Report du feu d’artifice qui n’a pu être tiré le 13 juillet

Le conseil municipal du 22 juillet dernier, après avoir pris connaissance des pénalités financières contractuelles, envisage de reprogrammer le feu en 2019, soit lors d’une manifestation d’envergure dans la commune, mais laquelle ?, soit de préférence le 31 décembre.

Si ce feu n’est pas tiré avant fin 2019, la commune supportera 50% de son coût (soit 785 €) sans prestation aucune. La société Pyragric, comme toutes les sociétés concernées, a vu bon nombre de feux « fête nationale » annulés à cause de la sécheresse et des risques élevés d’incendie. Impossible de négocier un report simple au 13 juillet 2020. Aucune négociation financière possible. C’est le contrat qui s’applique strictement.

Cela pose indéniablement la question de la programmation d’un feu les années prochaines pour la fête nationale. Chaleur et sécheresse deviennent la règle et rendent quasi impossible un tir en Limagne dans des conditions de sécurité optimales. Dans ces conditions, est-il raisonnable de prendre le risque de devoir payer la moitié du coût (la moitié de 1500 €) sans prestation aucune ? Ou en cas de report dans l’année 356 € de plus ?

Pour cette fois-ci, le conseil municipal, lors de sa cession du 22 juillet, propose de tirer ce feu le 31 décembre.

Il s’agit maintenant de travailler ce report avec tous ceux qui le désirent, dont les associations de la commune, pour qu’il soit agréable et permette à tous d’assister à un moment, particulier, en plein hiver. Enfin, d’après le calendrier. Un prochain conseil municipal en précisera son organisation.

Vous avez des propositions ? Faites le savoir en mairie.