La rentrée scolaire sera jeudi 14 mai

L’école reprendra très modestement un fonctionnement pour une quinzaine d’enfants répartis en deux groupes classes.

Deux enseignantes seront présentes.

Les parents des élèves accueillis ont été prévenus par les enseignantes. Des désistements permettent à d’autres de profiter de cette reprise. Contacter l’école pour toute demande.

Les protocoles envoyés par les enseignantes sont très exigeants. ils doivent permettre une sécurité des personnes, enfants comme enseignants.

L’équipe des agents municipaux est au complet, ATSEM et agent maternel durant le temps scolaire, équipe de restauration, équipe d’animation. Les tâches de nettoyage et désinfection seront denses, fréquentes, poussées, avec des produits virucides de dernière génération, normés, pour permettre la plus grande sérénité de tous. Leur souci permanent, outre la sécurité sanitaire des enfants (et de tous), est de rendre le plus agréable et profitable possible la présence des enfants dans chacun des temps périscolaires.

Tous les protocoles et consignes officiels seront strictement respectés.

Les parents sont actuellement contactés par l’équipe d’animation pour organiser les temps périscolaires qui fonctionneront tous, si vous en avez besoin.

Les inscriptions aux repas se fera comme d’habitude.

Les mercredis après-midis fonctionneront dès le 20 mai.

Si d’ici jeudi 14 mai, jour de reprise de l’école, des parents tous deux avec des professions reconnues indispensables qui pensaient pouvoir mettre leurs enfants en classe dès demain mardi 12 se retrouvent en difficulté de mode de garde, appeler la mairie ou la directrice du centre de loisirs pour trouver une solution.

Le deuxième temps de la reprise sera début juin, avec, je l’espère, plus de classes ouvertes pour toujours un nombre restreint d’enfants.

Bon courage à chacun d’entre vous pour cette reprise si compliquée ! Soyez prudents.

Reprise scolaire à ultra minima

Cette rentrée scolaire prévue mardi 12 mai ne concernera qu’un quinzaine d’enfants répartis en 2 classes. En effet, 4 enseignantes sur les six titulaires seront en autorisation spéciale d’absence ou en congé maladie pour le mois de mai.

Il est très difficile d’organiser une reprise scolaire dans ces conditions-là.

J’espère que l’inspection académique sera en capacité d’ajouter au moins un remplaçant pour que nous puissions accueillir quelques élèves de plus. J’en ai fait la demande depuis plusieurs jours.

Les enseignantes avertiront directement les familles.

Si elles l’estiment nécessaire, cette reprise de l’école pourrait être repoussée.

Les services périscolaires au complet fonctionneront normalement, en s’adaptant aux circonstances et à la réglementation liée au COVID. La première semaine, pour les enfants qui seront inscrits en restauration scolaire, un plateau repas froid leur sera servi par notre prestataire.

Les traitements des surfaces, des surfaces de contact, des objets, jeux, livres… seront effectués plusieurs fois par jour par les agents municipaux avec un produit virucide agréé dans des conditions d’application strictes.

Les gestes barrière, lavages des mains… seront un enjeu permanent.

Nous allons tous tenter de ne pas transformer l’école en bunker et à faire en sorte que les enfants présents vivent le mieux possible leur retour dans l’univers scolaire.

L’équipe municipale comprenant le besoin des parents de reprendre leur activité professionnelle nécessitant l’accueil de leurs enfants en scolaire et en périscolaire s’excuse de ne pouvoir répondre au bon niveau.

Enquête complémentaire pour organiser la rentrée scolaire COVID

Cette enquête complémentaire ne doit être remplie que par les familles qui ont indiqué leur besoin de scolariser leur(s) enfant(s) dès que possible. https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdYKBtGNoLvOVHSamZH71tH2zSteAC6UGwNQiNraYJDCOsHKw/viewformhttps://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdYKBtGNoLvOVHSamZH71tH2zSteAC6UGwNQiNraYJDCOsHKw/viewform

Trois enseignantes sur six seront en poste à l’école à la rentrée. Trois enseignantes sont absentes, placées en Autorisation Spéciale d’Absence (ASA) et assureront comme auparavant, de chez elles, la continuité pédagogique (le travail à la maison); elles ne seront pas remplacées. Seulement en cas d’arrêt de maladie, une enseignante pourrait éventuellement être remplacée. L’inspection de l’éducation nationale tentera d’ajouter un enseignant remplaçant, mais sans aucune certitude avant lundi 11 soir. Ce qui pourrait nous permettre d’avoir quatre classes sur six. Il faut donc, avec les contraintes actuelles, trouver la meilleure façon d’assurer une rentrée scolaire très probablement à trois classes, en réalité à trois groupes d’enfants issus chacun de plusieurs classes et comprenant tous les enfants dont les deux parents exercent une profession essentielle.
Cette rentrée sera extrêmement imparfaite pour tous, parents comme enfants, mais elle doit être la plus sécurisée possible pour les enfants comme pour les personnels. Sinon elle ne se fera pas. Les contraintes sanitaires sont énormes et très difficiles à appliquer, les enfants soumis aux règles de distanciation, aux gestes barrières continus, tout comme les adultes…
Les enfants, dans un immense besoin de se retrouver, seront dans des conditions d’accueil et de travail spartiates. Il est indispensable de soigner ces conditions d’accueil pour adoucir au mieux leur temps de présence à l’école et le rendre profitable.
Nous tentons, enseignants, animatrices, élus, avec beaucoup d’énergie, d’engagement et de responsabilité, de le faire.

Comme toutes les écoles, nous devons accueillir les enfants de toutes les classes dont les parents ont tous deux une profession dite essentielle. Et si c’est possible dans ces conditions à trois classes, d’autres !
C’est pour cela que nous avons besoin de connaître vos professions précises. Sans cela, pas d’accueil !

Seules les familles qui ont déclaré vouloir mettre leur(s) enfant(s) à l’école ont à répondre précisément à ce questionnaire.

La rentrée prévue mardi 12 mai pour les enfants pourrait être décalée de quelques jours pour permettre son organisation et vous permettre à vous aussi de vous organiser selon les modalités qui seront choisies. Trois groupes d’enfants ne permettront au mieux que d’accueillir environ 25 élèves, 30 au maximum.
85 enfants ont été inscrits pour cette rentrée dans l’enquête précédente !

Il n’y aura pas de transport scolaire la première semaine. Nous verrons par la suite.
La restauration sera possible la première semaine par plateau repas individuel froid que notre prestataire nous fournira. La suite reste à définir selon les possibilités.

Aujourd’hui jeudi 7 mai les agents communaux seront présents sur site pour préparer dans le détail, lieu par lieu, cette rentrée, en fonction de plusieurs scénarios qui dépendent étroitement de l’organisation scolaire et impactent le périscolaire. Chacun prévoyant d’accueillir les enfants des parents exerçant tous deux des professions essentielles, si les parents le demandent.

  • Critères professionnels pour le « choix » des enfants
  • Alternance pour permettre d’accueillir plus d’enfants mais sur des temps plus courts difficilement compatibles avec des professions à temps plein
  • Pas d’accueil des PS et MS, considérant que les enjeux de socialisation seront difficilement remplis dans les conditions spartiates de présence à l’école, sans aucune enseignante de maternelle
  • Pas d’accueil des PS, MS et GS
  • Utilisation d’autres salles que certaines salles de classe
  • Ajout d’animatrices dans le temps scolaire pour prendre en charge les plus jeunes enfants par exemple, pour pallier au manque d’enseignants
  • Utilisation d’une salle de classe comme stockage

Et leurs conséquences pratiques

  • Organisation des temps périscolaires, de l’accueil, des relations avec les parents
  • Mise en place des espaces périscolaires (tri des jeux, du matériel… en fonction de leurs usages, de leur possibilité de désinfection… Remisage de ce qui ne doit plus être disponible)
  • Organisation du temps de midi pour un repas agréable et sûr : un service, deux services ? Organisation des temps autour du repas
  • Mise en place des espaces et des matériels utilisés dans ce temps de midi. Remisage du reste.
  • Procédures sanitaires pour chaque espace, pour chaque matériel, pour chaque jeu… rythmes…
  • Place et rôle de chacun, dans l’application des gestes barrière pour soi-même et surtout pour les enfants, dans l’hygiène de chaque lieu, chaque objet, chaque matériel, chaque jeu…, dans ses tâches d’animation…
  • Planning de chacun et faisabilité
  • Formation à l’utilisation des équipements de protection et à leur entretien, remisage, mise à la poubelle
  • Mise en place de procédures d’urgence (en cas d’urgence aux toilettes, de besoins particuliers à anticiper, de fièvre d’un enfant ou autres symptômes, de suspicion de COVID…)
  • Rentrée décalée, si impossibilité d’être prêts pour mardi 12 mai.

A 18h00 ce jeudi, un conseil municipal par visioconférence arrêtera les conditions de cette rentrée en fonction des éléments que vous nous aurez donnés, des critères qui seront choisis, de la logistique travaillée avec les enseignants et les agents, de la réception de tous les équipements de protection individuelle, et des personnels disponibles. Ces conditions de rentrée, y compris sa date, vous seront communiquées directement par mail et données sur le site. Les inscriptions nominatives seront données aux familles concernées conjointement par la directrice de l’école et moi, dans la journée de vendredi 8 mai, sauf franche impossibilité.

Une rentrée scolaire mi mai est-elle possible à l’école publique Marcel Balny de Thuret ?

Après les annonces gouvernementales et le discours du premier ministre ce mardi, la mairie et ses agents du Pôle Enfance étudient les possibilités d’accueil respectant les consignes et protocoles de sécurité, prenant en compte les personnels présents, les enseignants présents, les espaces, le matériel présent, les équipements de sécurité commandés depuis des semaines mais toujours pas reçus…

Il est bien sûr important que les activités reprennent, que nous apprenions à vivre avec un virus dangereux, qui se répand quoi qu’on fasse, certes plus ou moins vite, et pour lequel nous n’avons encore ni traitement ni vaccin.

Si l’école rouvre, il s’agit en premier d’accueillir les enfants dans les meilleures conditions d’hygiène et de sécurité; mais aussi de mettre les personnels dans des conditions d’exercice les plus sécurisées possible.

Si l’école rouvre, elle n’accueillera qu’une partie des enfants ; les autres restant chez eux. Comment les enseignants réussiront-ils à être en classe avec une partie de leurs élèves et à être présents avec les enfants à la maison comme ils l’ont été par les moyens numériques depuis des semaines ?

Les enseignants, les agents communaux seront-ils tous à leurs postes ? Et si non, comment s’organiser ?

L’école, les locaux du centre de loisirs, de restauration scolaire devront tous être reconfigurés pour remiser le matériel qui ne sera pas utilisé (tables, chaises, ordinateurs, jeux, livres…) et minimiser les risques.

Restauration scolaire (repas chaud comme habituellement ou panier repas fourni par la famille ?), périscolaire du matin (horaires, activités, conditions d’accès, nombre d’enfants maximum, conditions d’hygiène et de nettoyage…), TAP, périscolaire du soir, mercredi après-midi, transport scolaire sont autant de questions ouvertes qui seront étudiées la semaine prochaine par les élus, les agents et les partenaires, en fonction des besoins clairement exprimés par les parents qui seront rapidement destinataires par mail d’une enquête engageante.

Ce jeudi soir, une visioconférence Skype permettra aux membres du conseil d’école de discuter de tous ces points et de réfléchir ensemble à ce qu’il est possible de faire pour à la fois permettre aux parents qui travaillent et qui n’ont pas de mode de garde comme aux parents qui le choisissent de mettre leurs enfants à l’école dans les meilleures conditions de sécurité, et aux enfants présents d’être dans des conditions les plus acceptables possible.

In fine, après étude sérieuse de tout ce qu’il est possible de faire sans prendre de risques ni pour les enfants, ni pour les personnels enseignants et de la collectivité, en observant strictement les consignes sanitaires gouvernementales, de l’ARS et de l’inspection académique, en prenant en compte les dernières mesures gouvernementales, le conseil municipal statuera sur l’ouverture de l’école ou non, et si ouverture de l’école, sur celle du périscolaire et son amplitude.

Décision très engageante le 7 mai pour une ouverture la semaine suivante (au mieux, comme le demande le gouvernement, mardi 12 mai) ou à une date ultérieure (une semaine plus tard, voire en septembre).

ALSH périscolaire 2017 – 2018 : Informations de rentrée aux parents

Le centre de loisirs(Accueil de Loisirs Sans Hébergement) périscolaire municipal a donné à chaque enfant scolarisé à l’école publique de Thuret le dépliant d’information, le règlement du centre de loisirs périscolaire, la fiche d’inscription pour 4 semaines, découpable semaine par semaine.

Télécharger

Exemple de la fiche d’inscription pour le mois de septembre

 

Comment se déroulera la rentrée scolaire ce lundi 4 septembre ???

Evidemment pas bien. Pas bien du tout !!!

4 emplois manquent. Les 4 emplois aidés supprimés en application stricte par la Préfecture des choix du gouvernement.

Impossible lundi d’assurer les garderies du matin et du soir.

Impossible lundi d’assurer le repas de midi.

Mais un service minimum d’accueil est organisé pour les familles dans l’impossibilité de faire autrement.

 


Je demande aux familles de s’organiser pour si possible qu’aucun enfant ne vienne à l’école avant l’ouverture du portail à 8h20 ou ne reste après 16h30 ce lundi 4 septembre, jour de rentrée.

Et si vous n’avez pas la possibilité de le récupérer de 11h30 à 13h20, préparez-lui un repas froid dans un sac. Des agents de la collectivité et des élus assureront leur sécurité.

Un service minimum de garderie aux heures habituelles est organisé pour les parents qui n’ont vraiment aucune solution.

L’école sera bien ouverte aux heures habituelles et l’équipe enseignante bien présente.

La rentrée sera normale pour les enfants.


Lundi matin, je vous demande, parents, enseignants, élus, agents de la collectivité, élèves, amis de l’école… de vous rendre devant l’école pour faire masse. Madame la députée, Christine PIRES-BEAUNE, sera présente vers 10 h et a convié des médias (La Montagne, France 3 Pays d’Auvergne…) à venir constater, dans notre village de Limagne, combien cette décision de supprimer les emplois aidés, juste avant la rentrée scolaire, déstabilise et impacte fortement et irrémédiablement les services dans et autour de l’école.

Ce moment fort nous permettra de montrer qu’une décision qui peut sembler cohérente détruit en cascade des services indispensables dans nos écoles de campagne.

Tout ce qui vous semble utile pour faire comprendre, donner à voir… est le bienvenu (affiches, textes, témoignages, questionnements, banderoles…)


Cohérente ? Non !

Car à Thuret, TOUS les emplois aidés ont bénéficié depuis des années d’au minimum une formation de base, le BAFA; et depuis 2014, en plus du BAFA, de formations qualifiantes (CAP petite enfance, CQP animation périscolaire…) et d’accompagnement vers un emploi durable.

Et ça marche !

La preuve :

Les deux emplois aidés dont le contrat se termine le 31 août 2017 seront en poste dès demain, 1er septembre, dans d’autres collectivités et sur un emploi durable.

Le directeur du centre de loisirs et son adjointe ont aussi débuté professionnellement en emploi aidé; comme beaucoup d’autres. N’est-ce pas de belles réussites ?

C’est exactement le contraire de ce qui motive Madame la Ministre du Travail dans sa décision de supprimer le dispositif emplois aidés qu’elle juge inefficace et trop cher.


Les deux autres emplois aidés dont les contrats se terminent aussi le 31 août mais qui auraient dû être renouvelés pour un an réfléchissent à la proposition que nous leur avons faite : un CDD annualisé sur 10 mois de 12 h à 15 h par semaine (ou de 10 à 13 h annualisé sur l’année !). Un temps plein, c’est 35 heures… Impossible de leur proposer plus : nous avons besoin de personnels dans des temps courts, chaque jour (cantine, TAP) ! Et en supprimant le poste d’agent maternel qu’elles se partageaient, les temps de travail deviennent morcelés, de 7h30-8h20, 11h30-13h20, 15h30-16h30, à 16h30-18h30…

Moins de travail, moins de motivation, moins d’interactions école – périscolaire… Ce sont les enfants qui vont les premiers en souffrir.

Et quid des formations engagées ??? La commune avait pris l’engagement de les financer, dans le cadre du dispositif emploi aidé – l’état aide la commune, et la commune aide le salarié à acquérir une formation qualifiante. Mais le fera-t-on sur des CDD classiques qui ne demandent rien ??? sans aucune contrepartie financière, sans aucune aide ?

Où sont les avantages de cette réforme ?

 


Si l’une des personnes sollicitées pour ces trois postes à temps très très partiels n’accepte pas ce qui lui est proposé, nous serons dans l’impossibilité d’assurer les services périscolaires ou / et la cantine au niveau attendu dans les jours suivants, en attendant de recruter quelqu’un qui veuille bien travailler si peu !!!


 

D’autre part la Maison Familiale et Rurale de Thuret avait jusqu’alors 5 personnes en contrat aidés; toutes non renouvelées à la date anniversaire de leur embauche. L’une d’entre elle travaille en cuisine notamment pour assurer les repas des enfants de l’école. Son contrat s’achève fin septembre. La Maison Familiale trouvera-t-elle les moyens de financer son poste pour poursuivre le service alors que 4 autres postes manquent pour assurer la formation et l’encadrement des jeunes dont elle a la charge ???

Si ces moyens ne sont pas là, on ne va pas passer le prix du repas à 6 € ou plus pour compenser !

Il faudra donc rédiger un cahier des charges pour réaliser conformément au code des marchés publics un appel d’offre, choisir le prestataire, respecter les délais légaux, le formalisme de la démarche… Deux mois minimum… plutôt trois ! et que fait-on en octobre voire novembre pour assurer les repas ???

 

Lundi nous en aurons des choses à confier à notre députée pour qu’elle les porte directement aux oreilles de nos ministres.

 

Lundi 4 septembre vers 10h00 devant l’école !

Merci

Pierre LYAN

Maire

Offre d’emploi d’animateur – animatrice périscolaire à la mairie de Thuret en emploi aidé

La mairie recrute pour la rentrée de septembre 2017

Un Animateur / Animatrice d’activités périscolaires

Carnaval 2017

Description de l’offre

Sous l’autorité du directeur, vous serez chargé(e) :

  • d’ accueillir et encadrer les groupes d’enfants dans le cadre des activités périscolaires midi et soir et TAP.
  • de concevoir, proposer et mettre en oeuvre des activités éducatives de loisirs dans le cadre du projet éducatif et pédagogique de la structure
  • d’être force de proposition
  • de garantir la sécurité physique, affective et morale des enfants.

Vous avez idéalement une première expérience auprès d’enfants et un projet professionnel dans le secteur de l’animation ou la petite enfance.

Vérifier votre éligibilité au contrat CUI-CAE

Lieu de travail : centre de loisirs périscolaire municipal de Thuret
Type de contrat : CDD de 12 mois en CUI-CAE
Nature d’offre : CUI – CAE avec engagement d’accompagnement dans votre projet professionnel
Durée hebdomadaire de travail : 20h00 minimum
Salaire indicatif : SMIC horaire (9,76 €)
Qualification : BAFA ou plus souhaité
Conditions d’exercice : horaires annualisés, variables

Expérience : débutant accepté; 1ère expérience appréciée
Formation
Effectif de l’entreprise moins de 20 salariés
Secteur d’activité : administration publique générale (commune)

 

Pour postuler à cette offre

Télécandidater ou courrier (lettre de motivation et CV)
ale.riom@pole-emploi.fr
Pôle Emploi RIOM
CS 80005

24 AV GEORGE GERSHWIN
63201 RIOM

 

ou directement en mairie

1 place de l’église

63260 THURET

mairiedethuret@wanadoo.fr

 

INSCRIPTIONS SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2015

INSCRIPTIONS RENTREE 2015
Les enfants peuvent être inscrits pour la rentrée 2015, dès à présent. Sont concernés les enfants nés en 2 012 ou nouvellement arrivés sur la commune.
Il suffit de prendre contact avec l’école, de préférence dans la journée du vendredi, au 04.73.97.96.16.
Les documents suivants seront à fournir :
– Livret de famille,
– Carnet de santé de l’enfant

Cette année, les fournitures individuelles des élèves de l’école sont gratuites

L’école obligatoire est gratuite, laïque et neutre. (Lois Ferry de 1881… reprises dans la constitution et dans le code de l’éducation).

Cette année, à Thuret, la municipalité et les enseignants font l’effort – normal – de la gratuité.

Les fournitures individuelles de base comme toutes les fournitures collectives sont gratuites.

Restent à la charge des familles les cartables, trousses…

Mais attention, la gratuité des fournitures individuelles de base ne signifie pas gaspillage ! Les pertes répétées, destructions… seront à la charge des familles.

 

Rentrée scolaire, ce qu’il faut savoir (sur le site Service-Public.fr) http://www.service-public.fr/actualites/003265.html?xtor=EPR-140

Mardi 2 septembre, c’est la rentrée !

Cette année, la mise en place des nouveaux rythmes scolaires modifient trois fins de journées sur quatre.

En réalité, si vos enfants participent aux ateliers proposés par la municipalité (les TAP, de 15h30 à 16h30 les lundis, jeudis et vendredis), les journées se termineront comme les années précédentes, à 16h30. S’ils n’y participent pas, ils peuvent rentrer à la maison à 15h30.

Et il y aura classe tous les mercredis.

Plus d’informations page TAP

Choix sorties d'école 2014

Bonne rentrée à tous !