Langage et petite enfance: comment prévenir les inégalités ? Une journée et une conférence jeudi 30 à 18h30 : Apprendre à parler et à écouter pour apprendre à lire

Culture & petite enfance

Langage et petite enfance: comment prévenir les inégalités ?

Une journée professionnelle Culture et petite enfance est organisée le mardi 28 novembre 2017 sur le thème langage et petite enfance : comment réduire les inégalités ? Tout au long de cette journée des chercheurs présenteront différents dispositifs innovants aux différents acteurs des métiers liés à la petite enfance.

Gratuit

http://www.puy-de-dome.fr/culture-sport/actions-culturelles/culture-petite-enfance.html

Publics

Vous êtes éducateur-trice, bibliothécaire, animateur-trice de centre de loisirs, assistant-e maternelle, médecin, psychologue, professeur des écoles, étudiant-e ou en activité ?
Vous souhaitez ré-interroger vos pratiques ?
Cette journée professionnelle est faite pour vous !

Programme

 

Horaire et lieu

Mardi 28 novembre 2017 de 9h00 à 16h30
Chapelle des Cordeliers – Clermont-Ferrand

Contenu

Comment prévenir les inégalités, des passerelles sont à construire entre les 0/3 ans et les 3/6 ans.

  • Le développement langagier des enfants est un sujet qui vous intéresse ?
  • Faut-il privilégier l’intervention précoce ?
  • Quels sont les outils qui peuvent favoriser la compréhension du langage oral et écrit ?
  • Les structures d’accueil petite enfance puis l’école peuvent-elles réduire les inégalités sociales ?

 

Inscription

Journée gratuite sur inscription obligatoire
Formulaire d’inscription en ligneOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre
Possibilité d’obtenir une attestation de stage sur demande lors de l’inscription.

 

Les intervenants

  • Sophie Kern – Chercheuse au CNRS
    Directrice du Laboratoire Dynamique du Langage Université Lyon 2
  • Sylvie Cèbe – Maître de conférences en Sciences de l’Éducation
    Université Clermont Auvergne – membre du laboratoire ACTé
  • Nathalie Bagilet – professeure des écoles
    Très Petite Section & Petite Section École Diderot – Clermont-Ferrand

Enseigner la langue française : intervention de Sophie Kern

Bonus conférence

  1. csm_cd63-bibliobus_5116489d7e

    Conférences | Dernières nouvelles de demain

    Apprendre à parler et à écouter pour apprendre à lire

    CLERMONT-FERRAND

    jeudi 30 novembre 2017

    NorbertMaïonchi-Pino, maître de Conférences en psychologie cognitive
    LAPSCO*, CNRS – Université Clermont-Auvergne
    Entrée gratuite
    Dans le cadre du colloque départemental « Langage et petite enfance »

    Parents, éducateurs, enseignants, chercheurs, citoyens… Tous évoquent avec acuité ces fameux « apprentissages fondamentaux » autour desquels on s’écharpe parfois, même si on se retrouve sur leur valeur. Au-delà des débats, des modes et des polémiques, apprendre à parler et à écouter constitue les préalables incontournables à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Sans jamais perdre de vue qu’il s’agit surtout d’apprendre à penser, un acte tellement essentiel de l’intelligence humaine qu’il imprègnera toute une vie ! La meilleure raison pour favoriser la réussite de l’enfant.

    Le langage écrit est un système de symboles complexes récent, à l’échelle de l’Homme. Dans une civilisation où les symboles peuvent varier d’une langue à l’autre (alphabets, pictogrammes, etc.), la lecture nécessite d’être explicitement enseignée, notamment à l’école, contrairement au langage oral qui émerge et se structure implicitement au travers des interactions langagières entre les individus.

    Alors, comment apprend-on à lire ? Toutes les études s’accordent sur un apprentissage qui va s’organiser autour d’une association entre symboles écrits et symboles oraux. Ainsi, dans les langues alphabétiques comme le français, apprendre à lire va nécessiter une maîtrise progressive des associations entre les lettres et les sons correspondants. Être exposé au langage oral précocement et durablement au travers d’échanges riches, variés et tournés vers l’enfant est une condition essentielle à l’apprentissage de la lecture. Lire des histoires, partager des jeux sur le langage, utiliser des intonations, des phrases et des mots adaptés à

    l’enfant sont autant de situations et d’éléments qui vont contribuer à une acquisition efficace du langage oral sur lequel s’appuiera le langage écrit.

    Cette présentation s’attachera à montrer l’importance du langage oral dès la naissance au travers des étapes et contraintes du développement cognitif et neurobiologique « imposées » à cet apprentissage socio-cognitif fondamental qu’est l’apprentissage de la lecture.

    Maître de Conférences en psychologie cognitive au LAPSCO (CNRS/Université Clermont-Auvergne), Norbert Maïonchi-Pino mène des recherches sur l’apprentissage de la lecture. Il travaille auprès d’enfants normolecteurs et dyslexiques dont il cherche à caractériser l’origine et la nature des troubles. Il poursuit une collaboration visant à développer des outils informatisés d’apprentissage de la lecture avec les équipes des Pr Annie Magnan et Jean Ecalle (Université Lyon 2) et du Pr Ryuta Kawashima (Université du Tohoku au Japon).

    * LAPSCO : LAboratoire de Psychologie Sociale et COgnitive

 

Documentations

  • La lutte contre les inégalités commence dans les crèches
    Rapport TerraNova 13/01/2014Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre
  • Investissons dans la petite enfance
    L’égalité des chances se joue avant la maternelle – Rapport TerraNova 31/05/2017Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre
  • Sylvie Cèbe, Roland Goigoux, « Comprendre et raconterOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre :
    de l’inventaire des compétences aux pratiques d’enseignement »
  • Marie-Automne ThépotLangagez-vous !Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre Acquisition du langage et inégalités sociales.
    Colloque national organisé par le centre communal d’action sociale de la ville de Grenoble les 19 et 20 juin 2013
  • « L’école maternelle », Viviane Bouysse, Philippe Claus, Christine Szymankiewicz.
    Rapport conjoint de l’Inspection générale de l’Éducation nationale et de l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche, rapport n°2011-108, octobre 2011.Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

 

Contact

Direction accompagnement et développement culturel des territoires
Nathalie Ranc chargée de mission Développement des compétences 
04 73 42 29 67

Corinne Defabiani chef de projet Action culturelle et lien social
04 73 42 35 50

Geneviève Gavioli Direction générale de l’Aménagement et du Territoire

 

 

Enquête sur les besoins d’accueil du jeune enfant (0-3 ans) sur le territoire de la Communauté de communes Plaine Limagne (25 communes)

La communauté de communes Plaine Limagne a saisi la Caisse d’allocations familiales pour évaluer les besoins de la population en matière d’accueil du jeune enfant (0-3 ans) sur son territoire. L’étude est conduite pour l’ensemble des habitants allocataires des 25 communes composant la communauté de communes Plaine Limagne à compter du 27 mars 2017.

Vous pouvez répondre à cette enquête en flashant le QR-Code ci-dessous ou sur l’affiche.

 

 

 

 

 

Affiche CCPL enquete CAF