Quelques recommandations pour une rentrée scolaire réussie sous confinement n°2

Les services périscolaires, le transport scolaire, la restauration fonctionneront normalement aux heures habituelles.

L’organisation générale tout au long de la journée de l’enfant repose sur la présence de tous les adultes, enseignants, ATSEM et agent maternel, animatrices, personnel d’entretien, personnel de restauration et bien évidemment leur engagement.

  • L’hygiène des locaux, portes, poignées, toilettes, tables, sols est assurée par des personnels compétents qui utilisent des produits aux normes covid-19. Certains nettoyages comme les poignées de portes, les robinets des toilettes ou de classe… sont nettoyés plusieurs fois par jour.
  • Leur aération est la plus fréquente possible (au minimum toutes les deux heures). Les locaux sont grandement ouverts pendant les récréations… en l’absence des élèves.
  • De l’entrée dans l’enceinte de l’école à sa sortie, chaque enfant est dans son groupe classe (du périscolaire à la cantine, en passant par la récréation…). Les groupes-classes ne se mélangent pas, ce qui permet de mieux contrôler et probablement restreindre toute éventuelle infection covid.
  • La restauration en deux services depuis pratiquement le début de l’année scolaire continuera ainsi, chaque classe étant toujours séparée des autres.
  • L’hygiène des mains est un principe essentiel, répété pour chaque changement de lieu (du périscolaire en classe, de la récréation en classe ou à la cantine, des toilettes à tout autre lieu, de la classe au périscolaire…). C’est un enjeu fort.
  • Les enfants ont à disposition des mouchoirs papier et du papier essuie-mains qui sont mis en sacs poubelle et évacués régulièrement.
  • Les adultes, tous les adultes, portent en permanence un masque barrière aux normes.
  • Les enfants de plus de six ans doivent porter un masque « grand public » dans les espaces clos comme en extérieur. Ce masque 4 h est fourni par les parents. Quelques masques enfants peuvent être mis à disposition des enfants qui en manqueraient.
  • Les entrées et sorties seront gérées en tentant de les étaler : pas « d’attroupement » devant les portails. Le flux des élèves sera organisé par les enseignants et les animatrices. Merci de respecter strictement les consignes qui vous seront données.

Le dernier protocole de l’éducation nationale est respecté au mieux, dans la limite de ce que permettent les locaux. https://www.education.gouv.fr/rentree-novembre-2020-modalites-pratiques-305467.

FAQ Covid : https://www.education.gouv.fr/coronavirus-covid-19-les-reponses-vos-questions-306136

Les attestations : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/ressources-a-partager

Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042475143

L’information, la communication

Les parents sont informés en continu (des éléments peuvent changer selon l’actualité covid, les consignes, les circonstances) :

  • des conditions de fonctionnement de l’école ou de l’établissement et de l’évolution des mesures prises ;
  • de leur rôle dans le respect des gestes barrière (explications à leur enfant, fourniture de mouchoirs en papier jetables, de masques, utilisation des poubelles, etc.) ;
  • de la surveillance d’éventuels symptômes avant-coureurs (température, perte d’odorat…) chez leur enfant avant qu’il ne parte à l’école (la température doit être inférieure à 38°C) ; et de la nécessité d’en informer dans les meilleurs délais les enseignants ou les animatrices ;
  • de la nécessité de déclarer la survenue d’un cas confirmé au sein du foyer en précisant si c’est l’élève qui est concerné ;
  • des moyens mis en œuvre en cas d’apparition de symptômes chez un élève ou un personnel ;
  • de la procédure lors de la survenue d’un cas, qu’il concerne son enfant ou un autre élève ;
  • des numéros de téléphone utiles pour obtenir des renseignements et les coordonnées des personnels de santé, médecins et infirmiers, travaillant auprès de l’établissement ;
  • des points et horaires d’accueil et de sortie des élèves ;
  • des horaires à respecter pour éviter les rassemblements aux temps d’accueil et de sortie ;
  • de l’organisation de la restauration scolaire et du périscolaire.

L’équipe enseignante comme l’équipe périscolaire et de restauration se communiquent en continu toute information susceptible d’influer sur le fonctionnement général et la sécurité des enfants comme des adultes.

Soyons tous les plus respectueux possible des gestes barrière et des consignes données pour qu’école, périscolaire et restauration puissent fonctionner sereinement et dans la durée.

Les mesures Vigipirate sont renforcées suite à l’attentat survenu à Nice le 29 octobre dernier : il est donc demandé aux familles de ne pas stationner devant les entrées de l’école, de déposer au plus vite vos enfants et de partir. L’accès aux locaux scolaires et périscolaires sera interdit.

Les consignes Vigipirate sur le site du ministère de l’éducation nationale : https://www.education.gouv.fr/consignes-de-securite-applicables-dans-les-etablissements-relevant-du-ministere-de-l-education-9950

L’application d’alerte sur smartphone est active. Téléchargez PanneauPocket, choisissez Thuret, assurez-vous dans vos paramètres que les notifications de cette application sont actives. Cette application sera le moyen le plus rapide pour passer de l’information urgente à tous.

Merci à tous

La rentrée scolaire de lundi 2 novembre sera-t-elle décalée à 10h00 ???

Annoncée par plusieurs grands médias, la rentrée des vacances de la Toussaint, lundi 2 novembre, semble devoir être décalée à 10h00 dans tous les établissements scolaires, où un hommage sera rendu à Samuel Paty, le professeur assassiné, sous réserve que les décisions qui vont être prises aujourd’hui pour lutter contre la covid ne bouleversent pas la donne et que cette info largement relayée devienne officielle.

A ce jour, ni les enseignants, ni la mairie n’ont d’information officielle sur cette rentrée qui serait programmée à 10h. Rien sur le site du ministère de l’Education Nationale, ni sur celui de l’Inspection Académique.

Des questions demeurent sans réponses à ce jour

  • Qui informe les parents de cette rentrée décalée ?
  • Comment font les parents qui travaillent et qui posent leurs enfants au périscolaire à 7h30 ? Et ceux qui accompagnent leurs enfant pour 8h30 sans moyen de garde au-delà ? Et qui s’occupe des enfants du transport scolaire de Chassenet et de Sardon qui ne sera évidemment pas décalé ?
  • Qui s’occupe des élèves entre 8h20 et 10h00 ? Pas les enseignants puisque ce temps doit leur permettre de préparer collégialement l’hommage à Samuel Paty, et se préparer aux questions que les enfants poseront sur ce crime horrible. Qui alors ? Les animatrices ? Seulement deux sont présentes de 7h30 à 8h20. Et leur temps de travail s’arrête à 8h20 pour reprendre dans ou en fin de matinée. Elles auraient à garder jusqu’à 140 élèves durant 1h40, en gérant les entrées échelonnées ? Des parents que l’école ou la mairie solliciterait ?
  • Comment assurer la séparation des groupes classes comme c’est le cas depuis quasi la rentrée pour mieux cibler l’action en cas de contagion, quand tous les élèves seront dans la cour de récréation ?
  • A qui revient la responsabilité de ce temps ? Aux enseignants et au-delà à l’éducation nationale puisque dans le temps scolaire ? ou à la mairie, sans qu’une quelconque convention soit préalablement signée entre le ministère et les maires ?

Mais il est bien possible que cette intention ministérielle soit bousculée par les annonces de notre président de la République, ce soir.

Attendons avant de tenter de nous organiser au mieux…

Vous pouvez télécharger sur votre smartphone l’application PanneauPocket et vous abonner à Thuret pour recevoir instantanément toute alerte et information urgente.

Reprise scolaire à ultra minima

Cette rentrée scolaire prévue mardi 12 mai ne concernera qu’un quinzaine d’enfants répartis en 2 classes. En effet, 4 enseignantes sur les six titulaires seront en autorisation spéciale d’absence ou en congé maladie pour le mois de mai.

Il est très difficile d’organiser une reprise scolaire dans ces conditions-là.

J’espère que l’inspection académique sera en capacité d’ajouter au moins un remplaçant pour que nous puissions accueillir quelques élèves de plus. J’en ai fait la demande depuis plusieurs jours.

Les enseignantes avertiront directement les familles.

Si elles l’estiment nécessaire, cette reprise de l’école pourrait être repoussée.

Les services périscolaires au complet fonctionneront normalement, en s’adaptant aux circonstances et à la réglementation liée au COVID. La première semaine, pour les enfants qui seront inscrits en restauration scolaire, un plateau repas froid leur sera servi par notre prestataire.

Les traitements des surfaces, des surfaces de contact, des objets, jeux, livres… seront effectués plusieurs fois par jour par les agents municipaux avec un produit virucide agréé dans des conditions d’application strictes.

Les gestes barrière, lavages des mains… seront un enjeu permanent.

Nous allons tous tenter de ne pas transformer l’école en bunker et à faire en sorte que les enfants présents vivent le mieux possible leur retour dans l’univers scolaire.

L’équipe municipale comprenant le besoin des parents de reprendre leur activité professionnelle nécessitant l’accueil de leurs enfants en scolaire et en périscolaire s’excuse de ne pouvoir répondre au bon niveau.

Enquête complémentaire pour organiser la rentrée scolaire COVID

Cette enquête complémentaire ne doit être remplie que par les familles qui ont indiqué leur besoin de scolariser leur(s) enfant(s) dès que possible. https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdYKBtGNoLvOVHSamZH71tH2zSteAC6UGwNQiNraYJDCOsHKw/viewformhttps://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdYKBtGNoLvOVHSamZH71tH2zSteAC6UGwNQiNraYJDCOsHKw/viewform

Trois enseignantes sur six seront en poste à l’école à la rentrée. Trois enseignantes sont absentes, placées en Autorisation Spéciale d’Absence (ASA) et assureront comme auparavant, de chez elles, la continuité pédagogique (le travail à la maison); elles ne seront pas remplacées. Seulement en cas d’arrêt de maladie, une enseignante pourrait éventuellement être remplacée. L’inspection de l’éducation nationale tentera d’ajouter un enseignant remplaçant, mais sans aucune certitude avant lundi 11 soir. Ce qui pourrait nous permettre d’avoir quatre classes sur six. Il faut donc, avec les contraintes actuelles, trouver la meilleure façon d’assurer une rentrée scolaire très probablement à trois classes, en réalité à trois groupes d’enfants issus chacun de plusieurs classes et comprenant tous les enfants dont les deux parents exercent une profession essentielle.
Cette rentrée sera extrêmement imparfaite pour tous, parents comme enfants, mais elle doit être la plus sécurisée possible pour les enfants comme pour les personnels. Sinon elle ne se fera pas. Les contraintes sanitaires sont énormes et très difficiles à appliquer, les enfants soumis aux règles de distanciation, aux gestes barrières continus, tout comme les adultes…
Les enfants, dans un immense besoin de se retrouver, seront dans des conditions d’accueil et de travail spartiates. Il est indispensable de soigner ces conditions d’accueil pour adoucir au mieux leur temps de présence à l’école et le rendre profitable.
Nous tentons, enseignants, animatrices, élus, avec beaucoup d’énergie, d’engagement et de responsabilité, de le faire.

Comme toutes les écoles, nous devons accueillir les enfants de toutes les classes dont les parents ont tous deux une profession dite essentielle. Et si c’est possible dans ces conditions à trois classes, d’autres !
C’est pour cela que nous avons besoin de connaître vos professions précises. Sans cela, pas d’accueil !

Seules les familles qui ont déclaré vouloir mettre leur(s) enfant(s) à l’école ont à répondre précisément à ce questionnaire.

La rentrée prévue mardi 12 mai pour les enfants pourrait être décalée de quelques jours pour permettre son organisation et vous permettre à vous aussi de vous organiser selon les modalités qui seront choisies. Trois groupes d’enfants ne permettront au mieux que d’accueillir environ 25 élèves, 30 au maximum.
85 enfants ont été inscrits pour cette rentrée dans l’enquête précédente !

Il n’y aura pas de transport scolaire la première semaine. Nous verrons par la suite.
La restauration sera possible la première semaine par plateau repas individuel froid que notre prestataire nous fournira. La suite reste à définir selon les possibilités.

Aujourd’hui jeudi 7 mai les agents communaux seront présents sur site pour préparer dans le détail, lieu par lieu, cette rentrée, en fonction de plusieurs scénarios qui dépendent étroitement de l’organisation scolaire et impactent le périscolaire. Chacun prévoyant d’accueillir les enfants des parents exerçant tous deux des professions essentielles, si les parents le demandent.

  • Critères professionnels pour le « choix » des enfants
  • Alternance pour permettre d’accueillir plus d’enfants mais sur des temps plus courts difficilement compatibles avec des professions à temps plein
  • Pas d’accueil des PS et MS, considérant que les enjeux de socialisation seront difficilement remplis dans les conditions spartiates de présence à l’école, sans aucune enseignante de maternelle
  • Pas d’accueil des PS, MS et GS
  • Utilisation d’autres salles que certaines salles de classe
  • Ajout d’animatrices dans le temps scolaire pour prendre en charge les plus jeunes enfants par exemple, pour pallier au manque d’enseignants
  • Utilisation d’une salle de classe comme stockage

Et leurs conséquences pratiques

  • Organisation des temps périscolaires, de l’accueil, des relations avec les parents
  • Mise en place des espaces périscolaires (tri des jeux, du matériel… en fonction de leurs usages, de leur possibilité de désinfection… Remisage de ce qui ne doit plus être disponible)
  • Organisation du temps de midi pour un repas agréable et sûr : un service, deux services ? Organisation des temps autour du repas
  • Mise en place des espaces et des matériels utilisés dans ce temps de midi. Remisage du reste.
  • Procédures sanitaires pour chaque espace, pour chaque matériel, pour chaque jeu… rythmes…
  • Place et rôle de chacun, dans l’application des gestes barrière pour soi-même et surtout pour les enfants, dans l’hygiène de chaque lieu, chaque objet, chaque matériel, chaque jeu…, dans ses tâches d’animation…
  • Planning de chacun et faisabilité
  • Formation à l’utilisation des équipements de protection et à leur entretien, remisage, mise à la poubelle
  • Mise en place de procédures d’urgence (en cas d’urgence aux toilettes, de besoins particuliers à anticiper, de fièvre d’un enfant ou autres symptômes, de suspicion de COVID…)
  • Rentrée décalée, si impossibilité d’être prêts pour mardi 12 mai.

A 18h00 ce jeudi, un conseil municipal par visioconférence arrêtera les conditions de cette rentrée en fonction des éléments que vous nous aurez donnés, des critères qui seront choisis, de la logistique travaillée avec les enseignants et les agents, de la réception de tous les équipements de protection individuelle, et des personnels disponibles. Ces conditions de rentrée, y compris sa date, vous seront communiquées directement par mail et données sur le site. Les inscriptions nominatives seront données aux familles concernées conjointement par la directrice de l’école et moi, dans la journée de vendredi 8 mai, sauf franche impossibilité.

COVID-19 – Résultats de l’enquête de rentrée scolaire et suites…

Les familles ont répondu à l’enquête en ligne pour 139 enfants.

Tableau des réponses au formulaire Forms. Titre de la question : Classe. Nombre de réponses : 139 réponses.

Les résultats concernent 139 enfants. Aucune classe n’a été oubliée.

Tableau des réponses au formulaire Forms. Titre de la question : Inscrivez-vous votre enfant pour qu'il fréquente l'école à partir du 12 mai ?. Nombre de réponses : 139 réponses.

Régulièrement tous les jours : 62 enfants

En fonction de l’emploi du temps des parents ou des possibilités de garde ou d’autres paramètres : 23 enfants

Non : 54 enfants

Cela fait un total de 85 enfants qui fréquenteraient l’école.

Tableau des réponses au formulaire Forms. Titre de la question : Avez-vous besoin de périscolaire ?. Nombre de réponses : 139 réponses.

Les besoins en périscolaire (matin, pause méridienne dont repas, TAP, soir) sont bien là : 56 enfants, bien que 83 enfants sur 139 ne l’utiliseront pas. On constate que seuls les parents vraiment en difficulté dans leurs modes de garde déclarent vouloir utiliser le périscolaire du matin ou / et du soir. Et 64 enfants utiliseraient la restauration scolaire (75 non).

Analyse des résultats et perspectives

Clairement, il est impossible que l’école puisse accueillir dans le temps scolaire autant d’élèves en respectant les consignes ministérielles qui comprennent notamment trois critères absolus et cumulatifs : jamais plus de 15 élèves par classe et 4 m² par élève et au minimum 1 m de distance de toute autre personne.

Les classes faisant, vides, entre 45 et 55 m², elles pourraient avoir une capacité allant de 10 à 13 élèves. Mais voilà, elles contiennent des meubles de rangement, des étagères, des bureaux, tables, tables élèves, ordinateurs, livres, documentation, jeux…

Nous n’avons pas les moyens de vider chaque classe de tout élément non indispensable et surtout de remiser tout cela quelque part. Il faut entasser tables, chaises… inutilisées dans un coin de la classe pour tenter de gagner quelques mètres carrés.

Il est donc quasi certains que les enseignantes ne pourront accueillir qu’au maximum 8 élèves par classe, sauf exception.

6 classes de 8 élèves cela fait un maximum pour l’école de 48 élèves. Mais la demande est de 85 élèves !

Il va falloir s’organiser tout en accueillant en continu les enfants de personnels indispensables. Alternance ? par demi-semaine, par semaine ? Ou des critères permettant de contenir le nombre d’élèves à 50 ? Par exemple :

  1. Les deux parents travaillent et sont personnels indispensables (de santé, du social, d’éducation…) selon la liste disponible sur le site du ministère des solidarités et de la santé https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/covid-19-garde-des-enfants-des-personnels-mobilises
  2. Les deux parents travaillent quotidiennement sur leur lieu de travail (pas en télétravail) ou le papa ou la maman pour une famille monoparentale
  3. Les enfants en difficulté ou décrocheurs (ce sont bien sûr les enseignants qui les solliciteront ; leurs parents ne les ayant pas nécessairement inscrits pour cette reprise)
  4. Les enfants en situation de handicap

Ce travail va être fait d’ici ce jeudi pour donner jeudi soir une réponse ferme et non flottante aux familles qui attendent avec anxiété pour pouvoir s’organiser au mieux.

D’autres critères sont aussi à prendre en compte pour déterminer le niveau d’ouverture et d’accueil :

  • le nombre d’enseignants présents en continu. Si des enseignants sont absents et non remplacés, seuls les enfants de ces classes sans enseignant dont les deux parents entrent dans une des catégories professionnelles dites indispensables seront accueillis dans d’autres classes de l’école, tout en maintenant la capacité maximale d’accueil par classe.
  • le nombre d’agents municipaux en charge de l’hygiène des locaux qui sera intensifié de manière considérable (au minimum multiplié par trois ou quatre et dans certains lieux comme les toilettes, à chaque passage !).
  • le nombre d’animatrices pour ce qui concerne le périscolaire et la restauration.
  • l’équipement de protection individuelle de tous les personnels, enseignants, ATSEM, agent maternel, animatrices, agents d’entretien. Sans ces équipements réglementaires et normés fournis par chaque employeur, il ne pourra y avoir d’accueil d’enfants. A ce jour, nous n’avons toujours pas reçu les masques réglementaires commandés depuis 3 semaines.

De même le périscolaire, soumis aux mêmes règles d’hygiène et de sécurité, ouvrira pour permettre aux familles travaillant loin de Thuret d’avoir une vraie journée professionnelle.

La restauration scolaire sera organisée, mais dans des conditions bien différentes. Le nombre d’enfants pouvant être accueillis simultanément dans la salle de restauration déterminera le nombre de services, avec à chaque fois, entre deux groupes, un nettoyage virucide complet.

Le Gourmet Fiolant reprendra sa prestation dès le 12 mai, en plateau repas individuel froid. La semaine suivante, si les règles sanitaires peuvent être respectées et si leur reprise se déroule nominalement, une liaison chaude classique pourra être étudiée. Sa mise en place dépendra de nos capacités à tous de conserver la température de chaque plat dans les normes, tout au long de plusieurs services. C’est beaucoup plus aisé pour un seul service !

Les familles auront cette information la semaine prochaine.

Cette rentrée COVID est d’une complexité incroyable. Elle semble nécessaire pour les parents qui vont reprendre le travail. Elle aurait pu l’être pour terminer normalement une année scolaire mise au ralenti depuis deux mois. Mais comment faire pour les enseignants avec un tiers de leur classe, et probablement des enfants de personnels indispensables d’autres classes, et le souci des enfants restés à la maison ? Comment faire pour tous les personnels anxieux de cette situation très difficile à gérer, très impliquante pour tous, très anxiogène ? Comment faire avec vous les parents, tout aussi anxieux pour vos enfants, mais aussi pour votre travail, vos revenus…

Jeudi soir, cette situation flottante sera stabilisée, d’une manière ou d’une autre : ouverture le 12, alternance, critères, report…

D’ici là, vous pouvez bien sûr proposer par l’intermédiaire de vos représentants de parents, des enseignants, des animatrices ou directement en mairie, toute idée qui pourrait nous aider à élaborer une rentrée sûre et la plus sereine possible.

Bon courage à tous et trouvons ensemble les meilleures solutions pour nos enfants.Pour information

Courrier d’information aux parents de l’école Marcel Balny

Votre enfant fréquente l’école publique Marcel Balny de Thuret et vous n’avez pas reçu par mail ce courrier ci-dessous ainsi que le questionnaire ?

Il est bien sûr possible que j’ai mal recopié votre adresse courriel ou que je l’ai mal écrite, ou oubliée. Regardez quand même dans vos indésirables, spams ou équivalents dans votre logiciel de messagerie. En ce moment, ce type de mise à l’écart est courant.

Si besoin demandez en mairie le lien pour renseigner l’enquête en ligne.

Avant demain mardi 5 mai à midi.

Merci !