Ecole, périscolaire, restauration scolaire prennent en compte les consignes covid qui évoluent

Information aux parents d’élèves de l’école publique Marcel Balny

Ecole, périscolaire, restauration scolaire, transports scolaires respectent l’évolution des protocoles sanitaires que le préfet de région peut durcir (ou assouplir !) selon l’évolution de l’épidémie. Certaines communes proches comportent depuis quelques jours l’obligation du port du masque dans l’espace public à proximité des écoles, accueils de loisirs, crèches. Respectons les gestes barrière, y compris devant l’école !

LA LIMITATION DU BRASSAGE DES ÉLÈVES EST EN PLACE

Le protocole sanitaire des écoles stipule que la limitation du  brassage entre groupes d’élèves n’est pas obligatoire, mais nous recommande d’organiser le déroulement de la journée des élèves pour limiter, dans la mesure du possible, les regroupements et croisements importants entre groupes.

Pourtant, dans ce contexte de progression du virus, les équipes ayant en charge les élèves de l’école de Thuret sur les temps scolaire et périscolaire, ont réorganisé de manière encore plus cadrée les différents temps de la journée où les regroupements et croisements entre groupes ont lieu (accueil entre 8h20 et 8h30 puis entre 13h20 et 13h30, récréations, cantine, TAP, sortie des élèves).

L’accueil de tous les élèves (sauf ceux de Mme Ressot, qui sera postée au portail du haut à 8h20 et 13h20) se fait dans les classes.

Les récréations se font en deux temps :

  • les élèves du CE1 au CM2 sortent en premier, et se répartissent, sans mélanger les classes, sur 3 zones de la cour (zone foot, zone basket, zone ballon prisonnier, avec un roulement des élèves sur les zones au cours de la semaine afin de leur permettre de varier leurs jeux de récréation)
  • les élèves de CP et maternelle sortent après la rentrée en classe des plus grands.

À la cantine, les élèves restent  toujours par groupes-classe, sur deux services (d’abord les maternelles et CP, puis les élèves du CE1 au CM2).

L’organisation des TAP a été revue : les élèves ne peuvent plus librement participer à l’atelier de leur choix pour la période en cours, mais restent aussi par groupe classe.

CONCERNANT LES SYMPTÔMES à prendre en considération pour une suspicion de COVID, et donc qui nécessiteraient que votre enfant ne vienne pas à l’école :

  • infection respiratoire aiguë avec fièvre (38 ou +) ou sensation de fièvre
  • fatigue inexpliquée
  • douleurs musculaires
  • maux de tête inhabituels
  • diminution ou perte du goût ou de l’odorat
  • diarrhée

Si votre enfant à l’un ou plusieurs de ces symptômes, (il est parfois difficile de trier entre affections saisonnières et suspicion de covid ! Un avis médical devient vite indispensable) merci de le garder à la maison, et de nous  signaler son absence par mail 0630968K@ac-clermont.fr . Il ne pourra revenir à l’école que lorsque l’école sera informée (toujours par mail) de l’avis médical favorable à son retour en classe. Si votre médecin ne vous le fournit pas par écrit, merci de nous signaler simplement la pathologie qu’il a diagnostiquée.

Il est indispensable de se communiquer les informations simplement, sereinement, en continu et en toute franchise. Bref de dire les faits aux personnes responsables et de se faire réciproquement confiance.

Les personnes (élèves, enseignants, animatrices, agents techniques…) cas contact (c’est à dire qui ont été de manière prolongée et non protégée en contact avec une personne positive ou suspectée sérieusement d’être positive), après avis médical, restent à la maison en attendant les résultats de leur propre test ou du retour négatif du test de la personne. Cela permet de préserver au mieux la continuité de toutes les activités.

MERCI DE VOTRE COMPRÉHENSION

Les équipes enseignantes, périscolaires et municipales

L’école, le périscolaire, la restauration scolaire s’adaptent en continu à l’épidémie covid-19

Dès la rentrée de septembre, l’équipe enseignante et l’équipe périscolaire du Pôle Enfance ont travaillé de concert aux protocoles sanitaires pour une cohérence tout au long de la journée de l’enfant.

Le protocole sanitaire national est parfaitement respecté.

Sa traduction pratique contextualisée à l’école publique Marcel Balny est mise en place de manière harmonisée et continue par les deux équipes.

  • Cette semaine, le cloisonnement en restauration scolaire mis en place depuis la rentrée en deux services a été renforcé : chaque classe constitue un groupe de restauration séparé par des claustras.
  • En cette fin de semaine, le cloisonnement en espaces de jeux dans la cour, durant le temps scolaire comme les temps périscolaires, respecte les groupes classes.
  • La semaine prochaine, les TAP évolueront vers le respect des groupes classes. Discussion avec les enfants dès lundi en ateliers TAP, organisation, puis mise en place des nouveaux groupes pour l’atelier suivant, jeudi.
  • Les temps périscolaires du matin comme du soir respectent le mieux possible le cloisonnement en groupes classe, tout en ne laissant jamais un enfant seul !
  • Le transport scolaire respecte lui-aussi le protocole sanitaire : un siège d’espace entre chaque enfant, même si au sein des fratries, la nécessité n’est pas là.

A tout moment, les directrices de l’école et du périscolaire peuvent identifier avec précision le ou les groupes dans lequel évolue chaque enfant tout au long de chaque journée. Plus le cloisonnement entre chacun de ces groupes est respecté, plus le risque, en cas de contagion, est réduit au groupe concerné.

  • Le nettoyage des locaux, surfaces horizontales, verticales, objets, robinets, toilettes… est fait chaque jour par l’équipe d’entretien avec un produit virucide normé (la dernière norme !) en respectant strictement les conditions d’utilisation. Gel hydroalcoolique (non conseillé aux enfants car perturbateur endocrinien), spray virucide et lingettes changées chaque jour sont à disposition des adultes en chaque lieu.
  • La consommation de papier essuie-mains, qui a remplacé dès la reprise de mai les serviettes en tissu, est considérable ! Mais c’est probablement la moins mauvaise solution pour que chaque enfant se lave les mains à chaque changement de lieu avec la meilleure sécurité possible. Notamment avant de passer à table !
  • Les adultes, tous les adultes, portent en continu un masque normé.

Bref, l’épidémie continue, mais nous aussi nous continuons, avec sérénité, professionnalisme et dans une très grande rigueur.

Merci aux parents de donner aux personnes concernées (enseignantes, animatrices et directrices) toutes les informations concernant cette maladie (présence de cas contact dans l’entourage, test en cours, signes possibles de la maladie ou cas avéré…) pour que nous puissions ajuster les protocoles et conserver l’activité scolaire comme les activités périscolaires dans les meilleures conditions possibles pour tous.

En cas de personne positive au test covid-19, enfant comme adulte (enseignant, animatrice, intervenant, parents), l’ARS décidera du protocole que nous devrons appliquer.

Pour le moment, et pour la plus grande joie des enfants, et de leurs parents, école et périscolaire fonctionnent parfaitement.

Continuons ! avec sérieux et dans la sérénité.

L’école accueillera tous les élèves à compter de lundi 22 juin

Conformément aux déclarations du Président Macron, l’école accueillera tous les élèves dès lundi prochain et jusqu’à la fin de l’année scolaire sauf problème sanitaire ou contrordre ministériel.

Mais une école de six classes a besoin de six enseignants. Seuls trois sur six seront présents. Il est probable qu’un enseignant remplaçant nous sera envoyé par l’Inspection Académique. Peut-être un deuxième ? Nous risquons de ne le savoir qu’au dernier moment !

La municipalité poursuit son engagement dans le dispositif 2S2C qui n’est pas une classe mais un groupe qui accueillera une vingtaine d’enfants de maternelle, de préférence les petites et moyennes sections. Il sera installé dans la classe de petite section (mobilier et matériel adaptés, espace sieste, espace toilettes adaptées…). Les trois animatrices que les enfants connaissent bien, Véronique, Karine et Nathalie, continueront d’assurer ces temps scolaires avec les aides alternatives d’Éliane, ATSEM, et d’Aurélie, agent maternel. Visages connus et lieux habituels constitueront une sécurité pour des enfants qui ne sont plus à l’école depuis plus de trois mois. Activités ludiques, espaces de parole, lectures, activités artistiques et sportives sont au programme.

Les enseignantes présentes, qui communiquent directement avec les parents, reprendront leurs élèves et leurs classes habituels.

Les élèves sans enseignant, si le nombre de remplaçants est insuffisant, seront répartis dans les classes avec enseignant.

Le protocole sanitaire n’existe plus en maternel, sauf le lavage des mains.

En élémentaire, la distance d’un mètre risque fort de ne pas être possible. Le protocole demande d’essayer de le respecter en classe si c’est possible, mais pas ailleurs, notamment dans l’espace toilettes, en récréation, dans les couloirs…

Tous les temps périscolaires fonctionnent depuis la première reprise de l’école et continuent de fonctionner en accueillant de plus en plus d’enfants.

La restauration scolaire, ouverte à tous, respectera une distance de un mètre entre chaque groupe classe.

Le coût du repas a été augmenté par le prestataire. Due à la mise en place de repas froids lors de la 1ère phase de déconfinement, au faible nombre de repas, cette augmentation est prise en charge par le budget municipal de Thuret.

Nettoyages et désinfections avec virucide continueront avec la même rigueur.

Nous demandons aux parents de prévenir Betty, directrice du centre de loisirs, le plus tôt possible, de toute présence aux temps périscolaires, aux TAP, à la cantine. Et le contraire, si absence, pour permettre d’ajuster au mieux l’encadrement d’animation sollicité aussi dans le temps scolaire par le dispositif 2S2C.

Merci aux familles d’être attentives à la santé de leurs enfants. En cas de fièvre >38°, ou/et de symptômes qui pourraient faire penser au COVID-19, gardez votre enfant à la maison. Prévenez très vite l’école ou/et le centre de loisirs et consultez votre médecin ou pédiatre.

La re-mise en place des classes se fera demain vendredi 19 juin de 15h30 à 16h30 par les agents techniques de la commune, les enseignants présents, des élus et les parents volontaires. Vous voulez donner un rapide coup de main ? Venez à l’école après la sortie de 15h30.

Une troisième classe ouvre ce mardi

Avec un remplaçant, cette 3ème classe ouvre enfin, sur la base d’un protocole organisationnel et sanitaire identique au précédent, mais prenant en compte sept ou huit élèves de plus. 22 à 24 élèves sur 140 seront donc scolarisés (15 actuellement).

Les familles concernées ont été prévenues par l’école.

Si certains d’entre vous ne trouvent pas de solution de garde, appelez l’école au 04 73 97 96 16 ou la mairie 04 73 97 91 58 pour tenter de trouver une solution.

Dès début juin, sauf consignes gouvernementales différentes, l’école sera en mesure de fournir aux parents demandeurs une attestation de non scolarisation de leur enfant à destination de leur employeur.

L’école a repris ce jeudi

Deux classes ont accueilli une quinzaine d’élèves lors de ce jour de rentrée si particulier.

Avec difficultés et engagements !

Difficultés dues à l’absence de quatre enseignantes sur six,

Difficultés dues aussi aux conditions strictes d’accueil :

  • distance minimale d’un mètre entre chacun,
  • 4 m² par élève en classe comme en centre de loisirs ou en salle de restauration,
  • 15 enfants au maximum par groupe,
  • cloisonnement des groupes pour mieux identifier les personnes contacts en cas de contagion COVID,
  • masques pour tous les adultes,
  • reconfiguration des missions de chaque agent,
  • passages fréquents de virucide,
  • formation à ce nettoyage régulier et impliquant,
  • organisation des temps périscolaires en fonction des besoins des familles et des possibilités,
  • de la restauration en fonction des besoins et des possibilités du prestataire,
  • du transport scolaire…

Il y a dix jours, j’ai demandé à l’inspection de l’éducation nationale de bien vouloir pourvoir aux remplacements des enseignants absents pour que l’école puisse remplir sa mission. L’inspectrice a pu remplacer une seule enseignante; les enseignants en autorisation spéciale d’absence (ASA) ne sont pas remplacés puisqu’ils assurent leur travail de chez eux.

L’école passera de deux classes à trois mardi 19 mai. Le nombre de classes ouvertes dépend totalement de la présence ou non des enseignants, agents de l’état.

Le périscolaire, sous responsabilité communale, est opérationnel, avec la totalité de ses agents (merci à toutes), et répond aux besoins des familles le mieux possible, tout en respectant les consignes sanitaires exigeantes du protocole du ministère de l’éducation nationale.

L’engagement de chacun est très grand pour l’intérêt des enfants présents, sans oublier les enfantys restés à la maison.

Ce fonctionnement à trois classes sera je l’espère requestionné pour le mois de juin. Aura-t-on une quatrième classe (= un quatrième enseignant) ? Plus ? Et dans ce cas, comment faire pour respecter à la lettre les protocoles sanitaires gouvernementaux ?

Il serait bon que l’éducation nationale puisse apporter aux communes le maximum d’informations préalables pour qu’elles puissent organiser au mieux une montée en charge du nombre d’enfants accueillis dans ses locaux.

La rentrée scolaire sera jeudi 14 mai

L’école reprendra très modestement un fonctionnement pour une quinzaine d’enfants répartis en deux groupes classes.

Deux enseignantes seront présentes.

Les parents des élèves accueillis ont été prévenus par les enseignantes. Des désistements permettent à d’autres de profiter de cette reprise. Contacter l’école pour toute demande.

Les protocoles envoyés par les enseignantes sont très exigeants. ils doivent permettre une sécurité des personnes, enfants comme enseignants.

L’équipe des agents municipaux est au complet, ATSEM et agent maternel durant le temps scolaire, équipe de restauration, équipe d’animation. Les tâches de nettoyage et désinfection seront denses, fréquentes, poussées, avec des produits virucides de dernière génération, normés, pour permettre la plus grande sérénité de tous. Leur souci permanent, outre la sécurité sanitaire des enfants (et de tous), est de rendre le plus agréable et profitable possible la présence des enfants dans chacun des temps périscolaires.

Tous les protocoles et consignes officiels seront strictement respectés.

Les parents sont actuellement contactés par l’équipe d’animation pour organiser les temps périscolaires qui fonctionneront tous, si vous en avez besoin.

Les inscriptions aux repas se fera comme d’habitude.

Les mercredis après-midis fonctionneront dès le 20 mai.

Si d’ici jeudi 14 mai, jour de reprise de l’école, des parents tous deux avec des professions reconnues indispensables qui pensaient pouvoir mettre leurs enfants en classe dès demain mardi 12 se retrouvent en difficulté de mode de garde, appeler la mairie ou la directrice du centre de loisirs pour trouver une solution.

Le deuxième temps de la reprise sera début juin, avec, je l’espère, plus de classes ouvertes pour toujours un nombre restreint d’enfants.

Bon courage à chacun d’entre vous pour cette reprise si compliquée ! Soyez prudents.

Reprise scolaire à ultra minima

Cette rentrée scolaire prévue mardi 12 mai ne concernera qu’un quinzaine d’enfants répartis en 2 classes. En effet, 4 enseignantes sur les six titulaires seront en autorisation spéciale d’absence ou en congé maladie pour le mois de mai.

Il est très difficile d’organiser une reprise scolaire dans ces conditions-là.

J’espère que l’inspection académique sera en capacité d’ajouter au moins un remplaçant pour que nous puissions accueillir quelques élèves de plus. J’en ai fait la demande depuis plusieurs jours.

Les enseignantes avertiront directement les familles.

Si elles l’estiment nécessaire, cette reprise de l’école pourrait être repoussée.

Les services périscolaires au complet fonctionneront normalement, en s’adaptant aux circonstances et à la réglementation liée au COVID. La première semaine, pour les enfants qui seront inscrits en restauration scolaire, un plateau repas froid leur sera servi par notre prestataire.

Les traitements des surfaces, des surfaces de contact, des objets, jeux, livres… seront effectués plusieurs fois par jour par les agents municipaux avec un produit virucide agréé dans des conditions d’application strictes.

Les gestes barrière, lavages des mains… seront un enjeu permanent.

Nous allons tous tenter de ne pas transformer l’école en bunker et à faire en sorte que les enfants présents vivent le mieux possible leur retour dans l’univers scolaire.

L’équipe municipale comprenant le besoin des parents de reprendre leur activité professionnelle nécessitant l’accueil de leurs enfants en scolaire et en périscolaire s’excuse de ne pouvoir répondre au bon niveau.

Une rentrée scolaire mi mai est-elle possible à l’école publique Marcel Balny de Thuret ?

Après les annonces gouvernementales et le discours du premier ministre ce mardi, la mairie et ses agents du Pôle Enfance étudient les possibilités d’accueil respectant les consignes et protocoles de sécurité, prenant en compte les personnels présents, les enseignants présents, les espaces, le matériel présent, les équipements de sécurité commandés depuis des semaines mais toujours pas reçus…

Il est bien sûr important que les activités reprennent, que nous apprenions à vivre avec un virus dangereux, qui se répand quoi qu’on fasse, certes plus ou moins vite, et pour lequel nous n’avons encore ni traitement ni vaccin.

Si l’école rouvre, il s’agit en premier d’accueillir les enfants dans les meilleures conditions d’hygiène et de sécurité; mais aussi de mettre les personnels dans des conditions d’exercice les plus sécurisées possible.

Si l’école rouvre, elle n’accueillera qu’une partie des enfants ; les autres restant chez eux. Comment les enseignants réussiront-ils à être en classe avec une partie de leurs élèves et à être présents avec les enfants à la maison comme ils l’ont été par les moyens numériques depuis des semaines ?

Les enseignants, les agents communaux seront-ils tous à leurs postes ? Et si non, comment s’organiser ?

L’école, les locaux du centre de loisirs, de restauration scolaire devront tous être reconfigurés pour remiser le matériel qui ne sera pas utilisé (tables, chaises, ordinateurs, jeux, livres…) et minimiser les risques.

Restauration scolaire (repas chaud comme habituellement ou panier repas fourni par la famille ?), périscolaire du matin (horaires, activités, conditions d’accès, nombre d’enfants maximum, conditions d’hygiène et de nettoyage…), TAP, périscolaire du soir, mercredi après-midi, transport scolaire sont autant de questions ouvertes qui seront étudiées la semaine prochaine par les élus, les agents et les partenaires, en fonction des besoins clairement exprimés par les parents qui seront rapidement destinataires par mail d’une enquête engageante.

Ce jeudi soir, une visioconférence Skype permettra aux membres du conseil d’école de discuter de tous ces points et de réfléchir ensemble à ce qu’il est possible de faire pour à la fois permettre aux parents qui travaillent et qui n’ont pas de mode de garde comme aux parents qui le choisissent de mettre leurs enfants à l’école dans les meilleures conditions de sécurité, et aux enfants présents d’être dans des conditions les plus acceptables possible.

In fine, après étude sérieuse de tout ce qu’il est possible de faire sans prendre de risques ni pour les enfants, ni pour les personnels enseignants et de la collectivité, en observant strictement les consignes sanitaires gouvernementales, de l’ARS et de l’inspection académique, en prenant en compte les dernières mesures gouvernementales, le conseil municipal statuera sur l’ouverture de l’école ou non, et si ouverture de l’école, sur celle du périscolaire et son amplitude.

Décision très engageante le 7 mai pour une ouverture la semaine suivante (au mieux, comme le demande le gouvernement, mardi 12 mai) ou à une date ultérieure (une semaine plus tard, voire en septembre).

Confinement – jour 14 – un point sur la vie au jour le jour à Thuret

Les gestes barrières

Les sorties autorisées

Dans toute la mesure du possible, RESTEZ CHEZ VOUS.

Des attestations sont disponibles à la boulangerie et dans une pochette plastique à l’entrée de la mairie. Livraison d’attestation possible. Le demander.

Les commerces, métiers de bouche et producteurs locaux

Les commerces sont ouvertsRespectez strictement les consignes

BOULANGERIE Bourlot 04 73 97 91 73

RESTAURANT LA TAVERNE DES LABOUREURS  04 73 97 99 22 – Sandrine et Christophe Faurd proposent des plats à emporter ou livrer (entrée et dessert possibles). Réservation conseillée. Samedi et Dimanche possibles. Page FB pour informations et menus de la semaine.

BAR TABAC DE L’EGLISE 09 67 86 94 21 uniquement presse et tabac — Fermé pour le moment

ROTISSERIE DE LA LIMAGNE 06 49 19 03 89 (Thuret). Marc Ozéo livre des poulets rôtis les vendredis et dimanches sur commande avant 9h30.

LA FERME DES QUATRE VENTS 06 01 79 03 59 (Chassenet – Les Rouis). Page FB. Sandrine, Hervé, Jonathan et Blandine Brun proposent sur commande leurs produits bio (magasin ouvert les mercredis de 14 à 20h) : farine, pâtes, légumineuses, huiles…

La SAS LA CROIX BLANCHE 06 10 43 47 15 (Martres sur Morge) https://www.lacroixblanche-63.fr/. Charlène Daim propose sur commande la livraison à domicile de viandes diverses, des volailles, des oignons et du St Nectaire fermier entier de la Ferme du Clos à Cournols (19€ le St Nectaire).

PANIERS DE LÉGUMES DE SAISON 06 75 23 73 99 (Surat). Sylvain Cancela propose sur commande ses légumes de saison.

LA FERME DE LAMBRES 04 73 87 53 34 (à St Nectaire) propose une livraison de St Nectaire fermier AOP au lait cru entier (20 € le St Nectaire) une fois par semaine; s’inscrire de préférence par ce lien. Leur site https://www.fermedelambres.fr/

LA FERME DES COCHONS HEUREUX 07 71 26 95 15 (St Quintin sur Sioule) page FB, propose de livrer viandes et produits issus de ses cochons cul-noir.

La chambre d’agriculture du Puy de Dôme recense les producteurs locaux sur une carte google

Vous avez des modifications à faire, des ajouts… n’hésitez pas !

Les artisans

La plupart des artisans continuent de travailler tout en respectant les gestes barrières, les distances… Bien que parfois les fournitures leur font défaut ou prennent du retard, le travail continue. Merci à eux !

La mairie et les contacts indispensables

La mairie est ouverte, disponible par téléphone 7j/7 24h/24 au 04 73 97 91 58

Elle reste le service public de proximité, joignable à tout moment en cas d’urgence.

Bien que l’accueil physique soit interdit durant toute la période de confinement, la plupart des démarches reste possible. Les documents pouvant transiter par la fenêtre !

Mairie : 04 73 97 91 58 (informations, mise en relation avec des services, aides…)

Urgence mairie : 06 81 32 38 97

Mail mairie : mairiedethuret@wanadoo.fr 

CLIC Réseau seniors : 04 73 33 17 64 (tout ce qui concerne les seniors) https://clic-riom.fr/ page FB

Pompiers : 18

Gendarmerie : 17

SAMU : 15 (uniquement pour les urgences graves, sinon médecin)

Les services à la personne

Les structures d’aides à domicile, de portage de repas, publiques et privées, peinent à poursuivre leurs missions et refusent bien souvent toute nouvelle demande. Si vous êtes dans ce cas, avec une diminution voire une suppression de service, dites-le en mairie. Dans toute la mesure du possible nous trouverons avec vous d’autres solutions.

La Poste

A compter de cette semaine, La Poste de distribuera courriers et colis que les mercredis, jeudis et vendredis. Pour protéger les factrices et facteurs, La Poste a choisi de diminuer de moitié le service rendu. Mais conserve ses services concernant les personnes âgées.

Le quotidien La Montagne

Si vous êtes abonné par La Poste, vous ne recevrez votre journal que les mercredis, jeudis et vendredis. Il n’est pas certain que le quotidien parvienne à remplacer le facteur (portage ?). Certes l’accès au journal numérique est possible… Mais pas pour tous ! Une pétition demandant la distribution un jour sur deux plutôt que trois jours contigus sur six est lancée par le quotidien.

Les solidarités

Diverses, originales, inattendues… Elles sont indispensables et font du bien à tous.

Amis et voisins sont les premiers à solliciter quand la famille est un peu loin, ou pour toute autre raison. Certaines personnes ont mis une affichette sur leur porte pour proposer d’ajouter quelques achats aux leurs, pour une date fixée; et téléphonent à leurs voisins pour leur dire. Chacun ajoute à la liste, et c’est parti !

Plusieurs habitants de la commune se sont spontanément proposés pour faire des courses, garder les enfants, aider dans des démarches, aller à la pharmacie, faire une commande drive ou en livraison... Vous êtes dans ce besoin ou d’autres, appelez la mairie 04 73 97 91 58. Nous vous mettrons en relation avec la personne disponible.

Pourtant, demander de l’aide nécessite du courage. Mais c’est en s’entraidant que nous sortirons de cette crise avec un grand sourire et une envie folle d’embrasser la vie, malgré les tourments et les difficultés.

Et les élus sont aussi disponibles pour tous ces services. N’hésitez pas. Nous sommes tous confinés, tous contraints de rester chez nous, tous avec des soucis divers. Entraidons-nous.

Les enfants des soignants, mais aussi de nombreux autres professionnels peuvent être accueillis au centre de loisirs toute la journée. L’éducation nationale a mis en place des écoles accueillantes par grands secteurs (pour nous, c’est Effiat ou Chappes). Elles sont à privilégier, évidemment. Mais quand les horaires de travail sont trop éloignés des possibilités de garde proposées (en général 7h30-18h ou 18h30), alors nous pourrons tenter au cas par cas de trouver une solution globale à Thuret, dans les locaux du centre de loisirs, avec des animatrices agents de la collectivité volontaires.

Pour toute demande, appeler la mairie, 04 73 97 91 58 si possible 24h avant.