagation du virus. Les agents municipaux ont la responsabilité de cette charge au quotidien :

Un nettoyage des sols et des grandes surfaces (tables, bureaux) est réalisé au minimum une fois par jour.

Un nettoyage désinfectant des surfaces les plus fréquemment touchées par les élèves et personnels dans les salles, ateliers et autres espaces communs (comme les poignées de portes) est réalisé selon les modalités suivantes : 

  • niveau 2 / niveau jaune : au moins une fois par jour et, selon les situations, plusieurs fois par jour. Les tables du réfectoire sont nettoyées et désinfectées, a minima, après chaque service ;

La désinfection quotidienne des objets partagés ou le respect d’un isolement de 24 heures avant réutilisation (ballons, jouets, livres, jeux, journaux, dépliants réutilisables, crayons, etc.) est recommandée.

La restauration scolaire

La restauration scolaire joue un rôle fondamental en revêtant des dimensions sociales et éducatives et en contribuant à la réussite des élèves. Le déjeuner à la cantine constitue la garantie d’un repas complet et équilibré quotidien. Il est donc essentiel de maintenir au mieux son fonctionnement, au besoin avec le recours à des adaptations temporaires, tout en garantissant la sécurité des élèves et des agents.

Les plages horaires et le nombre de services sont adaptés de manière à limiter les flux et la densité d’occupation et à permettre la limitation du brassage. Dans la mesure du possible, les entrées et les sorties sont dissociées. Les assises sont disposées de manière à éviter d’être face à face voire côte à côte (par exemple en quinconce) lorsque cela est matériellement possible.

Les mesures spécifiques aux différents niveaux sont les suivantes :

  • niveau 2 / niveau jaune : les espaces sont aménagés et l’organisation conçue de manière à rechercher la plus grande distanciation possible entre les élèves ; la stabilité des groupes est recherchée et, dans la mesure du possible, les mêmes élèves déjeunent tous les jours à la même table dans le premier degré. Les agents municipaux organisent un service individuel (couverts, eau, dressage à l’assiette… Le prestataire utilise des fromages emballés individuellement…) ;

Les parents

Ils sont informés clairement (liste non exhaustive à compléter selon les conditions d’organisation) :

  • des conditions de fonctionnement de l’école ou de l’établissement et de l’évolution des mesures prises ;
  • de leur rôle dans le respect des gestes barrières (explication à leur enfant, fourniture de mouchoirs en papier jetables, utilisation des poubelles, etc.) ;
  • de la surveillance d’éventuels symptômes chez leur enfant avant qu’il ne parte à l’école, au collège ou au lycée (la température doit être inférieure à 38°C) ;
  • de la nécessité de déclarer la survenue d’un cas confirmé au sein du foyer en précisant si c’est l’élève qui est concerné ;
  • des moyens mis en œuvre en cas d’apparition de symptômes chez un élève ou un personnel ;
  • de la procédure lors de la survenue d’un cas, qu’il concerne son enfant ou un autre élève ;
  • des numéros de téléphone utiles pour obtenir des renseignements et les coordonnées des personnels de santé, médecins et infirmiers, travaillant auprès de l’établissement ;
  • des points et horaires d’accueil et de sortie des élèves ;
  • des horaires à respecter pour éviter les rassemblements aux temps d’accueil et de sortie ;
  • de l’organisation de la restauration et des temps périscolaires.

Les élèves

Les élèves bénéficient d’une information pratique sur la distanciation physique, les gestes barrières dont l’hygiène des mains, le port du masque ainsi que d’une explication concernant l’actualisation des différentes mesures. Celle-ci est adaptée à l’âge des élèves. Une attention particulière doit être apportée aux élèves en situation de handicap pour leur permettre, en fonction de leur âge, de réaliser les gestes barrières et de distanciation par une pédagogie, des supports ou, le cas échéant, un accompagnement adapté.

L’éducation à l’hygiène et à la santé fait l’objet d’une attention particulière dans le cadre des cours.

Source : https://www.education.gouv.fr/annee-scolaire-2021-2022-protocole-sanitaire-et-mesures-de-fonctionnement-324257

Dès que l’arrêté préfectoral de fermeture parviendra à l’école et à la mairie, il sera téléchargeable en ligne et fourni aux familles qui le demanderont pour communication à leur employeur.
Plus d’informations : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15141

Point de situation Covid de la Préfecture

Attention

Le passe sanitaire est exigé pour toutes les activités artistiques ou culturelles dans les bâtiments publics de la commune, et contrôlé par les organisateurs.

Les fêtes privées, anniversaires… sont soumises à la même règle.

Attention : le passe sanitaire s’impose pour toute buvette ou espace de restauration y compris lors d’une fête qui ne serait pas elle-même soumise au passe sanitaire.

A ce jour, aucune autre dotation de masques n’a été fournie en mairie. Mais des masques réutilisables au moins 20 fois sont toujours disponibles en mairie. Venir en demander aux heures de permanence ou si vous ne pouvez vous déplacer, appeler la mairie ou un élu qui viendra vous les apporter.

Le décret n° 2021-1059 du 7 août 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043915443

La lettre hebdomadaire du préfet du Puy de Dôme

La bibliothèque de Thuret est ouverte les mercredis et samedis matins.

Le passe sanitaire est exigé sauf pour les classes (enfants de moins de 12 ans), accueil de loisirs, certains professionnels en lien avec la bibliothèque…). Bien que le port du masque pour les personnes ayant un passe sanitaire n’est actuellement pas obligatoire, il est préférable de le porter.

Point sanitaire covid du 26/07/2021 de la Préfecture du Puy de Dôme pour notre département

Point sanitaire n°69.
Taux d’incidence au 26/07 :

Niveau national Niveau départemental – Puy de Dôme
Taux d’incidence : 165,5
Taux d’incidence des + de 65 ans : 17
Taux de positivité : 4,1
Taux d’incidence : 57,7
Taux d’incidence des + de 65 ans : 7
Taux de positivité : 2,2

Pourcentage de présence du variant DELTA dans le Puy-de-Dôme : 81,9 %

Hospitalisations au 26/07 :

  • 15 personnes atteintes par la Covid-19 sont hospitalisées
  • 4 en réanimation
  • 747 personnes décédées
  • 2791 personnes sont retournées à domicile

Vaccination au 26/07 (données publiques GEODES)

  • 404 127 personnes ont été vaccinées, parmi lesquelles 335 551 ont reçu les deux doses (soit un total de 739 678 doses consommées dans le Puy-de-Dôme).

Couverture vaccinale au 26/07 (données publiques GEODES)

Vaccination Covid à St Clément de Régnat

Une campagne de vaccination itinérante organisée par le dispensaire Emile Roux de Clermont-Ferrand (Conseil Départemental) fera escale à Saint-Clément de Régnat la 1ère semaine de juin.

Elle s’adresse à toute personne de plus de 18 ans, avec ou sans facteur de risque.

Le vaccin Moderna sera utilisé en deux injections espacées de 28 jours.
Vous êtes concerné ? Vous avez un proche concerné ? Contactez rapidement la mairie (avant lundi 31 mai midi) pour une inscription au 04 73 97 91 58 ou mairiedethuret@wanadoo.fr.

Si un transport est nécessaire, la mairie l’organisera.

Services périscolaires – Informations pour les parents

Trois agents d’animation sont absentes dont deux sont cas contacts depuis mercredi 12 mai.

Leur « mise à l’isolement », définie par l’Assurance Maladie, se terminera à la fin du mois, si et seulement aucun nouveau malade ou/et positif n’est déclaré dans leur famille. Si c’est le cas, leur absence sera prolongée.

Nous sommes jusqu’à demain mercredi compris sous le risque d’une positivité de leur part qui nécessiterait la mise à l’isolement d’autres agents.

Nous avons en partie réorganisé les services périscolaires sans pouvoir remplacer dans leurs tâches d’animation TAP les trois absentes.

Conclusion

– L’accueil périscolaire du matin de 7h30 à 8h20 se poursuit normalement.

– La pause méridienne dont la restauration que nous avons réorganisée fonctionne normalement.

– Les TAP restent le service qui ne peut fonctionner au maximum qu’à mi effectif. Nous demandons à tous les parents qui peuvent avoir un autre moyen de garde de continuer de récupérer leurs enfants les lundis, jeudis et vendredis à 15h30. Les autres enfants des parents qui n’ont aucun moyen de les récupérer seront bien entendu accueillis normalement. Des places peuvent rester disponibles. Le demander à Betty au minimum 24 heures avant pour inscription, dans la mesure des places disponibles.

– L’accueil périscolaire du soir de 16h30 à 18h30 se poursuit normalement.

– L’accueil du mercredi se poursuit aussi normalement.

Cette situation peut être amenée à évoluer. Dans ce cas, une nouvelle information vous serait faite par les canaux habituels, site internet, PanneauPocket, Portail Familles et affichage devant l’école.

Et sans nouvelle information, cette situation durera jusqu’à la fin du mois de mai.

Betty et l’équipe d’animation dont les absentes, remercient les parents d’avoir été réactifs hier et de continuer à prendre en compte ces conditions de service inhabituelles.

Pierre LYAN, Maire