Lundi 4 septembre, jour de rentrée spécial emplois aidés !

Environ soixante-dix personnes étaient réunies devant l’école, en présence de Madame Christine PIRES-BEAUNE, députée, pour montrer l’impact de la suppression de 4 emplois aidés juste avant la rentrée, sur le périscolaire, les agents maternels présents en classe, la cantine, les TAP (temps d’activité périscolaire).

Moment fort, solennel et poignant pendant lequel les prises de parole successives ont montré la gravité de la situation.

Pas d’Assistant de Vie Scolaire (AVS) pour un enfant autiste en maternelle où justement, il n’y a plus non plus de personnel communal !

Des restrictions du nombre d’enfants accueillis pour respecter au plus prêt les taux d’encadrement en fonction des animateurs.

Un recrutement de trois animateurs sur un contrat ultra-court de 15 jours pour faire que les premiers jours de rentrée soient les mieux possibles pour les enfants. Mais sans aucune certitude de pérennisation malgré le besoin en réalité de 4 personnes !!!

Une augmentation du coût périscolaire pour les parents.

Le non remplacement d’un agent technique parti cet été en retraite. Ce qui pénalise fortement les services techniques et sort de l’équipe une personne en remplacement très compétente.

Un surcoût important pour la commune malgré toutes les restrictions et la hausse de la participation des parents, très difficilement supportable dès 2018 !

Un très fort risque de non pérennisation d’un emploi aidé, en cuisine de la Maison Familiale, rendant alors impossible la confection des repas pour l’école (100 chaque midi) début octobre ! Un appel d’offre pour un prestataire privé extérieur est en cours pour prendre la suite si aucune solution n’est trouvée, avec perte d’emplois sur la commune et perte de la qualité indéniable liée à la proximité et aux interactions continues entre professionnelles de la MFR et de la commune !!!

Ce que personne ne souhaite ! Au contraire !!!

 

Article sur le site de La Montagne

Article sur le site de France TV Infos,

 

 

Laisser un commentaire