COVID-19 – Résultats de l’enquête de rentrée scolaire et suites…

Les familles ont répondu à l’enquête en ligne pour 139 enfants.

Tableau des réponses au formulaire Forms. Titre de la question : Classe. Nombre de réponses : 139 réponses.

Les résultats concernent 139 enfants. Aucune classe n’a été oubliée.

Tableau des réponses au formulaire Forms. Titre de la question : Inscrivez-vous votre enfant pour qu'il fréquente l'école à partir du 12 mai ?. Nombre de réponses : 139 réponses.

Régulièrement tous les jours : 62 enfants

En fonction de l’emploi du temps des parents ou des possibilités de garde ou d’autres paramètres : 23 enfants

Non : 54 enfants

Cela fait un total de 85 enfants qui fréquenteraient l’école.

Tableau des réponses au formulaire Forms. Titre de la question : Avez-vous besoin de périscolaire ?. Nombre de réponses : 139 réponses.

Les besoins en périscolaire (matin, pause méridienne dont repas, TAP, soir) sont bien là : 56 enfants, bien que 83 enfants sur 139 ne l’utiliseront pas. On constate que seuls les parents vraiment en difficulté dans leurs modes de garde déclarent vouloir utiliser le périscolaire du matin ou / et du soir. Et 64 enfants utiliseraient la restauration scolaire (75 non).

Analyse des résultats et perspectives

Clairement, il est impossible que l’école puisse accueillir dans le temps scolaire autant d’élèves en respectant les consignes ministérielles qui comprennent notamment trois critères absolus et cumulatifs : jamais plus de 15 élèves par classe et 4 m² par élève et au minimum 1 m de distance de toute autre personne.

Les classes faisant, vides, entre 45 et 55 m², elles pourraient avoir une capacité allant de 10 à 13 élèves. Mais voilà, elles contiennent des meubles de rangement, des étagères, des bureaux, tables, tables élèves, ordinateurs, livres, documentation, jeux…

Nous n’avons pas les moyens de vider chaque classe de tout élément non indispensable et surtout de remiser tout cela quelque part. Il faut entasser tables, chaises… inutilisées dans un coin de la classe pour tenter de gagner quelques mètres carrés.

Il est donc quasi certains que les enseignantes ne pourront accueillir qu’au maximum 8 élèves par classe, sauf exception.

6 classes de 8 élèves cela fait un maximum pour l’école de 48 élèves. Mais la demande est de 85 élèves !

Il va falloir s’organiser tout en accueillant en continu les enfants de personnels indispensables. Alternance ? par demi-semaine, par semaine ? Ou des critères permettant de contenir le nombre d’élèves à 50 ? Par exemple :

  1. Les deux parents travaillent et sont personnels indispensables (de santé, du social, d’éducation…) selon la liste disponible sur le site du ministère des solidarités et de la santé https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/covid-19-garde-des-enfants-des-personnels-mobilises
  2. Les deux parents travaillent quotidiennement sur leur lieu de travail (pas en télétravail) ou le papa ou la maman pour une famille monoparentale
  3. Les enfants en difficulté ou décrocheurs (ce sont bien sûr les enseignants qui les solliciteront ; leurs parents ne les ayant pas nécessairement inscrits pour cette reprise)
  4. Les enfants en situation de handicap

Ce travail va être fait d’ici ce jeudi pour donner jeudi soir une réponse ferme et non flottante aux familles qui attendent avec anxiété pour pouvoir s’organiser au mieux.

D’autres critères sont aussi à prendre en compte pour déterminer le niveau d’ouverture et d’accueil :

  • le nombre d’enseignants présents en continu. Si des enseignants sont absents et non remplacés, seuls les enfants de ces classes sans enseignant dont les deux parents entrent dans une des catégories professionnelles dites indispensables seront accueillis dans d’autres classes de l’école, tout en maintenant la capacité maximale d’accueil par classe.
  • le nombre d’agents municipaux en charge de l’hygiène des locaux qui sera intensifié de manière considérable (au minimum multiplié par trois ou quatre et dans certains lieux comme les toilettes, à chaque passage !).
  • le nombre d’animatrices pour ce qui concerne le périscolaire et la restauration.
  • l’équipement de protection individuelle de tous les personnels, enseignants, ATSEM, agent maternel, animatrices, agents d’entretien. Sans ces équipements réglementaires et normés fournis par chaque employeur, il ne pourra y avoir d’accueil d’enfants. A ce jour, nous n’avons toujours pas reçu les masques réglementaires commandés depuis 3 semaines.

De même le périscolaire, soumis aux mêmes règles d’hygiène et de sécurité, ouvrira pour permettre aux familles travaillant loin de Thuret d’avoir une vraie journée professionnelle.

La restauration scolaire sera organisée, mais dans des conditions bien différentes. Le nombre d’enfants pouvant être accueillis simultanément dans la salle de restauration déterminera le nombre de services, avec à chaque fois, entre deux groupes, un nettoyage virucide complet.

Le Gourmet Fiolant reprendra sa prestation dès le 12 mai, en plateau repas individuel froid. La semaine suivante, si les règles sanitaires peuvent être respectées et si leur reprise se déroule nominalement, une liaison chaude classique pourra être étudiée. Sa mise en place dépendra de nos capacités à tous de conserver la température de chaque plat dans les normes, tout au long de plusieurs services. C’est beaucoup plus aisé pour un seul service !

Les familles auront cette information la semaine prochaine.

Cette rentrée COVID est d’une complexité incroyable. Elle semble nécessaire pour les parents qui vont reprendre le travail. Elle aurait pu l’être pour terminer normalement une année scolaire mise au ralenti depuis deux mois. Mais comment faire pour les enseignants avec un tiers de leur classe, et probablement des enfants de personnels indispensables d’autres classes, et le souci des enfants restés à la maison ? Comment faire pour tous les personnels anxieux de cette situation très difficile à gérer, très impliquante pour tous, très anxiogène ? Comment faire avec vous les parents, tout aussi anxieux pour vos enfants, mais aussi pour votre travail, vos revenus…

Jeudi soir, cette situation flottante sera stabilisée, d’une manière ou d’une autre : ouverture le 12, alternance, critères, report…

D’ici là, vous pouvez bien sûr proposer par l’intermédiaire de vos représentants de parents, des enseignants, des animatrices ou directement en mairie, toute idée qui pourrait nous aider à élaborer une rentrée sûre et la plus sereine possible.

Bon courage à tous et trouvons ensemble les meilleures solutions pour nos enfants.Pour information

Courrier d’information aux parents de l’école Marcel Balny

Votre enfant fréquente l’école publique Marcel Balny de Thuret et vous n’avez pas reçu par mail ce courrier ci-dessous ainsi que le questionnaire ?

Il est bien sûr possible que j’ai mal recopié votre adresse courriel ou que je l’ai mal écrite, ou oubliée. Regardez quand même dans vos indésirables, spams ou équivalents dans votre logiciel de messagerie. En ce moment, ce type de mise à l’écart est courant.

Si besoin demandez en mairie le lien pour renseigner l’enquête en ligne.

Avant demain mardi 5 mai à midi.

Merci !

Confinement – jour 14 – un point sur la vie au jour le jour à Thuret

Les gestes barrières

Les sorties autorisées

Dans toute la mesure du possible, RESTEZ CHEZ VOUS.

Des attestations sont disponibles à la boulangerie et dans une pochette plastique à l’entrée de la mairie. Livraison d’attestation possible. Le demander.

Les commerces, métiers de bouche et producteurs locaux

Les commerces sont ouvertsRespectez strictement les consignes

BOULANGERIE Bourlot 04 73 97 91 73

RESTAURANT LA TAVERNE DES LABOUREURS  04 73 97 99 22 – Sandrine et Christophe Faurd proposent des plats à emporter ou livrer (entrée et dessert possibles). Réservation conseillée. Samedi et Dimanche possibles. Page FB pour informations et menus de la semaine.

BAR TABAC DE L’EGLISE 09 67 86 94 21 uniquement presse et tabac — Fermé pour le moment

ROTISSERIE DE LA LIMAGNE 06 49 19 03 89 (Thuret). Marc Ozéo livre des poulets rôtis les vendredis et dimanches sur commande avant 9h30.

LA FERME DES QUATRE VENTS 06 01 79 03 59 (Chassenet – Les Rouis). Page FB. Sandrine, Hervé, Jonathan et Blandine Brun proposent sur commande leurs produits bio (magasin ouvert les mercredis de 14 à 20h) : farine, pâtes, légumineuses, huiles…

La SAS LA CROIX BLANCHE 06 10 43 47 15 (Martres sur Morge) https://www.lacroixblanche-63.fr/. Charlène Daim propose sur commande la livraison à domicile de viandes diverses, des volailles, des oignons et du St Nectaire fermier entier de la Ferme du Clos à Cournols (19€ le St Nectaire).

PANIERS DE LÉGUMES DE SAISON 06 75 23 73 99 (Surat). Sylvain Cancela propose sur commande ses légumes de saison.

LA FERME DE LAMBRES 04 73 87 53 34 (à St Nectaire) propose une livraison de St Nectaire fermier AOP au lait cru entier (20 € le St Nectaire) une fois par semaine; s’inscrire de préférence par ce lien. Leur site https://www.fermedelambres.fr/

LA FERME DES COCHONS HEUREUX 07 71 26 95 15 (St Quintin sur Sioule) page FB, propose de livrer viandes et produits issus de ses cochons cul-noir.

La chambre d’agriculture du Puy de Dôme recense les producteurs locaux sur une carte google

Vous avez des modifications à faire, des ajouts… n’hésitez pas !

Les artisans

La plupart des artisans continuent de travailler tout en respectant les gestes barrières, les distances… Bien que parfois les fournitures leur font défaut ou prennent du retard, le travail continue. Merci à eux !

La mairie et les contacts indispensables

La mairie est ouverte, disponible par téléphone 7j/7 24h/24 au 04 73 97 91 58

Elle reste le service public de proximité, joignable à tout moment en cas d’urgence.

Bien que l’accueil physique soit interdit durant toute la période de confinement, la plupart des démarches reste possible. Les documents pouvant transiter par la fenêtre !

Mairie : 04 73 97 91 58 (informations, mise en relation avec des services, aides…)

Urgence mairie : 06 81 32 38 97

Mail mairie : mairiedethuret@wanadoo.fr 

CLIC Réseau seniors : 04 73 33 17 64 (tout ce qui concerne les seniors) https://clic-riom.fr/ page FB

Pompiers : 18

Gendarmerie : 17

SAMU : 15 (uniquement pour les urgences graves, sinon médecin)

Les services à la personne

Les structures d’aides à domicile, de portage de repas, publiques et privées, peinent à poursuivre leurs missions et refusent bien souvent toute nouvelle demande. Si vous êtes dans ce cas, avec une diminution voire une suppression de service, dites-le en mairie. Dans toute la mesure du possible nous trouverons avec vous d’autres solutions.

La Poste

A compter de cette semaine, La Poste de distribuera courriers et colis que les mercredis, jeudis et vendredis. Pour protéger les factrices et facteurs, La Poste a choisi de diminuer de moitié le service rendu. Mais conserve ses services concernant les personnes âgées.

Le quotidien La Montagne

Si vous êtes abonné par La Poste, vous ne recevrez votre journal que les mercredis, jeudis et vendredis. Il n’est pas certain que le quotidien parvienne à remplacer le facteur (portage ?). Certes l’accès au journal numérique est possible… Mais pas pour tous ! Une pétition demandant la distribution un jour sur deux plutôt que trois jours contigus sur six est lancée par le quotidien.

Les solidarités

Diverses, originales, inattendues… Elles sont indispensables et font du bien à tous.

Amis et voisins sont les premiers à solliciter quand la famille est un peu loin, ou pour toute autre raison. Certaines personnes ont mis une affichette sur leur porte pour proposer d’ajouter quelques achats aux leurs, pour une date fixée; et téléphonent à leurs voisins pour leur dire. Chacun ajoute à la liste, et c’est parti !

Plusieurs habitants de la commune se sont spontanément proposés pour faire des courses, garder les enfants, aider dans des démarches, aller à la pharmacie, faire une commande drive ou en livraison... Vous êtes dans ce besoin ou d’autres, appelez la mairie 04 73 97 91 58. Nous vous mettrons en relation avec la personne disponible.

Pourtant, demander de l’aide nécessite du courage. Mais c’est en s’entraidant que nous sortirons de cette crise avec un grand sourire et une envie folle d’embrasser la vie, malgré les tourments et les difficultés.

Et les élus sont aussi disponibles pour tous ces services. N’hésitez pas. Nous sommes tous confinés, tous contraints de rester chez nous, tous avec des soucis divers. Entraidons-nous.

Les enfants des soignants, mais aussi de nombreux autres professionnels peuvent être accueillis au centre de loisirs toute la journée. L’éducation nationale a mis en place des écoles accueillantes par grands secteurs (pour nous, c’est Effiat ou Chappes). Elles sont à privilégier, évidemment. Mais quand les horaires de travail sont trop éloignés des possibilités de garde proposées (en général 7h30-18h ou 18h30), alors nous pourrons tenter au cas par cas de trouver une solution globale à Thuret, dans les locaux du centre de loisirs, avec des animatrices agents de la collectivité volontaires.

Pour toute demande, appeler la mairie, 04 73 97 91 58 si possible 24h avant.

Confinement – Jour 11 – Land Art, le défi du centre de loisirs périscolaire

Les animatrices ont lancé un défi aux enfants en ces temps de confinement: du LAND ART ! L’art de s’exprimer avec ce qui nous entoure.

Tout le monde peut participer il suffit d’écrire un message pour nous tous : RESTE A LA MAISON, BON COURAGE… n’importe quels petits messages de soutien avec les objets de la maison ou du jardin 🙂 N’OUBLIEZ PAS DE NOUS ENVOYER UNE PHOTO DE VOS ŒUVRES à l’adresse suivante: alshdethuret@orange.fr ou celle de la mairie : mairiedethuret@wanadoo.fr 

Le défi a été relevé haut la main par les enfants ! Un grand Bravo! Voici leurs œuvres : 

Betty et Tom
Julie
Loicia
Charlie et Lucien
Noélie P.
Rémi et Chloé
Sam et Nathan
Séverin et son petit frère
Yona
Kelia

Continuez le défi. Envoyez à Accueil de Loisirs de THURET alshdethuret@orange.fr vos productions. Nous les publierons au fur et à mesure

Confinement – Jour 11 – Qu’en est-il de l’eau ?

La mairie a reçu aujourd’hui un point analytique sur ce sujet, comme toutes les mairies.

L’OMS s’est prononcée sur ce sujet du COVID-19 et de l’eau, tant pour ce qui concerne les personnels qui gèrent les services de l’eau ou ceux de l’assainissement que pour les usagers ou encore pour l’environnement, en sortie de station d’épuration ou dans les eaux de surface.

Son avis, rendu dans un dossier très complet et très documenté (disponible en mairie et par le lien ci-dessous) :

  • « Il existe deux principales voies de transmission du COVID-19 ; respiratoire et contact. Des gouttelettes sont générées lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue. Toute personne proche ou en contact avec une personne qui présente des symptômes respiratoires (par exemple, éternuements, toux, …) risque d’être exposée à des gouttelettes respiratoires potentiellement infectieuses. Les gouttelettes peuvent également atterrir sur les surfaces où le virus pourrait rester viable et donc l’environnement immédiat d’un individu infecté peut constituer un vecteur de transmission (transmission par contact). Le risque d’attraper du COVID-19 via les selles d’une personne infectée semble faible. Il y a certains éléments qui indiquent que le COVID-19 peut entraîner une infection intestinale et être présent dans les fèces. Environ 2 à 10% des cas avec COVID-19 confirmé présentaient une diarrhée et deux des études ont signalé la détection de fragments d’ARN viral COVID-19 dans les matières fécales de patients COVID-19. Cependant, à ce jour, une seule étude portant sur un seul échantillon de selles a détecté le virus COVID-19. À ce jour, aucun cas de transmission fécale-orale de COVID-19 n’a été signalé. »
  • Actuellement, il n’y a aucune preuve dans le monde de la survie du virus COVID-19 dans l’eau potable ou les eaux usées. « Bien que la persistance dans l’eau de boisson soit possible, il n’existe actuellement aucune preuve que les coronavirus soient présents dans les ressources en eau de surface ou souterraines, ou transmis par l’eau de boisson. Le virus COVID-19 est un virus enveloppé, avec une membrane externe fragile. Les virus enveloppés sont en général moins stables dans l’environnement et sont plus sensibles aux oxydants, comme le chlore. Bien qu’il n’existe aucune preuve, à ce jour, de la survie du virus COVID-19 dans l’eau, il sera probablement inactivé beaucoup plus rapidement que les virus entériques humains non enveloppés avec transmission hydrique connue (p. ex. adénovirus, norovirus, rotavirus et hépatite A). Par exemple, une étude a révélé que le coronavirus humain n’a survécu que 2 jours dans l’eau du robinet déchlorée et dans les eaux usées des hôpitaux à 20°C. D’autres études concordent ; notant que le coronavirus humain est détruit à 99,9% en 2 jours à 2 semaines à 23°C et 25°C, respectivement. La chaleur élevée ou un pH bas, la lumière du soleil et des désinfectants courants (par exemple le chlore) facilitent tous la destruction. »
  • « La présence du virus COVID-19 n’a pas été détectée dans les réserves d’eau potable et sur la base de preuves actuelles, le risque pour l’approvisionnement en eau est faible. »
  • Pour les personnels, « afin d’éviter tout risque de contamination de l’eau potable par un porteur du virus, malgré le fait que ce virus ne semble pas garder son activité dans l’eau, une hygiène des mains extrêmement rigoureuse est exigée. »
  • « Les protocoles d’hygiène et de sécurité en cours habituellement doivent être suivis à la lettre, sans modification, car ils prennent en compte depuis longtemps d’autres coronavirus avec efficacité. »
  • L’OMS qui poursuit des travaux de recherche poussés sur ce sujet « sera peut-être amenée à modifier ces protocoles ». Mais pour le moment, ils sont opérants.
  • L’eau, en France, même indemne de toute bactérie ou virus comme par exemple la source de Louchadière, sous le puy du même nom, dans la chaîne des Puys, (nous n’en bénéficions pas), est chlorée, par obligation réglementaire, pour garantir tout le long de son acheminement jusqu’au dernier robinet, une qualité bactérienne et virale parfaite. Organoleptique, pas toujours (odeur de chlore parfois…). Ce traitement chloré garanti l’absence de tout germe.
  • Pour ce qui concerne l’assainissement, l’OMS dit « qu’à ce jour aucun cas de transmission du virus COVID-19 par voie fécale-orale n’a été signalé ». « Il n’y a aucune preuve à ce jour que le virus COVID-19 ait été transmis par les réseaux d’égouts, avec ou sans traitement des eaux usées. »
  • L’OMS recommande des mesures techniques particulières pour les chambres de malades du COVID-19 concernant l’évacuation des eaux usées, notamment des toilettes (clapet anti-retour y compris sur les robinets, pas de risque d’éclaboussures…). Ainsi que des mesures de nettoyage adaptées.
  • Idem pour les « eaux grises », après nettoyage des surfaces potentiellement contaminées par le COVID-19.

Pour information, tous les documents sont sur le site de l’OMS à cette adresse https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/technical-guidance/infection-prevention-and-control

Conclusion

Dans l’état actuel des connaissances du comportement de ce virus, le risque d’une contamination par l’eau du réseau d’eau potable français est extrêmement faible. Mais on le sait tous, le risque zéro n’existe pas. (La chaleur, le chlore ou la javel, le savon, les rayons ultraviolets (rayonnement solaire), entre autres, détruisent ce virus.)

Les entreprises qui gèrent l’eau potable ou / et les stations d’épuration sont extrêmement attentives à rendre le meilleur service possible et savent parfaitement que si le résultat n’est pas bon, leur responsabilité peut être engagée.

Les mairies, dont Thuret, ont été nombreuses à interroger ces entreprises ou les services de l’état pour connaitre précisément ce qui était mis en place pour garantir la qualité de l’eau livrée au robinet.

Il ne s’agit bien sûr pas de faire une confiance aveugle mais plutôt une confiance active.

Nous continuerons à être vigilants sur ce sujet, comme sur d’autres concernant cette pandémie.

Protégeons-nous pour protéger aussi les plus fragiles d’entre nous !

Confinement – Jour 11 – Les déchets

Les services de collecte du SBA, réorganisés pour maintenir l’évacuation des ordures ménagères (organisation de la sécurité des agents, effectifs réduits, prestataires et fournisseurs en difficulté…) assurent à ce jour leurs missions de collecte.

Merci à eux !

Néanmoins, selon les conditions, fréquence et modalités de collecte pourraient être modifiées. Dans ce cas, nous relayerions l’information.

Attention : prenez des précautions pour ne pas mettre en danger les agents chargés de la collecte !

  • Jetez vos ordures ménagères toujours dans des sacs parfaitement fermés
  • Les mouchoirs en papier sont eux aussi jetés dans un sac poubelle que vous fermerez avant d’être mis dans la poubelle verte. De même les pansements, compresses, gants, masques… sacs bien fermés et poubelle verte.

Les déchetteries sont fermées. Les personnels étant redéployés pour assurer les collectes. Se déplacer vers une déchetterie n’est pas un motif reconnu de déplacement. Il est verbalisable.

Merci de ne pas vous débarrasser de vos encombrants devant les déchetteries (dépôts sauvages). C’est totalement incivique et là aussi verbalisable. Stockez-les chez vous et attendez que la crise soit passée. Y compris vos déchets verts, vos tailles…

Nous verrons, la crise finie, si la mairie peut louer un broyeur professionnel pour vous permettre de venir broyer vos tailles et repartir avec votre broyat à utiliser sur vos massifs, dans le jardin comme paillis…

Pour les professionnels uniquement, la déchetterie pro de Gerzat (Véolia) sera ouverte lundi et mardi prochains de 8h à 15h. Celle de Riom (Suez) fonctionne pour les professionnels du lundi au vendredi en horaires réduits (7h30-12h 12h30-16h). La plateforme de l’entreprise Boilon est fermée aux particuliers mais reste ouverte aux professionnels.

L’accueil téléphonique du SBA reste actif. Mais privilégiez le courriel conseilusager@sba63.fr et le site www.sba.fr .

Aidons les services de collecte de déchets dans leurs tâches, difficiles et indispensables. Merci à vous, merci à eux.

Confinement – jour 10 – Sports à la maison

Sur le site du ministère des sports http://www.sports.gouv.fr/accueil-du-site/actualites/article/avec-le-ministere-des-sports-faire-du-sport-chez-soi-c-est-facile

Les fédérations sportives proposent des pistes :

Les clubs proposent aussi des programmes à la maison pour leurs licenciés. L’exemple du club de handball d’Annecy-le-Vieux (presque le meilleur !) https://annecycsavhandball.com/on-parle-de-nous/article/275/programme-physique-tous-licencies

Décathlon propose de nombreuses activités sportives à la maison, adaptées y compris aux tout jeunes enfants https://conseilsport.decathlon.fr/

Le dossier « faire du sport chez soi » de Décathlon https://conseilsport.decathlon.fr/conseils/dossier-faire-du-sport-chez-soi-tp_49490

Le quotidien Ouest-France publie chaque jour une vidéo pour bouger chez soi. Et ça va continuer ! https://www.ouest-france.fr/sport/fitness/crossfit/

La 1ère vidéo http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01124706/src/fxl00q/zone/1/showtitle/1/

Les coachs sportifs du centre aquatique de Sablé-sur-Sarthe https://www.facebook.com/CentreAquatiqueSable/videos/517060475658665/

Et plus « défis rigolos » (on peut inventer et partager… Ajoutez-les en commentaires en bas de page). https://actu.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire_44184/coronavirus-idees-parfois-insolites-faire-sport-la-maison_32332963.html

Confinement – Jour 10 – Les assistantes maternelles

L’ordonnance publiée ce matin au journal officiel stipule que le nombre d’enfants qu’une assistante maternelle peut garder chez elle dans le cadre de son métier est de six, diminué de ses propres enfants de moins de trois ans. Le maximum d’enfants mineurs de tous âges (enfants gardés plus ses propres enfants) est de huit, sous réserve des possibilités du logement.

L’ordonnance publiée ce matin

JORF n°0074 du 26 mars 2020 https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041755748&dateTexte=&categorieLien=id
texte n° 24

Ordonnance n° 2020-310 du 25 mars 2020 portant dispositions temporaires relatives aux assistants maternels et aux disponibilités d’accueil des jeunes enfants

NOR: SSAA2008160RELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/ordonnance/2020/3/25/SSAA2008160R/jo/texte
Alias: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/ordonnance/2020/3/25/2020-310/jo/texte

Le Président de la République,
Sur le rapport du Premier ministre et du ministre des solidarités et de la santé,
Vu la Constitution, notamment son article 38 ;
Vu le code de l’action sociale et des familles, et notamment son article L. 421-4 ;
Vu le code de justice administrative, notamment son article R. 123-20 ;
Vu la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 d’urgence pour faire face à l’épidémie de covid-19, notamment son article 11 ;
Le Conseil d’Etat (section sociale) entendu ;
Le conseil des ministres entendu,
Ordonne :Article 1

I. – Par dérogation au premier alinéa de l’article L. 421-4 du code de l’action sociale et des familles, et sous réserve du respect de conditions de sécurité suffisantes, l’assistant maternel est autorisé à accueillir en cette qualité jusqu’à six enfants simultanément. Ce nombre est toutefois diminué du nombre d’enfants de moins de trois ans de l’assistant maternel présents à son domicile. Le nombre de mineurs de tous âges placés sous la responsabilité exclusive de l’assistant maternel présents simultanément à son domicile ne peut excéder huit.
L’assistant maternel qui, en application du premier alinéa, accueille simultanément un nombre d’enfants supérieur au nombre précisé par son agrément en informe sous 48 heures le président du conseil départemental en indiquant le nombre de mineurs qu’il accueille en qualité d’assistant maternel, les noms, adresses et numéros de téléphone de leurs représentants légaux ainsi que le nombre et l’âge des autres mineurs présents à son domicile qui sont placés sous sa responsabilité exclusive.
II. – Les dispositions du I sont applicables à compter de l’entrée en vigueur de la présente ordonnance jusqu’à une date fixée par arrêté du ministre chargé de la famille et, au plus tard, jusqu’au 31 juillet 2020.Article 2

A compter du lendemain de la publication de la présente ordonnance et jusqu’au 31 décembre 2020, les établissements et services mentionnés au premier alinéa de l’article L. 2324-1 du code de la santé publique qui assurent l’accueil des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire liée à l’épidémie de covid-19 communiquent leurs disponibilités d’accueil sur un site internet mis à disposition par la Caisse nationale des allocations familiales. Ce site internet offre aux assistants maternels la possibilité de renseigner à cette même fin leurs nom, coordonnées et disponibilités.Article 3

Le Premier ministre et le ministre des solidarités et de la santé sont responsables, chacun en ce qui le concerne, de l’application de la présente ordonnance, qui sera publiée au Journal officiel de la République française.

Fait le 25 mars 2020.

Emmanuel Macron

Par le Président de la République :

Le Premier ministre,

Edouard Philippe

Le ministre des solidarités et de la santé,

Olivier Véran

Confinement – jour 10 – Solidarité, trucs et astuces

Vous ne pouvez pas imprimer une attestation de déplacement dérogatoire pour chacune de vos sorties (pas d’imprimante, plus d’encre, plus de papier, plus de…), vous pouvez l’écrire vous-même en respectant le modèle, ou vous pouvez venir en chercher en mairie (frappez au carreau et on vous fera passer les attestations demandées). Nous en laisserons aussi à l’extérieur, en libre accès (merci de vous désinfecter les mains avec votre gel hydroalcoolique avant et après). Nous pouvons aussi les déposer sur le pas de votre porte. Demandez !

Fabriquer son gel, un exemple parmi bien d’autres https://www.grands-meres.net/comment-fabriquer-son-gel-hydroalcoolique/?utm_source=carpediem&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter

Vous chercher à rendre service à vos voisins ? Génial. Le téléphone est bien sûr un bon moyen; un mot pour proposer ses services, ça le fait aussi. Et chacun écrit sur le mot… ou sur

Un appel téléphonique pour papoter, c’est sacrément utile aussi !

Aider ses voisins, c’est aussi aider à réaliser une demande administrative, aider à faire une commande drive et aller la chercher, aller chercher de l’argent, donner une recette…

Le guide des précautions sanitaires à respecter dans le cadre d’une livraison à domicile, notamment de repas (sur le site gouvernemental de l’économie) https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-guide-des-precautions-sanitaires-livraison-repas?xtor=ES-39-[BIP_COVID-19]-20200326-[https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-guide-des-precautions-sanitaires-livraison-repas]

Skype, vidéo messenger, whatsapp, discord, facetime ou autre, c’est génial. Même les plus anciens s’y mettent et apprécient ce contact visuel, les sourires, le lien. Apéro vidéo. c’est sympa; pas tous les soirs… Vous avez besoin d’aide pour installer la même application que celle de la famille, des amis, appelez la mairie qui vous mettra en contact avec quelqu’un qui vous aidera pas à pas.

Vous voulez aider ? la plateforme gouvernementale qui recense propositions d’aide et besoins https://covid19.reserve-civique.gouv.fr/ ou signalez-vous en mairie. Si une demande correspond à votre proposition, nous vous mettrons directement en relation. Chacun appliquant strictement les règles de sécurité ! Voir https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus ou

  • Lavage régulier des mains au savon.
  • On tousse et on éternue dans son coude ou dans un mouchoir papier.
  • On utilise des mouchoirs à usage unique qu’on jette dans les toilettes ou dans un sac poubelle qui sera fermé avant d’être mis dans la poubelle verte.
  • On reste à distance (minimum 1,5 mètres) lors des sorties indispensables, ou à la fenêtre avec ses voisins, ou à la porte lors d’une livraison…
  • On ne se serre plus la main. On ne s’embrasse plus.
  • On limite au maximum tout déplacement. On reste confiné !
  • On appelle le 15 si symptômes (voir .
  • On reste chez soi si on est malade.
  • On ne porte pas de masque si on n’est pas malade.

Bien se laver les mains ! http://players.brightcove.net/610043537001/4k4QmRz5g_default/index.html?videoId=6136960280001

Confinement – Jour 10 – La vie continue – des ressources suite

Dans toute la mesure du possible, RESTEZ CHEZ VOUS.

Des ressources, à la suite des pages http://thuret.info/?p=505479, http://thuret.info/?p=505505.

Aide et Action propose une sélection de ressources pour que vos enfants continuent d’apprendre de façon ludique et avec plaisir.

  Pour faire le plein d’histoires à lire, écouter ou regarder :    Pour les plus petits, des livres en ligne illustrés à feuilleter. ​Des histoires à écouter avant d’aller au lit de France Inter ou Radio Classique. Des histoires illustrées et racontées en vidéo aux enfants. Et pour les ados, c’est le moment de découvrir les classiques de la littérature !  
  Pour s’occuper sans écrans :    Des coloriages magiques pour apprendre les chiffres en s’amusant. Dessiner le virus et son remède grâce aux super coloriages d’Elise Gravel. Créer les lettre de l’alphabet en pâte à sel.  Se reconforter en cuisinant nos desserts préférés !  
  Pour se cultiver et découvrir la solidarité :    Découvrir en podcast les plus grandes odyssées de l’Histoire ! Écouter Salut l’info ! qui explique l’actualité à vos enfants. Découvrir en vidéo Les culottées de Pénélope Bagieu sur France 5. Regarder les vidéos de Vinz et Lou, apprentis citoyens.  Jouer au Petit bac en ligne avec ses ami.es pour tester son vocabulaire

… sans oublier tous les jeux de société !  

Et d’autres (non vérifiés)

Un terrain de jeu avec les enfants, dans son jardin par 18h39 (Castorama) https://www.18h39.fr/articles/transformez-votre-jardin-en-merveilleux-terrain-de-jeu-pour-vos-enfants-avec-trois-fois-rien.html?utm_source=mailjet&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter18h39&utm_content=2020-03-26

Des liens intéressants recensés par 18h39 (Castorama) https://www.18h39.fr/articles/culture-ecole-fitness-petit-guide-de-linternet-gratuit-pendant-le-confinement.html

Confinement – Jour 9 – Que faire si… ?

Source : quotidien Le Monde

Comment savoir (enfin, pas tout à fait ! On n’est pas médecin (sauf exception)) si on est infecté par le Covid-19 ? Le site officiel qui permet d’évaluer vos symptômes et être conseillé sur la marche à suivre https://maladiecoronavirus.fr/

Des liens pour mieux comprendre l’épidémie de coronavirus Covid-19

L’article du Monde d’où le graphique est extrait https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/03/18/coronavirus-suis-je-infecte-si-oui-que-faire-qui-contacter-resume-en-un-graphique-fleche_6033537_4355770.html

Sur le site officiel du gouvernement français : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/coronavirus-questions-reponses

Sur le site de l’Institut Pasteur https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/coronavirus-wuhan

Sur le site de l’INSERM https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/coronavirus-sars-cov-et-mers-cov

Cinq cartes et graphiques pour suivre l’évolution du coronavirus https://www.franceinter.fr/societe/cinq-cartes-et-graphiques-pour-suivre-l-evolution-du-coronavirus-en-france-jour-par-jour

Un observatoire parmi d’autres sur l’évolution mondiale de la pandémie Covid-19 https://fr.safetydetectives.com/novel-coronavirus-ncov-real-time-report/

Info ou infox, fake news et autres fausses nouvelles. Cinq conseils simples pour aider les enfants à démêler le vrai du faux https://www.franceinter.fr/info/infox-fake-news-5-conseils-simples-pour-aider-les-enfants-a-demeler-le-vrai-du-faux-a-l-heure-du-covid-19

Confinement – Jour 9 – la nouvelle attestation de déplacement

Dans toute la mesure du possible, RESTEZ CHEZ VOUS.