Les cartes électorales sont distribuées

Chaque électeur de la commune doit avoir reçu personnellement dans sa boite aux lettres et sous enveloppe cachetée sa nouvelle carte électorale.

Quelques cartes ne sont pas encore distribuées : quand il n’y avait aucune indication sur la boîte aux lettres ou doute, et que la personne qui distribuait ne connaissait pas l’électeur, la carte a été ramenée en mairie en attendant de déterminer une destination sûre.

Si vous êtes dans ce cas, vous pouvez passer en mairie aux heures d’ouverture du secrétariat ou sur RV. N’hésitez pas à prendre contact.

Election complémentaire second tour, dimanche 9 octobre 8h – 18h

La sous-préfecture de Riom nous communique la liste des candidats

 

ELECTIONS MUNICIPALES  PARTIELLES COMPLEMENTAIRES

 second tour du 9 octobre 2016

 

Candidat au scrutin plurinominal majoritaire

 

COMMUNE DE THURET

Nombre de sièges à pourvoir : 5

 

 

  1. CHALARD Patrick

 

 

 

Résultat de l’élection complémentaire de dimanche 2 octobre

639 inscrits sur les listes électorales

89 votants

30 votes blancs

13 votes nuls

46 votes pour Monsieur Patrick CHALARD, seul candidat

 

Au 1er tour, pour être élu, il faut que le quart des inscrits votent, soit 160 votants, et que le candidat obtienne la moitié des voix plus une, soit au moins 81 voix.

 

Monsieur Patrick CHALARD n’est donc pas élu.

Un deuxième tour aura lieu dimanche 9 octobre de 8h à 18h.

 

De nouveaux candidats peuvent se présenter après avoir obtenu en mairie aux heures d’ouverture du secrétariat les documents nécessaires au dépôt de leur candidature en sous-préfecture de Riom avant mardi 4 octobre 18h00.

Pour plus d’informations, contactez la mairie.

 

Election complémentaire des dimanches 2 et 9 octobre 2016 suite aux démissions successives de cinq conseillers entre février 2015 et juillet 2016

Lorsqu’un conseil municipal voit son nombre de conseillers passer sous la barre des 2/3, la Préfecture engage automatiquement une procédure d’élection complémentaire. C’est fait.

Notre conseil, à l’origine de quinze, s’est amoindri successivement de cinq conseillers.

Certes pas d’un coup, en bloc, par opposition concertée ; mais au fil du temps, pour des raisons diverses attachées à chaque personne.

 

Cela remet-il en cause le fonctionnement que nous avons présenté aux électeurs en mars 2014 ?

Bien sûr que cela nous interpelle fortement et nous oblige à améliorer encore et encore notre fonctionnement individuel et collectif !

Ce fonctionnement, exigeant, toujours perfectible, est basé sur

  • Plusieurs groupes de travail thématiques (ces thématiques sont celles du programme sur lequel l’équipe a été élue), pilotés par les élus en charge de ces dossiers, ouverts aux habitants, aux experts, aux partenaires, éventuellement aux agents concernés qui réfléchissent, s’informent, rencontrent, chiffrent, sont attentifs aux possibilités de cofinancements… et proposent au conseil qui analyse et décide (oui / non / complément d’informations / demande de prise en compte de nouveaux paramètres…) ;
  • Le conseil municipal qui écoute, s’informe, réfléchit, oriente, propose, demande aux groupes thématiques, et in fine statue et décide ;
  • L’exécutif élargi, toujours ouvert à tous les conseillers qui le désirent, qui met en œuvre les décisions du conseil et veille attentivement et en continu (avec l’aide des techniciens) à tous les paramètres, financiers, fiscaux, économiques, sociaux, de gestion d’agents (18 dans notre commune), …

 

Comment simplifier les discussions en conseil municipal, les raccourcir, les rendre plus efficaces ?

Chaque conseiller a les documents par mail plusieurs jours à l’avance (sauf urgence !), peut les consulter en ligne sur des espaces réservés et bien sûr en mairie ; mais la discussion est indispensable, sans quoi le conseil ne devient qu’une chambre d’enregistrement. On ne peut pas à la fois dire que les conseils sont trop longs et que l’information ne passe pas, ou que les décisions sont prises par avance.

Les groupes de travail qui comprennent des habitants de la commune et des partenaires sont aussi le creuset de ces indispensables discussions avant de pouvoir choisir et décider en conseil.

Etre plus concis, plus précis, plus efficaces en conseil… Et toujours mieux préparer les dossiers dans les groupes de travail…

Planifier, programmer, créer des outils de gestion partagés (cartes…) accessibles à tous sont des pistes à continuer d’explorer.

Mais nous ne lâcherons pas sur la méthode mise en place qui impose à chaque élu de prendre connaissance des dossiers, de les lire, d’en parler, d’interroger les collègues qui en sont à l’origine, d’en discuter dans son entourage, d’interpeler le maire… pour avoir toutes les informations nécessaires en entrant en séance de conseil.

Comment concilier les besoins de concertation, de consultation des habitants pour les grands projets et le travail d’élu dans une petite commune rurale de 925 habitants ?

C’est l’enjeu de la participation dans les groupes de travail, toujours ouverts, dans les réunions publiques, toujours libres, dans la communication en ligne ou papier, toujours interactive et participative. Il est évidemment plus facile de critiquer sans jamais participer à quoi que ce soit que de prendre sur son temps de famille, de loisirs, voire de travail pour participer activement à une réflexion engageante, de prendre le temps de s’informer avant de donner son propre avis qui sinon peut paraitre tranché, ou de prendre le risque d’afficher un avis qui ne serait pas partagé, de devoir l’expliquer, et d’écouter les avis des autres… Ces groupes de travail, ces réunions publiques, le site internet, nous les voulons comme autant de creusets de réflexion permettant de mieux cerner la question en jeu et d’apporter de la matière pour le travail des élus en conseil.

Les élus sont toujours disponibles pour recevoir les habitants lors des permanences du secrétariat ou sur RV aux jours et heures appropriées.

Comment rendre attractif les missions de l’élu au service de l’intérêt général, du développement harmonieux de la commune, tout en respectant les contraintes règlementaires et budgétaires toujours plus présentes et dures alors que la société nous conduit sans cesse à plus d’individualisme, à plus de compétition, à plus de paraître (argent, pouvoir…) ?

Au fil du temps et des investissements personnels, ponctués par ces cinq démissions successives, nous avons bien compris toute cette difficulté.

Etre élu c’est donner du temps pour les autres ; c’est donner du temps pour mener à bien des projets dans des conditions de plus en plus difficiles ; c’est accepter de prendre sur son temps de travail, sur son temps de loisirs, sur son temps familial et amical, sur son temps de sommeil ! C’est accepter de travailler en équipe. C’est accepter que son point de vue puisse évoluer, ou ne soit pas toujours celui choisi. C’est accepter que d’autres points de vue puissent être majoritairement choisis et les respecter dans leurs mises en œuvre. C’est accepter d’être critiqué parfois violemment, souvent injustement, de devoir expliquer sans cesse. C’est accepter de travailler sans pour autant être reconnu pour cela. Mais être élu c’est aussi penser et dessiner pour notre commune et avec les gens qui la composent, un avenir plus intéressant, plus respectueux de notre environnement, des gens, permettant à chacun de mieux s’y épanouir, de travailler, d’agir dans son quartier, dans des associations, de participer…

Et c’est pour cela que l’équipe continue et fait appel aux électeurs désireux d’apporter leurs compétences, leur implication, leur envie de construire dans un fonctionnement clair, participatif, coopératif et respectueux des personnes.

Vous pouvez nous rencontrer, venir discuter des projets en cours, des méthodes, des enjeux… nous donner vos envies et nous interroger sur leurs prises en compte…

Vous pouvez vous organiser pour vous présenter à plusieurs (jusqu’à cinq). Vous pouvez aussi vous présenter seul/seule.

Toutes les informations techniques sont dans l’arrêté préfectoral n°2016-104 du 8 août 2016, ici.

Date limite du dépôt des candidatures en sous-préfecture de Riom : jeudi 15 septembre

Elections les dimanches 2 et 9 octobre 2016.

 

Arrêté préfectoral 2016-104

Le lien vers le document CERFA à remplir

ou cerfa_14996-01 à télécharger directement

 

Thuret – les résultats des deux tours

1er tour Thuret                                                 2ème tour Thuret
inscrits 643                                                        inscrits 643
abstentions 312      48,52%                             abstentions 235  36,55%
blancs 11                     1,71%                              blancs 11                 1,71%
nuls 8                          1,24%                             nuls 14                    2,18%
exprimés 312          48,52%                             exprimés 383       59,56%
Boudot 75                24,04%                            Boudot 84              21,93%
Wauquiez 101         32,37%                            Wauquiez 144        37,60%
Queyranne 79         25,32%                           Queyranne 155       40,47%
Fédèle 2                     0,64%
Lafond 0                   0,00%
Cukierman 33        10,58%
Gomez 3                    0,96%
Kohlhaas 16              5,13%
Rambaud 3               0,96%

 

Révision des listes électorales jusqu’au 30 septembre pour voter en décembre

Télécharger l’avis de révision des listes électorales

————–

Commune de THURET

Puy-de-Dôme

 

AVIS DE LA MAIRIE

 

ELECTIONS RÉGIONALES DES 6 ET 13 DÉCEMBRE 2015 :

Dans le cadre des élections régionales, exceptionnellement, en 2015, afin de permettre au plus grand nombre de citoyens d’être inscrit sur les listes électorales et ainsi de pouvoir participer aux élections régionales organisées en décembre 2015, les demandes d’inscriptions déposées entre le 1er janvier et le 30 septembre 2015 seront prises en considération dès l’année 2015 et permettront de voter dès le 1er décembre 2015.

Les demandes d’inscriptions déposées entre le 1er octobre et le 31 décembre 2015 ne permettront en revanche de voter qu’à compter du 1er mars 2016.

 

A Thuret, le 1er septembre 2015

Le Maire,

Pierre LYAN

Lancement de six ans de travail pour notre commune

 

Que dire de nouveau qui n’ait déjà été dit !

Élire des personnes, c’est leur conférer une responsabilité ; c’est leur confier une charge.

Vous nous avez confié la charge du pilotage de la commune pour six ans.

Nous vous en remercions du fond du cœur.

Cela nous honore et nous engage.

Le programme que nous vous avons proposé est simple :

  • Entretenir ;
  • Améliorer l’existant ;
  • Aménager pour rendre plus accessible, plus fonctionnel, plus pratique, plus sûr ;
  • Maîtriser les enjeux de développement ;
  • Conforter les services qui existent et qui sont essentiels pour de nombreuses personnes, pour de nombreuses familles ;
  • Favoriser, entretenir, développer la vie sociale de nos villages ;
  • Nouer des partenariats efficaces et durables avec les collectivités voisines.

Il est engageant parce qu’il concerne la vie quotidienne ; notre vie quotidienne.

Il est engageant parce que ce que nous avons dit que nous ferions, nous le ferons.

Il est engageant parce qu’il continue le travail des élus qui se sont succédés depuis des générations et qui ont fait que notre commune est ce qu’elle est.

Il est engageant parce que nous ne ferons pas tout, tous seuls, nous les 15 élus.

Nous avons besoin de vous pour construire ensemble ce que nous voulons pour notre commune.

Notre organisation en 4 groupes de travail ouverts nécessitera votre présence à plusieurs moments de l’avancée des projets.

Chaque groupe est piloté par un adjoint.

  • L’urbanisme, les bâtiments publics, l’accessibilité
  • Les aménagements des espaces publics, les traversées de bourg, l’assainissement
  • L’entretien général, l’embellissement
  • Le pôle enfance, la vie associative, le CCAS

Nous avons choisi de travailler avec 4 adjoints ; ça c’est classique depuis six ans ; et nous créons 3 conseillers délégués en charge chacun d’un dossier précis : l’urbanisme, Michel ; les traversées de bourg, Marina ; l’entretien général, Alexandre.

Les enjeux sont forts dans bien des domaines et nous avons besoin des compétences et de l’énergie de chacun. Tous les conseillers sont membres d’un ou deux groupes de travail. Leur investissement sera précieux.

  • Adeline en tant que 1ère adjointe, siègera à la communauté de communes ; elle pilotera le groupe en charge « des bâtiments publics, de l’urbanisme et de l’accessibilité », avec Michel
  • Christophe, 2ème adjoint, pilotera le groupe « aménagement des espaces publics, traversées de bourg et assainissement », avec Marina
  • Caroline, 3ème adjointe, le groupe « entretien général et embellissement », avec Alexandre
  • Vincent, 4ème adjoint, le groupe « pôle enfance », les finances avec moi, et la communication.

Nous avons décidé de répartir les indemnités d’une manière peu conventionnelle : comme précédemment, je ne prendrai pas la totalité de l’indemnité à laquelle j’ai droit ; l’équivalent d’un poste d’adjoint pris sur mon indemnité sera ajouté aux quatre indemnités d’adjoint. Ces 5 indemnités d’adjoint seront réparties sur 7 personnes, adjoints et conseillers référents.

Pour vous donner une idée de ce que cela représente, chaque mois mon indemnité sera d’un peu plus de 700 euros pour ce qui correspond au dire de la loi à un mi-temps, et chaque adjoint ou conseiller référent aura une indemnité d’environ 200 euros.

Je tiens à remercier toute mon équipe qui n’a pas mis longtemps pour choisir unanimement cette solution de répartition d’indemnités.

Avant la fin avril,

  • Nous réunirons le premier conseil municipal de travail de ce mandat ; je rappelle que tous les conseils municipaux sont publics ; Ce sera jeudi 3 avril à 20h30
  • nous déterminerons qui d’entre nous siègera dans les syndicats intercommunaux ;
  • quelle sera la composition du centre communal d’actions sociales, le CCAS, à parité élus et non élus. Nous ferons appel à certains d’entre vous, désireux de s’impliquer dans une démarche de solidarité et de convivialité et d’apporter idées nouvelles et dynamisme. Vous pouvez vous faire connaître auprès de Joëlle ou de Marie-Noëlle, maintenant comme dans les semaines prochaines ; je compte sur vous !
  • nous réunirons les groupes de travail qui s’étofferont de votre présence au fur et à mesure des projets
  • nous rencontrerons tous les agents à qui je veux dire toute ma confiance et toute mon exigence

Et dès demain matin, le conseil municipal, l’équipe des élus est au travail en mairie.

Je remercie infiniment Marie-Noëlle de son travail précis et de sa disponibilité qui vont nous permettre d’entrer très vite dans les dossiers et d’en saisir les enjeux.

Pour terminer, je tiens à exprimer au nom de mes collègues élus, toute notre gratitude pour le déroulement de cette élection.

J’ai personnellement énormément apprécié la qualité d’écoute et d’échanges lors de notre réunion de présentation de notre projet, il y a une semaine (quand l’ASM battait Toulon…).

Cela prouve que, non seulement nous avons besoin de nous retrouver régulièrement pour parler des affaires de la commune, de ce qui va bien comme de ce qui pose problème, mais que nous pouvons le faire de façon constructive et respectueuse des personnes.

Nous le ferons régulièrement au moins une fois par an, et chaque fois que nécessaire pour les projets d’aménagement impliquant.

Nous tenons à cette facilité de communication, autant qu’au respect réciproque.

Je veux aussi remercier toutes les personnes de la commune qui m’ont plus qu’incité à constituer une équipe sur un projet tout simple.

Sans certaines d’entre elles, je ne serai pas là ce soir ! Je pense à plusieurs personnes, à côté de moi ou présentes dans la salle ; je pense aussi à d’autres personnes avec qui j’ai eu le bonheur de travailler ces six dernières années et auprès desquelles j’ai beaucoup appris.

Sans oublier ma femme qui me supporte, dans tous les sens du terme !

Je vous remercie tous du fond du cœur. Soyez certains que nous allons bosser !

La parole à mes collègues

Pierre LYAN, maire